Règlement en espèces: Le plafonnement risque de multiplier les impayés    Le VAR à la Botola Pro    Mohamed Mouhib lors d'une rencontre organisée par la section locale du parti à Sidi Bernoussi    Un colloque national met la lumière sur les nouveautés de la loi de Finances    Maroc Telecom affiche des réalisations supérieures aux objectifs annoncés    Le Conseil de la concurrence pour une refonte globale du secteur des hydrocarbures    La performance hebdomadaire de la Bourse de Casablanca dans le vert    Une fusillade près de Chicago fait cinq morts    Après l'UE, les Etats-Unis infligent un nouveau revers au Polisario La loi budgétaire promulguée par le président Trump stipule explicitement que les fonds alloués au Maroc sont également utilisables au Sahara    Ligue 1 : Marseille reprend des couleurs Monaco sort de la zone rouge    Le derby du nord débouche sur un nul    Luis Rubiales : Peu de pays de par le monde disposent d'installations sportives comme celles du Maroc    Appel à la protection des zones humides de la région Laâyoune-Sakia El Hamra    Divers    Driss Lachguar appelle à l'adoption d'un nouveau contrat social    "Nulle part loin de toi" de Mamoun Lahbabi    Le film grec "Holy Boom" remporte le Grand prix du Festival international du film de Fès    SIEL-2019 : Remise du Prix national de la lecture    Signature d'une convention pour la promotion de l'emploi associatif    Chutes de neige, pluies et temps froid attendus la semaine prochaine    Benslimane: Plus de 800 bénéficiaires d'une caravane médicale multidisciplinaire    MSC2019: L'Alliance Iran-Qatar mise en relief à Munich    Bouzineb: La culture marocaine a toujours fasciné et inspiré les grands écrivains espagnols    La C.I.J. juge recevable la demande de l'Iran    Un élan haussier royal!    Botola Maroc Télécom : Sous un accent des nouveaux coachs    Lydec se rattrape au second semestre 2018    Ahmed Boukous et les traducteurs Hamid Guessous et Azzeddine Chentouf primés    Hossain Bouzineb, premier Marocain à intégrer l'Académie royale espagnole    Amzazi : Le digital, indispensable à l'employabilité des jeunes    Etude du CMC : Le secteur agricole doit gagner en compétitivité    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    Bruxelles: Des marocains partagent avec des étudiants leurs expériences inspirantes    Cinq morts dans une fusillade près de Chicago    Vidéo-Live : Angela Merkel parle des vraies sources d'insécurité en Algérie et en Afrique    Sahara marocain : La loi budgétaire américaine très favorable à la position du Maroc    El Othmani : Le Maroc attache un intérêt particulier à la coopération avec le FMI et la BM    Vidéo-Live : Le Président égyptien présente les défis sécuritaires de l'Afrique au MSC2019    Les mises à jour de sécurité prendront fin dans un an    4L Trophy 2019: Une course pour les jeunes façon Paris-Dakar    Code de la famille: Les écueils qui plombent la réforme    Bouillon de culture    Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour construire son mur à la frontière    Le Maroc et l'Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique    Coupe de la CAF : La RSB bat le HUSA et s'adjuge la première place    Parlement : Une session mi-figue, mi-raisin    La première édition d'ADCC en Afrique se déroulera au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La superficie labourée en hausse de 13% à la Province Casablanca-Settat
Publié dans Les ECO le 21 - 01 - 2019

La superficie totale labourée dans la région Casablanca-Settat durant l'actuelle campagne agricole est de 1.273.470 hectares dont 82.790 ha dans les zones irriguées, affichant un dépassement de 8% du programme agricole arrêté pour cette campagne (1.177.782 ha) et de 13% de plus par rapport à la campagne précédente.
L'actuelle saison agricole se déroule dans de bonnes conditions au niveau de la région à la faveur des conditions climatiques favorables du début de la campagne et de la saison des semis de céréales d'automne qui ont contribué à l'intensification de l'activité agricole, indique la direction régionale de l'Agriculture (DRA).
