Kénitra: des motards utilisent leurs armes de service pour arrêter un récidiviste    Création d'un centre d'accueil pour les MRE à Tanger    Installation des agents d'autorité nouvellement nommés    Tanger : Un centre d'accueil pour la diaspora marocaine    Remaniement: Divisions de la majorité et compétences rares    Le Japon affiche de nouvelles ambitions africaines    Fête de la Jeunesse: Fini les cérémonies officielles…    Un Conseil de gouvernement jeudi prochain    Insolite : Mystérieux bienfaiteur    La Bourse de Casablanca clôture juillet en bonne mine    Le taux moyen de remplissage des barrages avoisine les 57% au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Création d'entreprises : 50.135 nouvelles entités au premier semestre    Grève de 48 heures des médecins du secteur public    Equipements télécoms : Le processus d'agrément dématérialisé    Télédéclarations: la CNSS s'associe aux banques participatives    Exploration pétrolière: Jeu de chaises musicales sur le permis Anoual    En Libye, la peur de finir à la rue après avoir fui les combats    Réfugiés: Le ras-le-bol des pays voisins de la Syrie, après 8 ans de guerre    Le commerce mondial des marchandises pique du nez au troisième trimestre    Commerce: Trump vante la perspective d'un accord « fantastique » avec Londres après le Brexit    Gibraltar autorise le pétrolier iranien à partir malgré la tentative américaine de blocage    Hong Kong, passerelle entre Pékin et le monde, malgré l'essor économique chinois    Les utilisateurs d'Instagram pourront bientôt signaler les « Fake News »    Taux négatifs    Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions : L'IRT décidé à franchir le tour préliminaire    Fouzi Lekjaa Objectif : Qualifier l'EN au Mondial et au dernier carré de la CAN    Coupe du Trône : Tirage au sort fatal pour au moins sept clubs de la D1    Championnat de Portugal : Adel Taarabt renoue avec Benfica jusqu'en 2022    Kitesurf : Dakhla à l'heure de la 5ème édition de «Dakhla Downwind Challenge»    Athlétisme : Des records du monde en danger    Neymar convoqué pour les prochains matches amicaux du Brésil    Vahid Halilhodzic prend officiellement les commandes de la sélection nationale    De nouveaux ambassadeurs du Qatar et de la Finlande à Rabat    Myrtilles : Cet aliment miracle réduit le risque d'Alzheimer et d'infarctus    Augmentation du nombre de bénéficiaires de l'Entraide nationale    Divers    Fès: L'UEMF s'allie à l'Ecole polytechnique    La Marine Royale saisit 4 tonnes de chira au large d'Assilah    Vol de médicaments de l'hôpital multidisciplinaire d'Azrou : Un récidiviste interpellé    Tanger : Deux arrestations dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort d'une personne    Réhabilitation du cimetière juif d'El Jadida    Le film culte "Apocalypse Now" ressort dans une nouvelle version    Depuis sa cellule, MHD rend un hommage déchirant à Dj Arafat    Une MasterClass pour former les musiciens en herbe    Casablanca: Où sont les autorités et la Cour des comptes?    «Le festival Bab Souss» du 23 au 25 août    Pour présenter ses vœux de l'Aïd Al Adha : Karima Skalli lance «Alhawa rachiki»    Fast and furious : Hobbs et Shaw assurent l'intérim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouverture de la 12è retraite du Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA à Sekhirat
Publié dans Les ECO le 24 - 06 - 2019

La 12è retraite du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) a entamé ses travaux, lundi à Skhirat, avec la participation des 15 Etat membres de cette instance panafricaine.
S'exprimant lors de la cérémonie d'ouverture marquée par la présence du ministre délégué auprès du ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale chargé de la Coopération Africaine, Mohcine Jazouli, le président du CPS pour le mois de juillet 2019, l'ambassadeur sierra-leonais, Brahima Patrick Kapuwa, a relevé que cette douzième réunion du Conseil revêt un caractère important d'autant plus qu'elle s'assigne pour objectif d'améliorer les méthodes de travail de ce mécanisme pour qu'il s'acquitte au mieux des missions qui lui sont attribuées.
Cette retraite va permettre de donner un nouvel élan au travail du CPS en matière de renforcement de la paix et de la stabilité, de prévention des conflits et de résolution des crises de par le continent, a-t-il dit, notant toutefois que le Conseil fait désormais face à une série de challenges et de défis qui seront débattus lors des réunions de cette retraite.
Remerciant le Maroc d'avoir bien voulu accueillir cette retraite, M. Kapuwa, ambassadeur représentant permanent de Sierra Léone auprès de l'UA a émis le souhait d'aboutir, lors des délibérations, à des mesures concrètes à même de renforcer les méthodes de travail du CPS pour qu'il continue d'accomplir sa mission en faveur de la paix et de la stabilité dans les différentes régions du continent africain.
Prennent part à cette retraite, les 15 Etats membres du CPS, en l'occurrence la République algérienne démocratique et populaire, la République d'Angola, la République du Burundi, la République de Djibouti, la République Gabonaise, la République de Guinée Equatoriale, la République du Kenya, le Royaume du Lesotho, la République du Libéria, la République Fédérale du Nigéria, la République du Rwanda, la République de Sierra Leone, la République Togolaise, la République du Zimbabwe et le Royaume du Maroc.
Cette retraite, qui se tient à la veille de la prochaine présidence du Royaume du Maroc du CPS, est une reconnaissance renouvelée de son leadership et de ses actions constructives en faveur de la paix et de la stabilité en Afrique, ainsi que de son dynamisme positif au sein de l'UA et de ses organes, principalement le CPS.
Elle s'inscrit dans le prolongement de la tenue des retraites précédentes de cet organe, ayant débattu, en particulier, de ses méthodes de travail, ainsi que de la paix et de la sécurité en Afrique.
La retraite de Skhirat examinera plusieurs thématiques, à savoir l'action du CPS pour la prévention et la consolidation de la paix en Afrique, les méthodes de travail de cet organe panafricain, ainsi que les défis de la gestion des crises et le règlement des conflits en Afrique.
En mai dernier, le Maroc avait organisé à Rabat un séminaire portant sur "l'amélioration des méthodes de travail du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union Africaine", dont les conclusions ont affirmé, en particulier, l'impératif de la réforme du CPS en vue de le rendre plus efficient et plus crédible, lui permettant de faire face aux multiples défis et menaces guettant l'Afrique en matière de la paix et de stabilité, rappelle-t-on.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.