Tunisie: Nabil Karoui recouvre la liberté    Ikea France condamné pour avoir espionné ses salariés    Al Ahly : Badr Banoun déja sur le départ ?    Retour des MRE: scènes de joie à l'aéroport de Casablanca (VIDEO)    Usage légal du cannabis: le projet de loi définitivement adopté    L'ASMEX prépare un Plan stratégique pour réussir le défi de la croissance économique régionale    Message Royal de félicitations au nouveau Premier ministre israélien    Affaire Raissouni : selon le parquet, l'accusé retarde l'échéance de son procès    « African Lion 2021 »: Une opération de décontamination au port militaire d'Agadir pour évaluer la réactivité de l'Unité de Secours et Sauvetage des FAR    Nouveau modèle de développement : le rapport de Benmoussa présenté à des diplomates à Rabat    « African Lion 2021 »: une opération de décontamination au port militaire d'Agadir    Algérie : le FLN remporte les législatives, le Hirak craint le retour de «la prétention dictatoriale»    Le nouveau gouvernement israélien compte quatre ministres d'origine marocaine    À Paris, Saïd Chengriha enterre «le supposé non interventionnisme» de l'armée algérienne    Maroc-Espagne: Une "gestion calamiteuse" et une crise qui demeure    Melilla : tentative échouée d'entrée de 150 migrants clandestins grâce à la collaboration du Maroc    Hilale: le développement socio-économique est un droit inaliénable au Sahara marocain    RAM : forte affluence des MRE sur les agences [Vidéos]    Début imminent de la construction du gazoduc Maroc-Nigéria    Evolution du coronavirus au Maroc : 476 nouveaux cas, 524.475 au total, mardi 15 juin 2021 à 16 heures    Murcie. Un marocain abattu par un espagnol sur la terrasse d'un café    Environ 14 tonnes de drogue incinérées à Dakhla    M'Art Studio démarre ses activités avec Marie Bugnon & Jennifer Sormani    Festival universitaire de musique de l'ENCG Kénitra : Une troisième édition pour aiguiser l'art de l'écoute    Le théâtre du Studio des arts vivants reprend ses activités    [ Interview Anas El Filali ] La première production en 3D, 100% marocaine, prête en septembre    Pays de l'Otan : la politique envers la Chine à renforcer, selon le SG de l'OTAN    Entretien entre Erdogan et Biden    La gifle américaine !    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 15 juin    L'Inter Milan prend une décision au sujet de Hakimi    France : vers la levée de l'obligation du masque en extérieur    Les Lionnes de l'Atlas s'offrent le Mali    1,1 milliard d'euros de pertes pour les clubs de Premier League    Retour à la maison pour Buffon ?    La Bourse de Casablanca ouvre dans le vert    «JOY» : 11 artistes livrent leur perception de la joie    Flo Arnold dans ses œuvres    Le nostalgique et l'artistique    Le Maroc réélu au comité des Nations unies sur les disparitions forcées    BKGR: BAM devrait maintenir le taux directeur inchangé    Nomination : Salima Amira, nouvelle DG Maroc chez Microsoft    Euro 2020 : La Suède neutralise l'Espagne    Relance économique : OBG et l'AMDIE préparent un nouveau rapport    La Hongrie soutient le plan d'autonomie au Sahara marocain    Ce qui s'est passé lundi sur l'autoroute de Kénitra (DGSN)    Basket : Labib El Hamrani nommé sélectionneur national des seniors    Hassan Rachik: Madih Al Howiyat Al Marina    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





20 % des pèlerins marocains n'accompliront pas les rites du Hajj
Publié dans Le Soir Echos le 19 - 06 - 2013

Vous êtes ici : Actualités / Societe / 20 % des pèlerins marocains n'accompliront pas les rites du Hajj
À trois mois du début du pèlerinage, les autorités saoudiennes annoncent leur décision de réduire le nombre des pèlerins autorisés à accomplir le Hajj pour l'année 2013. Le ministre du Hajj, Bandar Hajjar, cité par l'agence de presse saoudienne SPA, justifie cette décision par les travaux d'extension des Lieux-Saints. « Les travaux d'extension en cours à la Grande mosquée de La Mecque devraient ajouter 400 000 m2 et porter la capacité d'accueil du site à 2,2 millions de personnes. L'esplanade de la Grande mosquée de La Mecque, qui s'étend sur 368 000 m2, a actuellement une capacité d'accueil de quelque 1,5 million de fidèles », explique ce responsable saoudien. Ainsi, le nombre des pèlerins étrangers sera réduit de 20 % et celui des fidèles de l'intérieur du royaume saoudien de 50 %. Les quotas réservés à chaque pays seront ainsi revus à la baisse. La décision suscite une vive polémique dans de nombreux pays musulmans. Au Maroc, c'est le silence radio de la part des autorités publiques. Aucune annonce officielle de la part du ministère des Habous et des affaires islamiques. En principe, chaque pays musulman a droit à un quota de 1 000 pèlerins pour un million d'habitants. Le quota accordé au Maroc est de près de 32 000 pèlerins. Cette année, ce chiffre sera revu à la baisse de 20 %.
