France: le gouvernement Castex détaille sa feuille de route    Coronavirus : 165 nouveaux cas et 379 guérisons en 24h    Le petit fils d'Elvis Presley se suicide    Vols spéciaux : Des tarifs fixes pour la RAM    Report des cérémonies prévues à l'occasion de la fête du Trône    Pour un soutien gouvernemental juste et équitable à la presse    Maroc: le taux de réussite au Bac 2020 est de...    Un juriste japonais tire à boulets rouges sur le polisario    Casablanca à 2M ou l'homicide d'une cité    Rassemblement des artistes autour de «L'art pour l'espoir»    M2M décroche un marché à Casablanca    Nasser Bourita revient sur les accusations d'Amnesty International    Quelques réflexions pour une rentrée réussie    Comment booster son système immunitaire    Les plages: ces bombes à retardement?    Vacances. Le soleil c'est bon mais ça peut être dangereux    Mali: Un imam rigoriste fait trembler le pouvoir    Message du roi Mohammed VI au sultan de Brunei Darussalam    Serie A: l'Atalanta n'en finit plus de régaler    PAM-PJD. Un débat qui risque de mal finir    Aïd Al-Adha: voici le prix du mouton cette année (VIDEOS)    Tourisme : 16 milliards de DH pour relancer le secteur    Aïd Al-Adha : Les préparatifs dans le respect des exigences sanitaires    Urbanisme. La destruction du patrimoine se poursuit    La deuxième Chambre est dominée par l'opposition : Le PLFR à l'épreuve du feu des conseillers    Coronavirus : les autocars bientôt autorisés à transporter jusqu'à 75% de leur capacité    Coronavirus : Chakib Alj appelle les entreprises à plus de vigilance [Courrier]    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 84 nouveaux cas, 16.181 au total    Chelsea. Une victoire signée Giroud    Covid-19: ce qu'il faut retenir de la réunion Laftit/CGEM    Espagne: Arrestation de deux présumés terroristes algériens    Explications    Netflix dévoile les coulisses du tournage de "The Old Guard" à Marrakech    Nouveau programme de diffusion de longs métrages marocains sur le site web du CCM    La famille Travolta en deuil    Retour sur six années de procédure    Les canoë-kayaks reprennent de plus belle au Bouregreg    Stage de l'EN de futsal au Complexe Mohammed VI de football    Tenue de 362 procès à distance en moins d'une semaine    Le Maroc reconduit à la vice-présidence du comité exécutif du Centre Nord-Sud    La Turquie et le monde arabe    Driss Lachguar : Il est grand temps de mettre fin aux agissements électoralistes afin de doter les consultations électorales de la crédibilité nécessaire    Sous conditions : Rentrer au Maroc ou en sortir, c'est possible    France post-Covid-19: Macron décline les priorités de son plan de relance    Liga: le Real Madrid se rapproche du sacre    L'émergence du cinéma digital    Foot. Le Real se rapproche du titre    Jim Ratcliffe, le milliardaire britannique qui veut s'offrir l'usine Daimler de Moselle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Boeing enchaîne les coups durs.. Annulation d'une commande de 49 appareils
Publié dans Les ECO le 22 - 03 - 2019

Boeing semble vivre ses jours les plus difficiles à la suite des deux crashs mortels de deux de ses modèles 737 en cinq mois. Le constructeur américain perd de plus en plus la confiance des compagnies aériennes. En effet, ce vendredi, la compagnie aérienne indonésienne Garuda a porté un sérieux camouflet à Boeing en annonçant l'annulation d'une commande de 49 Boeing 737 MAX 8, soit la première annulation de contrat confirmée pour le constructeur aérien.
Plus tôt en mars, une autre compagnie aérienne indonésienne, Lion Air, a annoncé qu'elle reportait la livraison de quatre Boeing 737 MAX 8, à rappeler qu'un exemplaire de cet appareil appartenant à Lion Air était tombé en mer en octobre, provoquant la mort de ses 189 passagers.
Le crash des deux avions semble être le vecteur de crise pour le constructeur aérien, pointé directement du doigt pour sa responsabilité des désastres aériens. Malgré le fait que l'on ne connaisse toujours pas les causes « officielles » du crash de l'avion de l'Ethiopian Airlines, Boeing fait l'objet de plusieurs critiques pour son modèle 737 MAX 8, et la réalité ne vient pas arranger les choses : en plus des deux crashs, un avion du même modèle avait atterri d'urgence vendredi dernier dans le nord de la Russie, à cause d'un dysfonctionnement du moteur.
Ces incidents risquent de coûter au constructeur aérien des pertes financières considérables, d'autant plus que le modèle cloué au sol par plusieurs compagnies aériennes, et interdit d'accès à l'espace aérien en Australie et à Singapour.
L'annulation de ce contrat par la compagnie indonésienne montre aussi que ce ne sont pas les sorties médiatiques du P-DG de Boeing qui viennent arranger les choses. Dennis Muilenburg s'est exprimé à plusieurs reprises depuis le crash de l'avion de la compagnie aérienne éthiopienne. Lundi, il s'est encore une fois exprimé dans une vidéo de trois minutes et une lettre écrite, Dennis Muilenburg tient à nouveau à rassurer les compagnies aériennes et les passagers sur les engagements de l'entreprise en matière de sécurité.
À partir des faits de l'accident du vol 610 de Lion Air et des données qui émergent petit à petit de l'accident du vol 302 d'Ethiopian Airlines, nous entreprenons des mesures pour assurer pleinement la sécurité du 737 MAX", a-t-il déclaré. "Nous comprenons également et regrettons les difficultés de nos clients et des passagers causées par la suspension de vols de la flotte". Ajoute-t-il dans la même vidéo.
Toutefois, le P-DG n'a pas évoqué les récentes révélations de la presse américaine. Dimanche 17 mars, le Seattle Times a révélé que le contrôle sécurité du MCAS aurait été délégué, par le régulateur aérien américain, à des ingénieurs de Boeing lui-même. Le même jour, le Wall Street Journal a rapporté l'existence d'une enquête du département américain des Transports sur les conditions de certification du MCAS par la fameuse FAA (Federal Aviation Administration). Selon le journal, au lendemain du crash du vol d'Ethiopian Airlines, au moins une personne impliquée dans le développement du programme 737 MAX aurait été assignée par la justice américaine pour fournir divers documents. Est-ce le début d'une réelle crise chez Boeing ?
Affaire à suivre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.