Météo : le temps prévu au Maroc vendredi 14 août 2020    Violation de l'état d'urgence: Tout savoir sur le paiement des amendes    Salafin: Visa pour l'augmentation du capital social    Sahara marocain: L'ambassade du Maroc à Pretoria promeut la doctrine nationale    Israël-Emirats. Le grand coup de Donald Trump    Botola Pro D1 : Un classico et un derby animent la 22ème journée    Evolution Covid-19 au Maroc : 1.241 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 37.935 cas cumulés, jeudi 13 août à 18 heures    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 13 août 18H    Les collectivités territoriales dégagent 3,7 MMDH d'excédents budgétaires au premier semestre    L'immobilier après le confinement : ça commence à bouger    Des cas de contamination au Covid-19 enregistrés parmi le personnel judiciaire    Kamala Harris se rêve en première vice-présidente noire des Etats-Unis    Explosions de Beyrouth. Le FBI se joint aux enquêteurs    Les divagations d'Alger mises à nu par l'UE    La 22ème journée de la Botola au conditionnel    Annulation des Mondiaux juniors de taekwondo    L'EN de cyclisme en stage de préparation à Ifrane    Célébration du 41ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    L'Autorité nationale de régulation de l'électricité voit le jour    Le scénario catastrophe frappe à nos portes    Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile des patients asymptomatiques    Dr. Tayeb Hamdi : La situation actuelle est préoccupante au regard de la hausse des indicateurs    Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises    Des milliers de fans réunis à Abidjan un an après la mort de DJ Arafat    Dwayne Johnson, acteur le mieux payé de Hollywood    Le PPS dénonce vigoureusement le favoritisme    Touria Jebrane va bien, même très bien !    RAM: Les vols spéciaux vers et depuis la France reprennent    Casablanca: vigilance maximale à la mosquée Hassan II    Feddal trop gourmand pour le Sporting?    UFC: Ottman Azaitar annonce son retour!    FIFA: La Juventus condamné à cause de Benatia !    Le Maroc a rude épreuve!    Une première dans l'histoire du Maroc!    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Béni Mellal : les autorités durcissent les mesures de contrôle    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    Lewandowski, Haaland, Benzema, Ronaldo...le classement des buteurs (C1)    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    USA-Afrique: Peter Pham reçu par le Président tchadien    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    Semaine culturelle marocaine dans les centres commerciaux «El Corte Ingles» du sud d'Espagne    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    Macron appelle à éviter « toute escalade » ou « interférence extérieure » au Liban    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'importance de la diplomatique judiciaire au centre d'un colloque à Dakhla
Publié dans Les ECO le 15 - 11 - 2019

La ville de Dakhla accueille un colloque qui connait la participation de l'ancien ministre de la Justice, Mohamed Aujjar, le wali de la région, gouverneur de la province d'Oued Eddahab, Lamine Benomar, des responsables judiciaires, des magistrats et des avocats, ainsi que des élus et chefs des services extérieurs et représentants d'institutions et instances civiles, politiques et économiques.
L'importance de la dimension diplomatique dans l'action menée par les magistrats et les juristes pour défendre les différentes causes nationales a été au centre d'un colloque organisé, jeudi à Dakhla, par l'Association des barreaux du Maroc et l'Ordre des avocats près des Cours d'appel d'Agadir, Guelmim,et Laâyoune.
Lors de ce colloque initié en partenariat avec le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire sous le thème "La diplomatie parallèle et son rôle primordial à la faveur des causes nationales", les participants ont mis l'accent sur le rôle des instances judiciaires et juridiques dans la défense de l'intégrité territoriale, tout en saluant les progrès réalisés par le royaume dans différents domaines.
Ainsi, le premier président de la Cour de cassation, président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Mustapha Fares a souligné l'importance du pouvoir judiciaire en matière de diplomatie parallèle. Il s'agit de mettre en avant les arguments scientifiques requis et les documents et preuves purement juridiques et d'utiliser les divers mécanismes de communication lors des forums mondiaux en vue de renforcer le soutien à la cause nationale, mettre à nu les thèses séparatistes et contrer les manœuvres des ennemis de l'intégrité territoriale du royaume.
Fares a dans ce sens mis l'accent sur le rôle du pouvoir judiciaire en matière d'accompagnement des réformes et chantiers d'envergure en particulier ceux qui reposent sur la mise en place d'un pouvoir judiciaire indépendant garantissant les droits et libertés et consacrant les choix sociétales conformément à la Constitution de 2011. Il a en outre rappelé les rencontres bilatérales et multilatérales, tenues par l'institution du président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire avec de nombreux présidents de tribunaux et Conseils suprêmes du pouvoir judiciaire représentant plusieurs pays ou responsables d'organisations internationales spécialisées dans les domaines juridique, économique et des droits de l'Homme, ainsi qu'avec un grand nombre d'ambassadeurs de différents continents.
Ces rencontres, a-t-il expliqué, visent à faire le point sur l'expérience marocaine en matière de l'indépendance du pouvoir judiciaire et ses effets positifs, en tant que garantie fondamentale de la sécurité dans ses diverses dimensions sociale, économique et celles liées aux droits humains. Dans la même lignée, Fares a mis en exergue la pluralité des partenariats noués à cet effet, citant la signature d'un certain nombre de conventions de coopération et de mémorandums d'entente avec plus de 24 pays.
Pour sa part, le procureur général du roi près la Cour de Cassation, président du Ministère public, Mohamed Abdennabaoui, a présenté la diplomatie judiciaire comme un outil diplomatique moderne favorisant la défense de l'intégrité territoriale du Maroc et le renforcement de sa position légitime dans tous les évènements internationaux. Pour ce faire, la Présidence du ministère public s'est engagée à adopter et à mettre en œuvre une stratégie de communication et de proximité fondée sur des liens avec les autorités judiciaires étrangères et les instances et organisations internationales, a-t-il poursuivi, notant que cette politique a permis de tisser des liens ayant servi pour avancer les positions du Royaume et défendre la légitimité des causes nationales.
Dans ce contexte, Abdennabaoui a fait savoir que le Ministère public veille à faire de la diplomatie parallèle l'une de ses priorités, par le biais de l'ouverture sur les autres institutions parallèles au niveau international et sur plusieurs organisations internationales homologues spécialisées dans le domaine de la justice. A ce propos, il a rappelé que l'institution du ministère public a organisé et pris part à plusieurs conférences et colloques nationaux et internationaux en vue de défendre les causes nationales, citant la Conférence internationale de Marrakech sur la justice, (21-22 octobre), durant laquelle des entretiens et des conventions de partenariat ont eu lieu.
Les autres intervenants se sont accordés sur le rôle grandissant de la diplomatie judiciaire en général, à travers des positions, des initiatives et des plaidoiries juridiques ayant contribué à protéger l'intégrité territoriale du Maroc. Ils ont également insisté sur la nécessité de poursuivre les efforts des magistrats et juristes pour soutenir toutes les initiatives que la diplomatie parallèle peut concrétiser au service des différentes causes nationales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.