Le pape Francois invite 1.500 démunis à sa table    Taekwondo. La sélection marocaine ne rentrera pas les mains vides du tournoi international de Paris    L'élection de Mohamed Boudra à la CGLU met le Maroc sous le feu des projecteurs    Le chanteur malien Salif Keita interpelle son président et tacle Macron... sans langue de bois    Karim Benzema répond à Noël Le Graët    Belle performance en finale de l'élève Fatima Zahra Akhyar    Venise sous les eaux : Nouvelle marée haute dangereuse attendue ce dimanche    Séisme de magnitude 5,3 enregistré dans la région de Midelt    Les députés du PPS décortiquent un projet obsolète    Le PPS et la Loi de Finances 2020    La finale de la Coupe de Trône : Le Tihad de Casablanca vs le Hassania d'Agadir    Lutte ouvrière!    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    Mohamed Abdennabaoui : L'indépendance du pouvoir judiciaire est devenue une réalité    Liban: sous la pression de la rue, un ex-ministre renonce à devenir Premier ministre    Nous sommes tous concernés par le diabète    Risques routiers: Renault Maroc sensibilise les écoliers!    L'alliance Renault-Nissan à la recherche du temps perdu    Le 12ème Forum MEDays clôt ses travaux    Province de Jerada : Activation du plan provincial de lutte contre le froid    Vandalisme sportif : Arrestation de 10 personnes à Salé    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    « Engagement et citoyenneté 2.0 », table ronde pour entamer la 5ème édition du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders d'Essaouira    Le Maroc réélu membre du conseil d'administration de l'Euromed Postal    MEDays : Appel à une approche ascendante du multilatéralisme    Après le buzz de la vidéo le montrant en train de négocier l'allègement d'une peine, la police arrête un "semsar"    Suite à l'alerte météo, le ministère de l'Equipement appelle à la vigilance    Eliminatoires CAN 2021 : Triste match nul pour les Lions de l'Atlas    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son soutien à la marocanité du Sahara    Jury au festival international du film, Asma Graumiche va faire rayonner le Maroc au Caire    Khalid Echajari s'adjuge l'Open national des échecs à El Jadida    L'agroalimentaire marocain, un secteur en pleine expansion en Afrique    L'industrie 4.0, une opportunité à saisir pour accéder à un nouveau palier de développement    Ce que la reine Elisabeth apprécie le plus chez Kate Middleton    Washington et les Européens étalent leurs divisions sur les jihadistes détenus en Syrie    Les indices Amadeus mis en avant à Tanger    Vincenzo Amendola : Le Maroc, un partenaire crédible de l'Italie et de l'Union européenne    La culture marocaine dans ses multiples facettes en vedette à Toronto    Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis    En Afrique du Sud, le sel sacré qui épice la grande cuisine    Présentation du nouveau staff technique du Raja    L'hommage posthume de la famille du basket à Abderrahmane Sebbar    Miley Cyrus opérée des cordes vocales    Nicki Minaj gâtée pour son mariage    Ben Affleck à l'affiche d'"Hypnotic"    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    Eliminatoires de la CAN 2021 / Maroc-Mauritanie : Premier véritable test pour Halilhodzic    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





AWB, un modèle anti-crise
Publié dans Les ECO le 10 - 08 - 2012

