Covid-19 au Maroc: le dernier bilan par région    Audit en cours pour déterminer les causes exactes    Covid-19: le point sur la situation aux Etats-Unis, nouvel épicentre de la pandémie    «Mon Dieu gardez moi de mes amis, Quant à mes ennemis je m'en charge»    Les réserves des centrales syndicales    L'artiste marocain Marcel Botbol meurt du coronavirus    Fonds spécial: la contribution du groupe Centrale Automobile Chérifienne    El Youbi: “On s'attend à un aplatissement de la courbe de l'épidémie, à condition…”    OCP: Un Chiffre d'affaires de plus de 54 MMDH en 2019    Coronavirus : Le vrai du faux sur l'épidémie au Maroc ce mercredi 1 avril 2020    Sancho, le digne héritier de CR7 à United?    Le CCM divertit les citoyens marocains en période de confinement    «Quand on vit de lecture et d'écriture, on s'habitue à la solitude»    La musique: Ce langage universel qui a sorti le monde de sa boule!    Assurances automobiles : La FMSAR s'organise pour garantir le renouvellement    Soyons des acteurs réactifs et encourageons les propositions positives    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    ADM : chiffre d'affaires en hausse de 8% à fin 2019    Coronavirus : L'Arabie saoudite appelle à reporter les plans du hajj    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    La Fondation de Salé pour la culture et les arts reporte toutes ses activités    Coronavirus : A quand une audition des responsables gouvernementaux marocains ?    Fadel Iraki, mécène et acteur du monde culturel et des médias, homme d'affaires et d'engagements, s'est éteint    Le Gadem pense fort aux socio-économiquement isolés ou plus vulnérables    Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine : Les filières d'enseignement et de recherche publiées au BO    Pour amortir le choc économique dû au coronavirus : Bank of Africa annonce ses mesures de soutien aux ménages et entreprises    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    UE: 1 nouveau naturalisé sur 10 est Marocain    Covid-19 : les composantes parlementaires mobilisées pour répondre aux exigences de la situation actuelle    La CNDP prolonge le moratoire sur la reconnaissance faciale    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    Décès du docteur et militant Ahmed Bourra    Les commissions de contrôle des prix sur le qui-vive    Détermination du gouvernement à protéger les citoyens contre le coronavirus    Les éboueurs en première ligne à Fès    Du rêve au report : La course d'obstacles de Tokyo-2020    Les Jeux olympiques de 2020 auront lieu le 23 juillet 2021    Les Mondiaux d'athlétisme repoussés à 2022    L'activité des ports de Mohammedia, Agadir et Jorf Lasfar n'est pas affectée par la pandémie    Les marchands non financiers pronostiquent une stabilité de leur activité au premier trimestre    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La musique au temps du coronavirus, un refuge qui apaise les esprits    Les éditeurs multiplient les initiatives pour garder le contact avec les lecteurs    Liga: Real Madrid va finalement baisser les salaires de ses stars    Covid-19: la Bundesliga ne reprendra pas avant cette date    WAC-EST: Le TAS fixe une nouvelle date    Ligue des champions: le Wydad et le Raja disent «niet» à la CAF    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Comment réduire les délais de paiement?
Publié dans Les ECO le 17 - 06 - 2019

Une rencontre a été organisée, récemment à Fès, au sujet des mesures mises en oeuvre pour réduire les délais de paiement tant pour les administrations publiques et les collectivités territoriales que pour le secteur privé.
Le ministère de l'Intérieur a initié, cette semaine à Fès, une rencontre sur le climat des affaires et les solutions pour l'amélioration des délais de paiement de l'Etat et des collectivités territoriales. Organisé en partenariat avec la Trésorerie générale du royaume (TGR), la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la Direction des entreprises publiques et de la privatisation, cette rencontre régionale de sensibilisation avait comme objectif d'assurer l'adhésion de l'ensemble des intervenants aux efforts d'amélioration du climat des affaires et de consécration de la régionalisation avancée à travers les nouveautés apportées par le décret de 2016 ainsi que les systèmes informatiques permettant de réduire les délais de paiement au niveau de l'Etat et des collectivités territoriales.
Tenue en présence du wali- directeur général des collectivités locales au ministère de l'Intérieur, Khalid Safir, et du trésorier général du royaume, Noureddine Bensouda, cette rencontre a été marquée par la présentation d'exposés détaillant les avancées réalisées en matière de réduction des délais de paiement, tout en pointant du doigt les difficultés qui persistent. Lors de cette rencontre, Khalid Safir, a relevé que le retard de paiement constitue une menace pour le climat des affaires et les équilibres financiers des entreprises. À ce titre, il a souligné que la réduction des délais de paiement est l'un des facteurs de l'amélioration du climat des affaires et de la réduction des menaces qui font face aux entreprises.
Dans ce cadre, Safir a appelé les participants à la fédération des efforts en vue de résoudre les difficultés auxquelles font face les entreprises en ce qui concerne les délais de paiement et les dettes, ce qui impacte négativement le développement économique au niveau national et régional.
De son côté, le trésorier général du royaume, Noureddine Bensouda, a indiqué qu'un diagnostic pour la réforme des délais de paiement de l'Etat et des collectivités territoriales a été établi en collaboration avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), la Direction générale des collectivités territoriales, en plus d'autres partenaires. Ce diagnostic relève que le délai global moyen des marchés publics de l'Etat a été réduit pour passer de 146 jours en 2016 à 39 jours en 2018. Ce délai a été revu à la baisse pour les collectivités territoriales, passant de 142 jours en 2016 à 58 jours en 2017 puis à 44 jours en 2018. Concernant le délai d'ordonnancement pour les marchés publics, ce dernier est passé de 140 jours en 2016 à 53,6 jours en 2017 avant d'atteindre 35,5 jours en 2018.
Nourreddine Bensouda a également mis l'accent sur les réformes opérées dans le cadre des commandes publiques, notamment la possibilité pour les coopératives et les autoentrepreneurs de participer aux appels d'offres publics et l'obligation pour le maître d'ouvrage de publier la liste des marchés publics attribués aux PME, aux coopératives et aux autoentrepreneurs lors du dernier exercice financier afin de renforcer le principe de transparence en la matière. Dans ce cadre, le TGR a rappelé que l'Etat injecte annuellement dans l'économie nationale plus de 200 MMDH à travers les commandes publiques au titre des budgets d'investissement de l'Etat, des collectivités territoriales, des entreprises et des institutions publiques, soit près de 19% du PIB. Il est à préciser que les commandes publiques représentent 70% du secteur du bâtiment et des travaux publics. Par ailleurs, pour réduire les délais de paiement et améliorer la procédure de paiement des commandes publiques, deux décisions concrètes ont été prises, en l'occurrence la création par la Trésorerie générale du royaume d'un système électronique de dépôt des factures et des plaintes dans le cadre de la Gestion intégrée des dépenses (GID) et la publication de trois décisions communes entre les ministres de l'Intérieur et de l'Economie et des finances sur l'intégration des intérêts de retards dans la liste des dépenses des collectivités territoriales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.