Le Maroc et la Mauritanie veulent renforcer leur partenariat    Le ministre palestinien des Affaires étrangères salue l'appui constant du Monarque à la question palestinienne    Affaire Leila S : Me Zahrach va porter plainte contre les avocats de l'accusation pour injures publiques    Annulations de festivités et d'événements en cascade à Marrakech    U.S. Stocks Climb as China Pledges to Support Businesses    Une nouvelle condamnation dans l'affaire « Hamza mon Bb »    Cash Plus accompagne le groupe Fnaire pour leur 20 ans de carrière à Paris    Janvier noir pour le marché automobile européen    La Chine retire leur accréditation à trois journalistes du Wall Street Journal après un titre controversé    Le MAE palestinien a évoqué le roi Mohammed VI    Fès: un chauffeur de camion arrêté dans une station-service    Le Sahara, toile de fond des entretiens entre Ould Errachid et des responsables chiliens et panaméens    Omar Balafrej : «Non, je ne suis pas athée»    Coupe arabe U20 : Le Maroc s'impose devant le Bahreïn    Le tennis de table casablancais à l'honneur    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    Salfaous Band dévoile «Gher Nta»    Marrakech s'électrise !    Un week-end fructueux pour les Lions de l'Atlas    Le Sahara, future pierre angulaire de la coopération Sud-Sud    Secteurs régulés : qui s'occupe de la concurrence ?    Le paiement en ligne reste modeste malgré sa progression    Le président français annonce des mesures contre le «séparatisme islamiste», et la fin des imams détachés    Coronavirus: Des passagers du paquebot débarquent au Japon, plus de 2.000 morts en Chine    Haro sur Bloomberg: Le milliardaire attendu au tournant pour son premier débat démocrate    Jeff Bezos crée un fonds « pour la Terre » doté de 10 milliards de dollars    ENYAQ: le prochain SUV 100% électrique de Skoda    Véhicules électriques: Volkswagen et E.ON développent la charge ultrarapide    15 longs métrages, dont Adam, en lice    La CGEM lance 1 milliard DH de commandes pour les TPME d'Intelaka    Foot : La Bundesliga dépasse les 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires    La Commission européenne salue les efforts du Maroc en matière de réformes fiscales    Le Chili porte un coup dur aux séparatistes    Voici le temps qu'il fera ce mercredi    Le Japon considéré comme le premier employeur privé étranger au Maroc    Divers Economie    L'appel de l'USFP aux partis de la majorité et de l'opposition à un débat sur la réforme du système électoral    Les gouvernements se doivent d'accorder aux gens les droits dont ils ont besoin    Des étudiants à l'origine d'une campagne de sensibilisation dédiée à la santé mentale en milieu universitaire    Divers    Battu par Man United, Chelsea sous haute pression    Guardiola et Sterling resteront à City même sans Coupe d'Europe    La question du jour : Mattéo Guendouzi peut-il être sélectionné en équipe nationale ?    Nouveau coup de filet en Turquie contre le mouvement du prédicateur Gülen    Quelles voies d'émergence pour le Maroc ?    Signature d'une convention actant une forte baisse des primes d'assurance pour les bénéficiaires du programme "Intelaka"    Abdallah Baida, un explorateur des mots    Patrick Sébastien tacle Nagui et France 2    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De retour en Egypte, Salah vainqueur du match contre sa fédération
Publié dans Libération le 08 - 09 - 2018

Mohamed Salah, de retour en Egypte pour les qualifications à la Coupe d'Afrique des nations (CAN), a déjà remporté un match, contre sa fédération qui fait acte de contrition après une drôle de guerre des nerfs.
Les Pharaons affrontent le Niger samedi au stade Borj al-Arab d'Alexandrie, dans le cadre des qualifications pour la CAN-2019. C'est le premier match de l'Egypte depuis le Mondial cet été en Russie, marqué par un échec sportif (3 défaites et une élimination dès le 1er tour) et des polémiques autour de l'organisation de leur camp à Grozny.
Le crack de Liverpool avait notamment été pris en photo avec Ramzan Kadyrov, l'homme fort de la Tchétchénie. "Celui qui a tiré Salah de son sommeil est accusé de +tortures et meurtres extrajudiciaires+", avait notamment taclé le quotidien britannique The Sun à l'époque.
Fin août, la star de Liverpool et son agent ont donc publiquement reproché à la fédération de n'avoir pas répondu à leurs demandes de garanties en termes de sécurité, d'organisation et de droits à l'image.
La fédération a été accusée à plusieurs reprises d'avoir illégitimement exploité le visage de Salah à des fins commerciales (sans son autorisation, par exemple, sur l'avion de la sélection aux côtés du sponsor télécoms WE alors que Salah est sous contrat avec une marque rivale, Vodafone).
Ces derniers jours, pour afficher leur réconciliation, elle a publié des photos montrant son président Hani Abou Rida aux côtés de Salah au camp d'entraînement.
Mais sur les réseaux sociaux comme dans les rues, les Egyptiens sont aussi peu avares de louanges envers leur idole que d'invectives à l'encontre de leur fédération.
"Si on faisait un référendum, nous les Egyptiens dirions que nous ne voulons pas de cette fédération", s'emporte Ahmed Assem, un chargé de relations publiques de 59 ans très volubile, devant des petites échoppes dans une rue passante du Caire.
"Tous ces gens sont des incapables", s'exclame-t-il, sans ménager l'agent de Salah dont le ton menaçant a été, selon lui, la "cause" de la crise.
Attablé à la terrasse d'un café, Mostafa Mahmoud, un étudiant de 22 ans hirsute, accuse: "Ils veulent exploiter Mohamed Salah le plus possible".
"Comme elle abuse de tout, la fédération a exploité la situation pour ses propres intérêts financiers", dénonce-t-il, arborant fièrement un maillot du Real Madrid, très populaire en Egypte.
Tenant un journal à la main, Youssef Mohamed, propriétaire à 65 ans d'un petit atelier de mécanique, estime que la crise a mis en lumière un problème plus général dans le milieu du football, qui ne sait pas assez préserver ses "bijoux" selon lui.
"Le nom de l'Egypte est dans la bouche de tous à l'échelle mondiale... +Mo Salah+ est à l'origine d'une révolution, et on essaie d'en abuser", regrette-t-il.
Face à ce torrent de critiques, la fédération égyptienne assure avoir répondu aux attentes de sa star internationale, au camp d'entraînement à Alexandrie, où la sélection se prépare au match de samedi.
"Nous avons appliqué le règlement qui interdit l'accès du public et des médias au camp" avec une présence sécuritaire renforcée, précise Oussama Ismaïl, directeur de la communication de la fédération.
Au-delà de la crise avec Salah, les supporters comme les spécialistes pointent plus généralement "un manque d'organisation" au sein de la fédération, à l'instar d'Amir Abdelhalim, responsable éditorial pour le célèbre site "Fil Goal", spécialisé dans le football.
"Le fait que l'Egypte ait une star de la trempe de Mohamed Salah, sa présence parmi les trois meilleurs joueurs du monde et d'Europe est une première dans l'histoire du football égyptien", souligne-t-il toutefois.
"Nous devons gérer un niveau de professionnalisme auquel nous n'étions pas habitués: le plus haut niveau", conclut M. Abdelhalim.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.