Casablanca : Le groupe Akdital ouvre deux nouveaux établissements de santé    HCP : la confiance des ménages poursuit sa tendance baissière    Une nouvelle banque dans le giron de la BCP    Brexit : Les principaux points d'accord entre Londres et Bruxelles    L'ancien SG du FLN Amar Saâdani affirme la marocanité du Sahara    Salon du cheval. El Jadida à l'heure de la fantasia    FIFM: Tilda Swinton, Présidente du jury de la 18e édition    Aéroport Hassan 1er de Laâyoune : Le trafic aérien grimpe de 11,68% à fin août    Le Forum régional des coopératives agricoles féminines les 18 et 19 octobre à Al Hoceima    Prix Katara du roman arabe : Deux Marocains distingués    Surf : Le magazine américain «Traveller» consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Don d'organes, quelle est la procédure ?    Fatema Nouali Azar : «Nous n'avons aucune crainte quant à la pérennité du Festival»    Cartes d'abonnement. Après le Raja, succès chez le WAC    Catalogne: La mobilisation se poursuit après de nouvelles violences    Climat: Des ONG fustigent les banques impliquées dans l'entrée en Bourse d'Aramco    Tensions dans le Golfe: La diplomatie aux abonnés absents, regrettent des experts    Crédit Agricole du Maroc. Une émission de 850 MDH dans le pipe    Pour sa première implantation au Maroc : Giovanni Galli opte pour le Morocco Mall    Communiqué du Bureau politique du PPS    Rien à attendre    Elide Fire: La boule anti-feu fait son entrée au Maroc    Argentine: Le social au cœur de la campagne    Le Maroc s'incline face au Gabon en amical    Malika Demnati expose «le vivre ensemble» à Dar Souiri    Témara : Un policier utilise son arme pour arrêter un multirécidiviste    La FAO salue les efforts du Maroc pour éradiquer la malnutrition    Affaire Hajar Raissouni : Grâce royale pour les condamnés, un grand pas en avant    Afriquia : «1.000 idées» pour développer l'entrepreneuriat    La lettre « agressive » de Trump à Erdogan    La raison ou la haine ?    Des traces de la plus ancienne organisation collective et sociale trouvées au Maroc    ONU: Hilale dévoile les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Législation. Les députés tracent leur feuille de route    Erdogan: La Turquie ne déclarera jamais de cessez-le-feu sans avoir atteint ses objectifs    Euro 2020 : L'Espagne se qualifie au forceps    60% des femmes en Europe disent avoir subi le sexisme au travail    Le cercle diplomatique de Rabat organise une journée de diagnostic et de sensibilisation au cancer du sein    Divers    Djamel Belmadi : Les supporters ont fait un travail magnifique    Avec Halilhodzic, on aura tout vu : une victoire, deux nuls et une défaite    Insolite : Un parachutiste heurte un lampadaire en plein défilé militaire    Création d'un groupe d'amitié avec le Maroc au sein de la Chambre mexicaine des députés    Diplomatie, anticorruption et décentralisation : Les dossiers du futur président tunisien    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Surf: Le magazine américain "Traveller" consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Deux films marocains participent au Festival international du film du Caire    Le Prince Moulay Rachid préside l'ouverture de la 12e Salon du cheval    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Masen s'intéresse à la valorisation métallique
Publié dans Les ECO le 17 - 06 - 2019

Le Reslag, qui vise à transformer les déchets en acier en valeur, sera au centre du workshop que Masen organise les 19 et 20 juin à Rabat.
L'Agence marocaine de l'énergie durable (MASEN) anticipe la valorisation de ses centaines de milliers de kilogrammes de déchets métalliques qui seront prochainement issus de ses complexes et centrales solaires et éoliennes. C'est dans ce cadre qu'elle organise un workshop sur le Reslag, programme européen qui soutient la transformation des déchets en acier en valeur. L'événement aura lieu à l'hôtel Hassan à Rabat, les 19 et 20 juin. Ce sera l'atelier final du projet européen Reslag; il réunira un groupe interdisciplinaire de scientifiques qui présenteront les résultats du programme, les efforts en cours ainsi que les défis et orientations futurs pour les initiatives en matière d'éco-innovation et d'économie circulaire dans le domaine de la valorisation des déchets, en mettant l'accent sur le solaire concentré (CSP).
Valoriser les scories d'acier
Il y sera précisément question de transférer les connaissances développées dans le cadre du projet européen Reslag à différentes entreprises industrielles européennes et aux experts du secteur de l'énergie solaire concentrée; de l'extraction de métaux à haute teneur en métaux ajoutés; de la production de composés céramiques réfractaires innovants et du développement de systèmes de stockage d'énergie thermique pour des applications et des installations industrielles de récupération de chaleur. Les systèmes pilotes déjà développés dans le cadre du projet y seront également scrutés sous l'angle de leurs potentiels, techniques et exploitation commerciale. L'atelier s'assigne aussi pour objectif de fournir aux scientifiques, aux développeurs industriels, aux jeunes chercheurs/ingénieurs et aux étudiants la possibilité d'interagir et d'inspirer de nouvelles innovations dans ce domaine. En attendant, rappelons que l'objectif principal du projet Reslag est de valoriser les scories d'acier qui ne sont pas recyclées actuellement et de les réutiliser en tant que matière première pour quatre applications innovantes contribuant à une économie circulaire dans le secteur de l'acier avec une approche intersectorielle supplémentaire. Certaines de ces applications sont déjà démontrées au niveau pilote et dirigées par les industries vers des utilisateurs finaux. Elles sont successivement présentées lors des différents ateliers et montrent que les possibilités de tirer profit des scories sont globalement nombreuses, non seulement pour le secteur de l'acier, qui actuellement les stocke ou les enfouit partiellement, mais également pour de nombreux autres secteurs.
Objectif zéro déchet
En tous cas, le Reslag a également des objectifs spécifiques pour différents domaines prioritaires. Par exemple, pour améliorer l'environnement de l'industrie sidérurgique, il s'est fixé pour objectifs de réduire les scories d'acier enfouies et auto-stockées de 25%; la consommation d'énergie liée au stockage d'énergie thermique appliquée aux effl uents des FEA (Fil d'eau d'arrivée) de 10% à 20%; de 40 à 71 kg de CO2 chaque tonne d'acier produite et de 20% la matière première primaire. Le Reslag vise aussi certains objectifs au niveau opérationnel. Il s'agit notamment de démontrer techniquement et économiquement la viabilité de son schéma intersectoriel ainsi que la durabilité technique et économique de ce schéma par l'analyse du cycle de vie (ACV) et le calcul du coût du cycle de vie (CCV), l'objectif étant d'assurer la réplication maximale des solutions. Pour faciliter les connexions entre le producteur et l'utilisateur final, la mise en place d'un outil informatique pour la cartographie des scories de fabrication d'acier est également programmée. Dans les domaines social, sectoriel et politique, le Reslag vise également trois principaux objectifs: contribuer à un secteur de l'acier proche du «zéro déchet» et économe en ressources; améliorer la compétitivité et la rentabilité des industries à forte intensité énergétique et des autres secteurs industriels, et créer de nouveaux emplois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.