CCISCS : Un partenariat stratégique pour encourager l'entrepreneuriat    Les sociétés de distribution sur la sellette    Irak : le pape prie pour les «victimes de la guerre»    Le Bayern rassure sur la blessure de Jérôme Boateng    La promotion des droits sociaux et économiques de la femme au cœur des objectifs majeurs de l'INDH    Exposition: sensualité et audace    «Tisser le temps politique au Maroc»    Le WAC s'approche de la qualification en leader, El Kaabi s'illustre    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    L'or inexploré tchadien dans la ligne de mire du marocain Marita Group    CNSS : Les crèches privées seront indemnisées    Ligue des champions : Le Zamalek et Al Ahly en difficulté    Déclaration du CA avant le 1er avril    Alerte météo: fortes averses prévues au Maroc ce dimanche    Une semaine sous le signe de la stabilité    La femme est appelée à s'affirmer dans les divers registres de la vie sociétale    Le Maroc reçoit 500 000 doses de vaccin de la Chine    L'émancipation des femmes passe par casser le «plafond de verre»    L'égalité des genres au centre des efforts de relèvement de la crise    VIDEO. Ksar Sghir : dégâts très lourds après les inondations    L'étape actuelle exige une implication de tous    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    CAN U20 : Le Ghana, champion d'Afrique !    Ligue des champions Afrique (3è journée): le point sur le groupe C    Hauteurs de pluie: jusqu'à 43 millimètres au Maroc    Interview avec Rachid El Guenaoui : Il brise les codes du luxe et revendique une mode « sport homme-femme » décomplexée    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    Programme des principaux matchs du dimanche 7 mars    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar        Des femmes qui comptent : Siham Alami    Obésité et Covid-19 : le choc fatal entre deux pandémies    Maroc : Les barrages remplis à 50%    Botola Pro D1: le classement provisoire (9e journée)    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    1ère Chambre: les députés absentéistes risqueront désormais la révocation    Le pape célèbre à Bagdad sa première messe publique en Irak    L'étape actuelle exige une implication de tous dans les efforts d'élection des institutions représentatives    Des femmes qui comptent : Siham Alami    Chambre des représentants: Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Ghana    La députée du PAM Faraj Touriya débarquée d'un vol «Raynair»    Armée américaine et insurgés du Capitole    La victoire du peuple algérien, " confisquée par un coup de force pour sauver le système "    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc: L'essentiel du Budget économique prévisionnel 2021 du HCP
Publié dans Les ECO le 15 - 01 - 2021

Voici l'essentiel du Budget économique prévisionnel (BEP) 2021 publié, jeudi, par le Haut-Commissariat au Plan (HCP):
1. Perspectives de l'économie nationale en 2021: – Le Produit intérieur brut (PIB) devrait enregistrer une croissance de 4,6% en 2021 après une récession de 7% en 2020. En valeur, le PIB devrait enregistrer une progression de 5,8%. – Le marché du travail connaitrait une légère baisse de taux de chômage qui serait de 11,1% en 2021 au lieu de 12,8% une année auparavant.
– La demande intérieure devrait enregistrer un accroissement de 5% après son recul de 6,7% en 2020, avec une contribution positive de 5,4 points à la croissance économique au lieu d'une contribution négative de 7,3 points en 2020.
– Les exportations de biens et services en volume devraient afficher une nette croissance de 7,6% par rapport à leur baisse enregistrée en 2020,et les importations de biens et services devraient s'améliorer de 8% au lieu de leur recul prononcé de 12,2% en 2020. Ainsi, la demande extérieure nette devrait dégager une contribution négative de 0,7 point, soit une détérioration d'un point par rapport à sa contribution en 2020.
– Le déficit budgétaire devrait connaitre un allégement de près d'un point pour atteindre 6,4% du PIB, après 7,4% estimé pour l'année 2020.
– La part de la dette du trésor devrait connaitre une hausse de près de 0,6 point en pourcentage du PIB pour atteindre 78,3% du PIB au lieu de 77,7% du PIB en 2020 et 64,9% en 2019. Tenant compte de la dette extérieure garantie, le taux d'endettement public global devrait se situer à 95,6% du PIB après 94,6% en 2020. – Le marché monétaire serait marqué par la poursuite des tensions sur les besoins de liquidité bancaire en 2021, qui devraient s'accentuer à près de 85,2 milliards de dirham (MMDH), après 65,3 MMDH en 2020.
– Les crédits bancaires devraient s'accroître à un taux de 4% en 2021, sous l'effet de la reprise prévue des activités économiques et de l'impact attendu des programmes de soutien des ménages et de relance des entreprises. 2. Situation économique en 2020:
– Profonde récession économique nationale en 2020, suite aux effets du covid-19 et de la succession de deux campagnes agricoles sèches. En effet, la croissance économique nationale aurait connu une récession de 7% en 2020 au lieu d'une croissance de 2,5% enregistrée en 2019.
– La demande intérieure aurait diminué de 6,7% en volume, au lieu d'une hausse de 1,7% en 2019. Sa contribution à la croissance aurait été négative pour la première fois depuis 1997 de -7,3 points, au lieu d'une contribution positive de 1,9 point en 2019.
– Les exportations de biens et de services en volume auraient enregistré une baisse de 14,1% par rapport à une hausse de 5,8% en 2019. De même, les importations auraient affiché un repli de 12,2% au lieu d'une augmentation de 3,4% affiché en 2019. A cet effet, la demande extérieure nette aurait dégagé à nouveau une contribution positive à la croissance du PIB de 0,3 point en baisse par rapport à +0,6 point enregistrée en 2019. – Le déficit budgétaire aurait connu un creusement en 2020 pour atteindre près de 7,4% du PIB, au lieu de 3,6% en 2019. Ce besoin de financement aurait dépassé largement la moyenne annuelle des déficits enregistrés entre 2012-2019, soit 4,5% du PIB et aurait été largement supérieur aux prévisions de la loi des finances de l'année 2020. – L'endettement public global se serait accru pour atteindre 94,6% du PIB en 2020, en augmentation de près de 14,2 points par rapport au ratio de 80,4% enregistré en 2019.
– La masse monétaire aurait connu un rebond de près de 7,7%, en forte hausse par rapport à 3,8% enregistrée en 2019 et 4,2% entre 2012 et 2018.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.