Relance économique : les associations de microcrédit bénéficieront aussi des garanties de la CCG    Réseau FCA Morocco : La Continentale s'implante à Dar Bouazza    Le secteur de la santé bientôt représenté au sein de la CGEM    Maroc-USA : Des relations plus fortes que jamais    DTFE : Hausse de 35,2% des souscriptions sur le MAVT à fin août    Coronavirus : Ahmad Ahmad testé positif (CAF)    Raja: les supporters élisent leur joueur du mois (PHOTO)    Reconfinement: la France s'attend à une récession de 11% en 2020 (ministre)    Radical. Les menaces à peine voilées de Benkirane    PSG: Neymar forfait jusqu'à la trêve internationale    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    Dernière plongée pour Sindika Dokolo    Education : 66 % des enfants marocains sont incapables de lire un texte simple selon la Banque mondiale    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    En 9 mois, les tribunaux du Royaume ont enregistré plus d'un million d'affaires    Mais où est donc Charlemagne ?    Casablanca : 12 ans de prison ferme pour avoir abusé d'une mineure    Covid-19: la mort rôde partout, surtout à Casablanca    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    Attentat de Nice: nouveau rebondissement    Météo: temps brumeux ce vendredi au Maroc    Casablanca-Settat : les détails du plan stratégique 2020-2022 du CRI    Vaccin grippal : le Ministère de la Santé rationne les quantités et met les pharmaciens en difficulté    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Et revoilà Benkirane, le retour!    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Condoléances du Roi Mohammed VI à la famille de feu Mohamed Melehi    Le Maroc dénonce l'attaque perpétrée à Nice    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Procès à distance: 8.775 audiences du 27 avril au 23 octobre    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Attaque dans une église à Nice: plusieurs morts et blessés (VIDEO)    Vers la création de la Chambre de commerce maroco-kényane    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Ligue des champions : Le Real échappe au pire    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    a Zambie se dote d'un consulat général à Laâyoune    Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Laftit: une série de compétences propres seront transférées aux régions    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Macky Sall reçoit le Grand prix MEDays 2019 à Tanger
Publié dans Les ECO le 14 - 11 - 2019

Le président de la République du Sénégal, Macky Sall a reçu le Grand prix MEDays 2019, mercredi soir à Tanger, à l'ouverture des travaux de la 12e édition du Forum MEDays, organisée sous le haut patronage du roi Mohammed VI autour du thème «Crise globale de confiance : faire face aux incertitudes et à la subversion».
La cérémonie de remise de ce grand prix au président sénégalais s'est déroulée en présence du ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Mohcine Jazouli, du Premier ministre de la République démocratique de Sao Tomé et Principe, Jorge Lopes Bom Jesus, du ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad Al Maliki et du président de l'institut Amadeus et fondateur du Forum MEDays, Brahim Fassi Fihri.
S'exprimant à cette occasion, Macky Sall a tenu à adresser son salut fraternel au roi Mohammed VI, exprimant, dans ce sens, ses sincères remerciements pour l'accueil toujours convivial qui lui a été réservé dans la pure tradition d'hospitalité marocaine. «Le Maroc nous est familier parce que nos relations sont anciennes, diverses et fortes», a ajouté le président sénégalais, notant qu'«en effet, de tout temps, l'espace sahélo-saharien a été un continûment de flux intenses rythmés par des caravanes commerciales, des missions diplomatiques et des échanges spirituels, et notre présence à Tanger s'inscrit dans la continuité de cette longue histoire».
J'accepte avec plaisir le Grand prix MEDays 2019, a dit Macky Sall, précisant qu'il y voit, certes, la reconnaissance des efforts déjà consentis mais surtout un encouragement à poursuivre ces efforts tant les défis sont encore nombreux sur le continent africain. Pour le président sénégalais, il n'est possible de relever ces défis que dans un environnement de paix, de sécurité et de stabilité qui offre la quiétude nécessaire au développement économique et social, ce qui donne sens au thème de cette 12e édition du Forum MEDays.
Il est vrai que le cours de l'histoire n'est pas rassurant, notamment en ces temps de crise aiguë et de vulnérabilité multiples, crise et vulnérabilité environnementales qui mettent en péril le devenir de la planète, de ses habitants ainsi que de ses ressources, crise et vulnérabilité sécuritaires et humanitaires, et crise et vulnérabilité économiques et sociales qui mettent à nue le paradoxe d'un monde d'extrême opulence et d'extrême pauvreté, a ajouté Macky Sall, relevant qu'au sein et entre les Etats, les inégalités persistent.
«Nous ne pouvons pas nous résigner à la perte de confiance, nous ne devons céder ni à l'hégémonisme civilisationnel, ni à l'inquiétude du présent, ni à la peur du lendemain, au risque de ne pas agir», a estimé le président du Sénégal, soulignant que le devoir d'agir engage tout le monde, que ce soit le pouvoir public, le secteur privé, la société civile ou les citoyens. Pour Macky Sall, afin d'établir la confiance, il est nécessaire d'entretenir les fondements du vivre-ensemble, c'est-à-dire d'accepter les règles du contrat social qui donne sens à la liberté, à la responsabilité et à la solidarité. Cependant, le droit va avec le devoir, car il n'y a pas de liberté sans responsabilité, a précisé le président sénégalais.
La 12e édition du Forum international MEDays, qui se tient du 13 au 16 novembre à Tanger, traite une série de thématiques allant de la croissance économique à la complexité du dialogue Nord-Sud en passant par les défis sécuritaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.