La pluviométrie moyenne cumulée jusqu'à mi-janvier est de 194 mm, soit un surplus de 42% par rapport à la même période 2017-2018 (136 mm) mais un faible déficit de 2% par rapport à la moyenne pluriannuelle (197 mm). Elle a été caractérisée par de bonnes distributions et régularité au cours des mois d'octobre et de novembre derniers et par une absence à partir de la deuxième quinzaine mois de décembre à l'instar des autres régions du Maroc.
Grâce à ces pluies, les agriculteurs ont mené, de manière significative, les opérations de préparation du sol, d'acquisition des semences sélectionnées et des engrais nécessaires pour le démarrage de l'opération de semis. Elles ont également contribué à l'amélioration des parcours et à l'entretien des plantations au niveau de la région.
Ainsi dans les zones irriguées, les conditions sont satisfaisantes en raison de la disponibilité d'eau d'irrigation (dotation en eau d'irrigation de 260 millions m3 et les réserves d'eau au niveau du complexe hydraulique Al Massira-El Hanssali sont de 1.164 millions m3 contre 785 millions m3, soit une hausse de 48 % par rapport à la même date la campagne précédente).
Dans les secteurs irrigués, le manque de pluie (décembre-mi-janvier) a induit une forte consommation d'eau d'irrigation. Cette situation s'explique par la coïncidence de ce déficit pluviométrique avec la période de développement des cultures installées à savoir les céréales et la betterave à sucre. Cependant, ce manque de pluie dans lesdites zones a permis aux agriculteurs de procéder à l'entretien de leurs cultures dans les bonnes conditions d'accessibilité à leurs parcelles.
Ce déficit pluviométrique n'a beaucoup affecté le développement des céréales dans les zones bourgs puisque la faiblesse de la demande climatique au cours de ces deux mois qui ne dépasse guère 1mm/j et des températures faibles enregistrées. La région n'a pas connu de température inférieure à 0°C et la moyenne minimale a dépassé 3°C, ce qui épargne généralement à la région des risques climatiques nuisances comme la gelée et la grêle.
En général, les niveaux des réalisations des cultures sont très satisfaisants dans les secteurs irrigués et dans les zones bours. Ainsi pour la betterave à sucre en zone de grande hydraulique, le programme arrêté en début de campagne (17.000 ha) a été dépassé de 13% pour atteindre une superficie réalisée de 19.190 ha totalement en monogerme avec labour et semis mécaniques et de 7% par rapport à la campagne précédente (17.890 ha).
La disponibilité d'eau d'irrigation a été à l'origine de cette situation et la culture est en bonne état. Cette culture maintient son rythme de croissance depuis le début de la campagne agricole dans le périmètre irrigué grâce à la disponibilité de l'eau dans les secteurs irrigués de la grande hydraulique. Elle bénéficie des irrigations régulières (3 à 5 selon la période de semis et système d'irrigation: de surface, par aspersion ou au goutte à goutte).
De plus, ajoute la DRA, la région a connu un progrès significatif en termes de mécanisation des opérations de labour et de semis. La superficie labourée mécaniquement présente plus de 90% de la superficie totale labourée au niveau de la région.
Pour les céréales d'automne, la superficie réalisée est de 888.670 ha dont 41.198 ha dans les secteurs irrigués, soit presque 100% du programme des emblavements relatif à la campagne 2018/2019 au niveau de la région (891.000 ha) et un dépassement de 31% de la superficie emblavée en céréaliculture lors de la campagne précédente (833.352 ha). Le stade végétatif dominant est le tallage.
De même, la superficie réalisée en fourrages est de 87.366 ha dont 25.248 ha dans les secteurs irrigués, soit un dépassement de 31% de la superficie emblavée en fourrages de la précédente campagne (66.653 ha dont 19.873 ha dans les secteurs irrigués).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.