Que s'est-il passé à Laâyoune après le sacre de l'Algérie à la CAN ?    Signature à Amman d'une convention de coopération et de deux mémorandums d'entente    Olympiade internationale de mathématiques. Brillante prestation marocaine    Mort d'une jeune fille à Laâyoune. Ouverture d'une enquête sur les circonstances de l'accident    Terrorisme: Arrestation à Meknès d'un Marocain portant la nationalité française    Grand stade de Casablanca. Le ministère réagit aux rumeurs    Les actes de naissance et certificats médicaux seront standardisés    ONEE : Un programme d'investissement de 51,6 MMDH sur 4 ans    Le Roi Mohammed VI félicite l'équipe algérienne pour sa victoire    Salaires : l'écart se creuse entre public et privé    Le roi Mohammed VI félicite les Fennecs    La FRMF annonce un nouveau règlement concernant les agents sportifs    Temara : Un ex-enseignant tente un hold-up sur une agence de microcrédit    Meknès : 30 ans de prison pour avoir tué son ami à coups de rasoir    L'Boulevard : Carcass, Dizzy Dros et Dope D.O.D parmi les invités de la 19ème édition    Logements insalubres : la lâcheté politique    Terres collectives: Le dispositif bientôt en plénière    La lune et le doigt    Brèves Internationales    Brèves    Johnny Clegg, un blanc parmi les Zoulous    Eliminatoires de la CAN 2021    Rapport du gouvernement sur la situation des droits de l'Homme    Cryptomonnaie Le casse du siècle    Kabiné Komara : L'eau est à la fois une ressource indispensable et un facteur potentiel de conflit entre les individus et les nations    Une investiture à haut risque se profile pour Pedro Sanchez    Les bateaux de pêche européens retournent dans les eaux territoriales marocaines    Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil    Familly School, l'éducation comme figure de proue    Grogne à la CGEM    Nasser Bourita : Le Maroc dispose de tous les atouts pour se positionner en tant que partenaire crédible de l'Europe    La Juventus casse sa tirelire pour la pépite de Ligt    Klopp restera à Liverpool    Tom Cruise présente la bande-annonce du nouveau "Top Gun"    "Accro" à Terminator, Schwarzenegger ne pouvait refuser une suite    Muslim et Cheb Younes enchantent le public oujdi    Du casse-tête à la dream team ? la future Commission Von der Leyen    CAN 2021 : Le Maroc connaît ses adversaires pour les éliminatoires    Soulaliyates. Premier cap franchi pour trois projets de loi    L'Iran a saisi un tanker étranger soupçonné de « contrebande »    Sbagha Bagha 2019. Les murs ont des poèmes...    Communiqué du Bureau politique du PPS    Partenariat CGEM/SFI pour stimuler l'employabilité des femmes    CAN 2019: Algérie-Sénégal en finale inédite    Ramid présente le premier rapport sur "les réalisations en matière des droits de l'homme au Maroc"    Polémique sur un meeting Trump, une élue le traite de « fasciste »    Bouillon de culture    La syphilis regagne du terrain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ASMEX: Une nouvelle feuille de route à horizon 2025
Publié dans Les ECO le 19 - 06 - 2019

L'Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) a adopté une feuille de route à l'horizon 2025 qui émane de sa nouvelle vision "Pour une prospérité durable par l'export" et ce, lors de ses Assemblées générales ordinaire et extraordinaire, tenues mardi à Casablanca, sous la présidence de Hassan Sentissi El Idrissi.
A cette occasion, l'accent a été principalement mis sur les axes stratégiques prioritaires, dont l'accélération de la croissance des exportations, la diversification de l'offre exportable et des marchés à l'export, le développement des exportations des régions, la consolidation des partenariats internationaux et le renforcement du positionnement de l'ASMEX en tant qu'interlocuteur privilégié de toutes les parties prenantes de l'export, indique un communiqué de l'association. Plusieurs actions ont été prévues pour l'accélération de la mise en œuvre de la feuille de route de l'ASMEX, notamment le déploiement des recommandations de l'étude sur l'offre exportable, l'intégration des fédérations sectorielles dans les structures de l'association et la mise en marche du comité de pilotage des exportations (COPEX) et de la compétitivité dans le cadre d'un partenariat public-privé, fait savoir le communiqué. Il s'agit également de l'accélération du chantier de la dématérialisation des procédures de l'export en partenariat avec les organismes concernés (ministère de l'Industrie, de l'investissement, du commerce et de l'économie numérique, la Douane, l'Agence nationale des ports, l'Agence spéciale Tanger Med, l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires, l'Etablissement autonome de contrôle et de coordination des exportations et le guichet unique national des procédures du commerce extérieur "Portnet", ajoute la même source. Sur le volet de la présence régionale, l'ASMEX compte déployer davantage d'efforts pour une représentation plus élargie au niveau des 12 régions du Royaume à travers la création de nouvelles antennes. Ainsi, de nouveaux services seront développés au profit des membres pour un accompagnement en phase avec leurs besoins et exigences sur le plan technologique et informationnel, précise le communiqué, notant que c'est dans ce sens qu'une solution de veille et d'intelligence économique baptisée "ASMEX Gateway" a été lancée.
Après délibération, l'Assemblée générale extraordinaire a adopté le projet des nouveaux statuts qui lui a été présenté en vue d'assurer l'éligibilité de l'ASMEX au statut d'utilité publique. L'Assemblée générale ordinaire s'est, ensuite, tenue pour l'approbation des rapports moral et financier de l'exercice 2018 et s'enquérir des principaux défis à relever.
En marge de cette rencontre, les membres de l'ASMEX ont passé en revue les constats issus des premiers résultats de l'étude sur l'offre exportable nationale qui font état d'une faible représentativité des exportations marocaines dans les échanges mondiaux avec une balance déficitaire avec les pays signataires d'un accord de libre-échange avec le Maroc. Toutefois, ont-ils constaté, l'offre exportable nationale est en croissance continue malgré une forte concentration des exportateurs sur l'axe Casablanca-Rabat et un centrage sur les partenaires classiques tel que la France et l'Espagne. Le potentiel inexploité a été estimé à 15 milliards de dirhams.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.