Branle-bas dans les agences de voyages
La question qui s'impose est celle de savoir comment le ministère des Habous procédera à cette réduction ? Procédera-t-on à un nouveau tirage au sort ? Les pèlerins privés du Hajj seront-ils remboursés ? Les hôtels en Arabie saoudite accepteront-ils de restituer les acomptes ? Contacté par Le Soir échos, le ministre Ahmed Taoufik affirme que son département a reçu mardi matin un écrit de la part des autorités saoudiennes l'informant de leur décision. « Nous allons nous réunir pour étudier les retombées de cette décision et définir les mesures nécessaires. Nous allons annoncer ces mesures dans les jours qui viennent », souligne le ministre. Cette décision « exceptionnelle et temporaire », selon les responsables saoudiens, décevra certainement les pèlerins. Pis encore. Elle affectera sans nul doute considérablement les professionnels des agences de voyages et les compagnies aériennes entre autres qui font face actuellement à un autre problème lié à la Omra. Pour rappel, les autorités saoudiennes ont décidé de réduire le quota des pèlerins accordé au Maroc pour effectuer le petit pèlerinage (Omra) ainsi que la durée de séjour de 30 à 15 jours. La nouvelle a été annoncée par l'Arabie Saoudite à 20 jours du début de la Omra du mois sacré de Ramadan. Les agences de voyages ont été pris de court et tentent tant bien que mal de limiter les dégâts. Les réunions se succèdent au sein de la Fédération nationale des agences de voyages pour trouver une solution. « Cette nouvelle décision de l'Arabie saoudite de réduire le quota des pèlerins risque d'affecter énormément le secteur. Il faut noter d'abord que le quota réservé au Maroc est de 32 000 pèlerins. 3 700 pèlerins soit près de 12 % du total des pèlerins seront pris en charge par les agences de voyages. Les pèlerins ont déjà payé la totalité des frais. Ce qui nous met dans une situation délicate. Il est vrai que l'Arabie saoudite est souveraine dans ses décisions. Mais, nous aurions souhaité qu'elle fasse l'annonce à l'avance pour éviter toute situation dramatique », indique Omar Sabri, secrétaire général de la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc et président de l'Association des agences de Casablanca. Et de poursuivre : « Aujourd'hui, nous nous concertons au niveau de la Fédération pour trouver une solution concernant la problématique de la Omra et également celle du Hajj. Nous ne savons pas comment vont être réduits les 20 % des pèlerins. La commission royale chargée du pèlerinage n'a pas encore pris de décision. Elle ne s'est pas encore réunie. On espère que le petit quota réservé aux agences de voyages ne sera pas affecté ».
Le coronavirus tue en Arabie saoudite
Des rumeurs courent sur les véritables raisons qui auraient conduit l'Arabie saoudite à prendre de telles décisions. Ces dernières seraient motivées par la crainte de la propagation du Coronavirus, qui continue de « tuer ». Selon le dernier bilan du ministère saoudien de la Santé, 49 cas de coronavirus confirmés ont été enregistrés depuis l'apparition du virus dans le royaume en septembre 2012, dont 32 sont décédés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.