Carteron : Crans Montana rendra Dakhla «un véritable laboratoire» de réflexion    La Bolivie retire sa reconnaissance de la pseudo-RASD    (Live) Les PJDistes s'interrogent: Quelle place pour la "famille" dans les politiques publiques?    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Desabre reprend les rênes du Wydad    Jouahri insiste sur la nécessité d'améliorer la production de données économiques au Maroc    UK-Morocco Business Dialogue: Turbo sur la coopération !    Boxe: le Maroc, troisième du tournoi «Ahmet Cömert» à Istanbul    Faut-il craindre le nouveau virus chinois?    Botola Pro D1 : Le fauteuil du leader n'est plus immunisé    Forum de Davos : le modèle américain est un exemple pour le reste du monde, selon Donald Trump    Maroc-GB, l'après Brexit a déjà commencé !    Lilia Zakraoui, signe sa première publication    Botola Pro: Le WAC passe en tête du classement    Les Coupes Nationales: Plusieurs joueurs Marocains sont attendus    L'ex-patron chinois d'Interpol condamné à treize ans de prison    Tirage au sort Coupe du Monde 2022: Zone Afrique, à quelle heure et sur quelle chaîne ?    Tanger Med : Plus de 65 millions de tonnes de marchandises traitées en 2019    L'Etat islamique aurait trouvé son nouveau chef    Suite à la fin de la convention de la concession «Assiaqa Card» : M2M anticipe une baisse de ses résultats 2020    Compétitivité : le Maroc au bas de l'échelle    La saison agricole sera-t-elle compromise ?    Congrès régional de Drâa Tafilalet du PPS    Najate Limet: «Nous voulons sensibiliser des donateurs marocains»    Pearl Jam de retour avec un nouvel album    Venezuela: Reconnaître Guaido comme président, mais payer ses impôts à Maduro    Lahcen Es-saady : «L'initiative avance d'une manière constante et enregistre une forte interactivité des Marocains»    Casablanca : Rick's Café devant la justice    Le procès historique de Donald Trump entre dans le vif du sujet    Escroquerie financière et piratage de cartes de paiement électroniques : Quatre individus devant le parquet à Rabat    Tunisie : Elyes Fakhfakh, ex-ministre des Finances, désigné Premier ministre, appelé à former rapidement un gouvernement    Le patrimoine amazigh à l'honneur à Imintanoute    L'Inspecteur Général des FAR reçoit le DG de l'Etat-Major Militaire International de l'OTAN    Taroudant : couple soupçonné d'agression sur leur fille    Nouveau système d'évaluation du handicap, les précisions d'El Moussali    Handball : le Maroc perd face à la Tunisie    Voici le temps qu'il fera ce mardi    Insolite : Klinsmann épinglé    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Trois raisons qui expliquent une rapide prise de poids chez les hommes    Société Générale et Yamed capital annoncent la création d'une joint-venture    Accord international pour relancer les efforts de paix en Libye    Des ex-guérilleros salvadoriens protègent la forêt qui leur avait donné refuge    Les femmes mises au ban du développement    Les EEP bénéficient de plus de 28 MMDH de déblocages à fin novembre    Agadir à l'heure des "Journées de Tiznit"    "Bad boys for life" en tête du box office nord-américain    Abdelouahab Doukkali enchante le public saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouveau coup dur pour Huawei
Publié dans Les ECO le 21 - 05 - 2019

En plus d'être exclu d'Android, Huawei ne pourrait plus se fournir en puces Intel, Qualcomm et Broadcom. Les trois des plus importants fondeurs au monde ont lâché la firme chinoise.
Les difficultés s'enchaînent pour Huawei qui traverse la plus grande crise de son histoire. Si le géant chinois est le leader mondial des équipements de téléphonie mobile et numéro deux des smartphones, Huawei a un point faible: sa dépendance envers la technologie américaine, particulièrement pour les puces électroniques dont il équipe notamment ses téléphones. De grands fabricants de semi-conducteurs comme Qualcomm, Intel, Xilinx, Micron Technology et Western Digital ont déjà informé leurs employés qu'ils cesseraient de fournir Huawei en puces, selon l'agence Bloomberg.
Le mouvement touche aussi l'Europe, Infineon Technologies a pris la même décision. « Infinieon a décidé d'adopter une posture prudente et a arrêté les expéditions. Mais des réunions se tiendront cette semaine pour discuter de la situation et réaliser des évaluations », peut on lire sur le journal économique, Nikkei. Un autre fabriquant de puces européen, ST Microelectronics, indique être en discussion lui aussi pour savoir s'il continue ses relations commerciales avec Huawei ou pas.
"Nous n'allons pas, à la légère et sur un coup de tête, nous passer désormais des puces américaines. Nous devons grandir ensemble (avec ces compagnies)", a plaidé mardi le fondtaeur de Huawei, Ren Zhengfei.
"Mais en cas de difficulté d'approvisionnement, nous avons des solutions de rechange. En période de paix (avant la guerre commerciale, NDLR), nous nous fournissions pour moitié en puces venant des Etats-Unis et pour moitié venant de Huawei. On ne pourra pas nous isoler du reste du monde", a-t-il martelé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.