La coopération entre les services de renseignements arabes au centre d'un forum au Caire    Habib El Malki recadre certains politiciens d'Europe    SUEZ remporte deux contrats dans le secteur automobile au Maroc    Décès de Hosni Moubarak: ce que l'on sait    Officiel: le Wydad présente son nouvel entraîneur (PHOTO)    Italie : le virus en Toscane et Sicile, des ministres européens à Rome    Casablanca: un “khettaf” percute volontairement un fourgon de police    Autre revers cinglant pour la fantomatique «RASD»    La RSB rate le leadership à Oued Zem    Hamidou Zemmouri n'est plus    Les souvenirs du séisme d'Agadir!    Coronavirus: grosse panique chez les Marocains d'Italie    L'escalade continue    3e édition de l'Afrique du Rire    Huawei sort la nouvelle version de son mobile pliable, à un prix très haut de gamme    Varroc Lighting Systems Maroc obtient un nouveau prêt auprès de la BERD    Tour des championnats européens de football    Primaires démocrates : Sanders en pole position, Biden sous pression    6 jeunes auteurs en résidence d'écriture pour le film d'animation    Eliminatoires africaines de taekwondo : Trois Marocains sur quatre qualifiés aux JO de Tokyo    Tennis : le Med Avenir du COC a rendez-vous avec son 33e tournoi incontournable    Allemagne: Une voiture fonce dans un défilé de carnaval, 30 blessés    Coronavirus : à Wall Street, pire séance en deux ans pour le Dow Jones    Thaïlande: La Cour Constitutionnelle dissout un parti d'opposition…    Alliances Développement Immobilier : Alami Lazraq franchit à la hausse le seuil de participation    Le Maroc prend part à Genève à une rencontre sur la Convention contre la torture    Pétitions, le Parlement fait le point    Attijariwafa bank : un nouvel organigramme    4ème édition de Oulad Mogador Music Action : Deux groupes sélectionnés    Prévisions météorologiques pour ce mardi 25 février    63ème Championnat marocain de cross-country    Insolite : Anniversaire présidentiel    Les cygnes blancs de 2020    Le DG de l'ONEE présente à Kampala le bilan positif de la présidence marocaine de l'Association africaine de l'eau    Marrakech abrite une journée nationale sur les NTI et le développement informatique    Les éditeurs marocains exposent au Salon international du livre à Mascate    Participation du Maroc à la 43ème session du CDH    Divers    Pompeo appelle le Premier ministre irakien désigné à protéger les troupes américaines    200ème but de Cavani sous les couleurs du PSG    Le Zamalek se retire du championnat égyptien    Mubawab annonce le lancement de sa nouvelle Business Unit "Mubawab Transaction"    Dounia : Un monodrame poignant sur le parcours d'une jeune femme en quête d'identité existentielle    Avec "Pinocchio", Matteo Garrone signe un conte noir pour enfants    Conseil de gouvernement jeudi: ce qui est prévu    Lancement du programme de prévention des jeunes à l'addiction au tabac et aux drogues    Parution: «Celui qui vient de l'avenir, Abdelkébir Khatibi»    Carton plein pour Saad Lamjarred et Fnaire (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dépression, addiction, pédopsychiatrie... Où en est la santé mentale au Maroc?
Publié dans Les ECO le 20 - 12 - 2018

Une conférence a été organisée dans le cadre de la Journée mondiale de santé mentale à la Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca. Sous le thème, "Les troubles mentaux au Maroc: situations et enjeux de la prise en charge", cette rencontre avait pour but d'appuyer l'immensité des besoins au niveau national et d'insérer une politique de conscience dans ce sens. L'insuffisance des moyens pour la prise en charge des troubles mentaux et des addictions a également été pointée du doigt, qualifiant ainsi ce déficit de "grave".
Pédopsychiatrie, addictologie et difficulté de prise en charge, manque de conscience et de considération pour les troubles mentaux difficilement reconnue comme maladies nécessitant un suivi, de part leurs symptômes invisibles… Toutes, des questions qui ont été approfondies lors de cette rencontre, en présence de différents professionnels du domaine de la santé psychologique, afin de proposer des recommandations permettant une meilleure qualité de suivi et de prise en charge pour les Marocains souffrant de troubles psychiatriques.
Selon les dernières statistiques révélées au Parlement, par le ministre de la Santé, Anass Doukkali, 40% des Marocains souffraient de troubles mentaux, tandis que 26% souffrent de dépression.
Ce débat, venu répondre à ces chiffres "alarmants", a permis de formuler des recommandations pouvant remplir les conditions nécessaires dans l'amélioration de la santé mentale au Maroc. Quatre volets ont ainsi été traités:
Réglementation
Améliorer les textes de la loi régissant la protection de la santé mentale:
- La mise en place d'une réglementation des praticiens
- Le droit aux prestations des patients en cas de mariage
- Le droit aux prestations pour les ayants-droit atteints de troubles mentaux après l'âge de 18 ans et après le décès de l'assuré
- L'application des dispositions du Code de la famille pour protéger les intérêts matériels des patients
- Création des services d'aide juridique et d'assistance judiciaire
- Une allocation aux handicapés indigents à l'âge adulte.
Prise en charge et tarification
- Revoir la tarification nationale de référence;
- Réviser la nomenclature générale des actes professionnels « Ngap »;
- Actualiser la liste des affections de longue durée (ALD);
- Activer la prise en charge pour l'hospitalisation en addictologie par la CNSS;
- Mettre en place une nomenclature pour la psychothérapie, les actes de psychomotricité, de rééducation;
- Prendre en charge l'éducation spécialisée des enfants à domicile ou au sein des associations;
- Instaurer l'exonération du ticket modérateur et tiers payant de la prise en charge globale des troubles mentaux (consultations, hospitalisations et actes de psychiatrie);
- Assurer le remboursement des soins en pédopsychiatrie et psychiatrie, même si la consultation n'est pas accompagnée de prescription de médicaments;
- Uniformiser les prises en charge médicale et sociale des troubles mentaux par les organismes sociaux.
Infrastructures et capital humain
-Création des services de psychiatrie dans les polycliniques de la C.N.S.S.;
-Renforcement du capital humain et de l'infrastructure en psychiatrie et pédopsychiatrie;
-Déploiement des ressources humaines spécialisées par des formations continues;
-Promotion des structures intermédiaires et des centres de réhabilitation sociale;
-Développement de la formation continue des médecins généralistes en psychiatrie.
Institution et communication
-Organisation des Assises nationales de la santé mentale;
-Mise en place des comités de suivi afin de créer des réseaux entre les autorités compétentes, les communes, les professionnels de la santé et la société civile;
-Elaboration d'un guide pratique, par les organismes sociaux sur la prise en charge des troubles mentaux pour une meilleure communication;
-Campagnes de sensibilisation pour favoriser la prévention et le diagnostic précoce.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.