Fête du trône : les vœux du roi Felipe VI d'Espagne    Fête du Trône : Plusieurs édifices emblématiques du Canada illuminés aux couleurs du drapeau marocain    Maroc: Le dirham s'apprécie de 0,20% face au dollar du 23 au 28 juillet (Bank Al-Maghrib)    Sa Majesté le Roi Mohammed VI reçoit le Wali de Bank Al-Maghrib    Youssoufia : Sessions de formation à partir du 02 août sur le rôle des coopératives dans l'économie sociale    Le Roi d'Espagne félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône    France: plus de 200 mille manifestants conte le pass sanitaire    Fès: la salle omnisports 11 janvier transformée en centre de vaccination    Compteur coronavirus : 7.529 nouvelles infections, le nombre des cas actifs dépasse les 51.000 personnes    Maroc : la découverte d'un biface acheuléen jette une nouvelle lumière sur la préhistoire de l'Afrique du Nord    En Algérie, deux superstructures sécuritaires à couteaux tirés pour s'emparer des leviers du régime    JO 2020. Les Marocains El Guesse et Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800 m    JO-2020: Le programme du dimanche 1er août    Maroc. Radisson Hotel Group ouvre quatre nouvelles plateformes hôtelières    Monétique: le CMI affiche des chiffres records pour le mois de juillet    Covid-19. Les vaccins, une voie à la fois sûre et fiable vers l'immunité    Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement    Elections : L'Istiqlal déterminé à renforcer la position des Chambres de Commerce, d'Industrie et des Services    Etats-Unis : les déclarations d'impôts de Trump doivent être transmises au Congrès    Libye : de retour, le fils de Kadhafi songe à se présenter à la présidentielle    Le Président du Parlement arabe salue les réalisations accomplies par le Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Levée des subventions sur le gaz butane, le sucre et la farine: ce qu'il en est vraiment    Finale de la Coupe du Trône de basketball (2020-2021) : Le FUS Rabat remporte le titre face au Kawkab Marrakech    Au sujet des paris sportifs... L'ITIA et la FRMT suspendent à vie Mohamed Hirs et 35 000 $ d'amende !    Conjoncture économique: les prévisions du HCP pour 2021 et 2022    Fête du trône : les vœux de Justin Trudeau    En Algérie, le scandale de faux comptes de désinformation liés au régime    Al Haouz: Fermeture d'un établissement hôtelier pour violation des mesures sanitaires    Covid-19 : Les objectifs de vaccination sont loin d'être atteints (OMS)    Maroc/Météo:Temps chaud, ce samedi 31 juillet    Pays-Bas : découverte d'un grand laboratoire de drogues de synthèse    Covid-19 au Maroc. Port du masque: les autorités serrent la vis    Le Maroc s'inscrit, conformément à ses priorités, dans une perspective diplomatique multilatérale (ambassadeur)    La sélection nationale de Breakdance se prépare à Ifrane au Championnat du monde    Tunisie : le président Kaïs Saïed confie le portefeuille de l'intérieur à Ridha Gharsallaoui    Tunisie : L'hôpital de campagne marocain à Manouba opérationnel    ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l'horizon    JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple    Slalom Kayak aux J.O de Tokyo : Le Marocain Mathis Saoudi perd en demi-finale    Basket-ball : La finale féminine de la Coupe du Trône reportée à cause de la Covid-19    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Pegasus, médiatus, propagus    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Maroc-Espagne : l'opposition creuse la tombe du gouvernement Sanchez
Publié dans Les ECO le 18 - 06 - 2021

Le gouvernement espagnol est sous les feux des critiques à cause de sa gestion du conflit avec le Maroc, des tensions dont les conséquences financières commencent à peser lourdement : 11 millions d'euros de pertes et 300 emplois détruits rien qu'au port d'Algésiras, après l'exclusion des ports espagnols de l'opération Marhaba.
Les jours du gouvernement de Pedro Sanchez sont-ils comptés? En tout cas, les critiques fusent de toutes parts sur l'Exécutif ibérique à cause de sa gestion de la crise avec le Maroc. L'opposition, flairant la fragilité du gouvernement, assène des coups à répétition, dans le but de provoquer sa chute. Mercredi dernier, Laya Gonzalez, la ministre espagnole des Affaires étrangères et de la coopération était, encore une fois, au centre des critiques de l'opposition. Vox, le parti d'extrême droite, n'a pas pris de gants pour critiquer le modus operandi adopté par la diplomate en cheffe espagnole dans ce dossier.
Pour cette formation extrémiste, le Maroc «a su tirer profit de la fragilité» du cabinet de Pedro Sanchez, a estimé Ivan Espinosa de los Monteros, porte-parole de Vox au sein de la Chambre basse espagnole. «Le Maroc est conscient de la fragilité d'un gouvernement dont la survie repose sur des partis qui veulent en finir avec l'Espagne», a-t-il ajouté en référence à l'amnistie que Sanchez devrait accorder aux 12 leaders catalans indépendantistes. L'opposition s'en est prise à la gestion de Laya, considérant que son approche «féministe et de lutte contre le changement climatique» n'a non seulement pas garanti la sécurité nationale, mais elle est allée jusqu'à menacer la stabilité du pays.
«Croyez-vous que les puissances étrangères se sentent menacées à cause sa politique en matière de lutte contre le changement climatique et d'aide au développement», a lancé le député souverainiste, faisant allusion à l'incompétence de l'Exécutif de Pedro Sanchez à affronter les grands défis stratégiques et géopolitiques qui menacent l'Espagne.
Plus d'aura à l'international
La formation a considéré que l'Espagne a perdu de son aura et a été reléguée au rôle d'observateur, sans aucun rôle important sur la scène internationale. Le porte-parole de Vox a clairement rappelé la position de son parti quant à l'approche adoptée par le Maroc, durant les dernières années, en référence aux décisions souveraines marocaines de délimiter son espace maritime et le fait de mettre fin au commerce de contrebande aux frontières de Sebta et Melilia.
Cette formation souverainiste reproche, toutefois, à la diplomatie espagnole de ne pas mener une offensive pour réclamer le Rocher de Gibraltar après que le Royaume-Uni ait claqué la porte de l'Union européenne.
De son côté, Laya, pressentie sortante lors du prochain remaniement ministériel qui ne saurait tarder a nié que l'Espagne soit devant une menace d'évasion migratoire ou menace sécuritaire. Encore une fois, et fidèle à sa ligne adoptée depuis le déclenchement de cette crise, Laya et sans faire la moindre auto-critique, a insisté que sur le fait que le gouvernement espagnol n'a «pas cherché à provoquer ni à alimenter» ce conflit.
D'une autre part, les médias espagnols continuent à compter les dégâts de l'exclusion des ports espagnols de l'opération Marhaba. Selon une dernière estimation, la compagnie norvégienne FRS a élevé son manque à gagner à 500 millions d'euros rien qu'en billetterie. Comme l'a bien résumé le président des associations des stations-services, il s'agissait de voyageurs qui tout au long de leur parcours laissaient de l'argent sur leur passage.
Ce manque à gagner est aujourd'hui certain pour les caisses espagnoles. Soulignons que le port d'Algésiras sera le plus touché par cette décision. Alors qu'il se disait prêt à accueillir les contingents de voyageurs, le terminal perdrait, selon les estimations, 11 millions d'euros
et 300 emplois pourraient être supprimés. 
Amal Baba Ali, DNC à Séville / Les Inspirations Eco


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.