Remarquable premier semestre pour Attijariwafa bank. Face à une conjoncture économique internationale des plus défavorables corrélée à un ralentissement de la croissance au Maroc, le groupe bancaire s'en sort indemne et impose sa croissance. Au terme des six premiers mois de l'année, le PNB du groupe s'accroît de 9,4% à 8,7 MMDH, tandis que le résultat brut d'exploitation (RBE) s'améliore de 8,7% à 4,9 MMDH. Le résultat net part du groupe (RNPG) ressort quant à lui à 2,3 MMDH, en hausse de 4,3% par rapport à la même période une année plus tôt. Il est à noter que ce dernier agrégat a été ralenti par un certain nombre de charges et d'éléments non récurrents. Allusion faite à l'impact de l'impôt exceptionnel relatif à l'appui à la cohésion sociale, ainsi qu'au traitement aux normes IFRS de la décote relative à l'augmentation de capital réservée aux salariés. Par segment, Attijariwafa bank confirme ainsi la pertinence de son modèle, qui s'appuie sur la diversification des métiers et des zones géographiques d'implantation. Ainsi, dans un contexte national moins porteur, les activités de la banque au Maroc, Europe et zone offshore (BMET) enregistrent des performances notables, puisant dans l'expertise développée de l'ensemble de ses lignes métiers. La contribution de la BMET au PNB consolidé a atteint 54% soit 4,7 MMDH (+12,8%). Cette amélioration découle de la progression soutenue de l'ensemble des rubriques du PNB : marge d'intérêt clientèle (+15,8%), commissions (+10%) et activités de marché (+71,3%). Pour sa part, la contribution de la BMET au RNPG s'établit à 1,5 MMDH en amélioration de 9,7%. L'autre moteur de croissance pour le groupe, la Banque de détail à l'international (BDI). Engagées dans le déploiement des plans d'intégration et de développement des filiales africaines et dans la capture des synergies intra-groupe, les activités de la BDI affichent au titre du premier semestre 2012, une croissance significative de l'ensemble de ses indicateurs. La contribution de la BDI au PNB consolidé a atteint 2,1 MMDH, marquant une hausse de 12,7%. Pour sa part, la contribution de la BDI au RNPG s'accroît de 24,5% à 277,4 MDH, malgré l'impact des provisions associées à la crise du nord du Mali (+30,6% hors impact de ses provisions). Les deux autres segments, à savoir les sociétés de financement spécialisées (SFS) et l'Assurance contribuent respectivement à hauteur de 12 et 11% au niveau du PNB du groupe. Par ailleurs, Attijariwafa bank confirme sa position de 1er collecteur d'épargne marocaine et de financeur de l'économie du pays. Les dépôts consolidés ont culminé à pas moins de 300 MMDH à fin juin 2012 en hausse de 6,7%. Ainsi, 82,4% de cette épargne est constituée au Maroc, tandis que le reste l'est au niveau des filiales à l'international. Pour leur part, les crédits consolidés se sont ainsi établis respectivement à 249,5 MMH en progression de 14,1%. La rentabilité se maintient quant à elle aux meilleurs standards, au terme du premier semestre 2012, avec un Return On Equity (ROE) de 17,9% et un Return On Assets (ROA) de 1,5%. La solidité financière s'est renforcée à travers la réalisation de l'augmentation de capital réservée aux salariés du groupe au Maroc d'un montant de 2,1 MMDH.
Le premier semestre 2012 a été caractérisé par le lancement du nouveau plan stratégique «Attijariwafa 2015». D'ailleurs, l'organisation du groupe a été remodelée en conséquence pour porter l'exécution de ce plan. Objectifs: favoriser les synergies entre les lignes métiers du groupe, les réseaux et les géographies, ainsi qu'anticiper la mise en œuvre du grand chantier de la régionalisation avancée au Maroc. Un point important est à signaler dans le cadre dudit plan stratégique et concerne l'opération d'augmentation de capital de 3,1 MMDH, réservée aux salariés du groupe au Maroc comme à l'étranger. Pour la première tranche, celle relative aux salariés du pays, l'opération a été récemment finalisée avec succès. Elle a concerné 2,1 MMDH et porte ainsi la participation des collaborateurs de la banque et de ses filiales au Maroc à 5,15%, soit le plus haut niveau de participation des salariés au capital d'une société cotée au Maroc. Une enveloppe supplémentaire de 1 MMDH est programmée pour les salariés des filiales à l'international pour la première fois, consacrant ainsi la dimension régionale acquise par Attijariwafa bank.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.