Accès à l'information. Le parquet général secoue les tribunaux    Au-delà d'une LDF    Le groupe Maroc Télécom consolide ses résultats en septembre    Top Performer RSE 2019. Attijariwafa bank distingué    Chambre des représentants. Comment réformer la séance des questions orales ?    Flexibilité du dirham : Le Maroc est capable de passer à la 2è phase en cas de choc, selon Jouahri    Edito : PLF    Production alimentaire : Le Maroc a atteint «un bon niveau» de couverture de ses besoins    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Solid'Action : Faisons des enfants des douars nos enfants !    Rabat : Arrestation d'un malade mental pour agression contre un muezzin    Météo: le temps qu'il fera ce lundi    Les facteurs de vulnérabilité financière pourraient aggraver le prochain ralentissement économique    Akhannouch juge nécessaire la « mise à niveau » de l'entreprise marocaine    Calcio : La Juventus et Ronaldo enchaînent    Le Onze national décroche haut la main sa qualification au CHAN 2020    Salon du cheval : La Sorba de Maher El Bachir remporte le GP S.M le Roi Mohammed VI de Tbourida    Missing    La politique pénale du Maroc jaugée à l'aune des droits de l'Homme    L'ONMT veut développer le tourisme golfique au Maroc    Le Maroc, un marché émergent alternatif pour les entreprises espagnoles face au Brexit    Les enseignants cadres des AREF se remettent en grève    Météo : De fortes pluies prévues dans certaines régions    Coppola travaille sur "Megalopolis", son projet de film le plus ambitieux    Participation marocaine au Festival des musiques "Oslo World"    Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Manifestations au Liban: L'ambassade du Maroc met une ligne téléphonique à disposition des Marocains    Les subventions à la culture ont-elles tué la création?    «Le Sahara est marocain»: il invite l'Algérie et le Maroc à ouvrir leurs frontières    «La subvention a pratiquement aidé le secteur»    «Les subventions aux arts plastiques pourraient connaitre un réexamen»    PPS: l'opposition pour l'édification d'une alternative démocratique    «N'assassinez pas le rêve» des étudiants de Boulemane    Faculté de droit d'Agadir: Un acte inadmissible!    Les Botolistes proches de la qualification    CAN 2020 : Les joueurs locaux corrigent l'Algérie    Vidéo. Le Maroc lance son premier nanosatelite dans l'espace    Vidéo. Mine d'art de Khouribga: quand les artistes essayent de "passer le relais"    Couverture alimentaire : Le Maroc a atteint « un bon niveau », selon Sadiki    Brexit, politique étrangère… au sommet de Bruxelles    Quand Donald Trump s'en prend à Bruce Springsteen et Beyoncé    Les glaciers suisses ont diminué de 10% en 5 ans    Insolite : Conférence record    Amar Saâdani : Le Sahara est marocain    Jack Lang : «Trésors de l'Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar témoigne de l'histoire du Maroc»    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie à guichets fermés    ITF juniors au Maroc: Le RUC passe le relais au Riad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La jeunesse marocaine discute du Maroc de demain
Publié dans Libération le 25 - 04 - 2019

La construction du Maroc de demain et la contribution de tout un chacun à cet édifice ont été au cœur des débats au "Café Politis", forum de discussion et de réflexion organisé, mardi soir à Casablanca, à l'initiative des Associations "Marocains Pluriels" et "Sqala".
Cette édition du "Café Politis", tenue sous le thème "Construire le Maroc de demain", a pris une forme particulière, puisque la parole a été donnée à six jeunes afin de livrer leur vision et s'interroger sur des sujets de première importance, tels que l'éducation, l'emploi, la culture, la formation, le vivre-ensemble, la justice sociale, la place de la femme, le dépassement de soi, la motivation et le sport.
Ces débats ont également connu la participation de trois grands témoins, à savoir le militant associatif Salah El Ouadie, l'artiste Latefa Ahrrare et le chef d'entreprise Jeremy Dahan, qui ont essayé de répondre aux différentes interrogations et d'imaginer avec ces jeunes le devenir de la société et le visage du Maroc de demain.
"Le choix de ce thème, difficile à aborder, émane de l'importance que revêt le sujet du renouveau du modèle de développement marocain. SM le Roi Mohammed VI avait fait le constat que le modèle actuel est devenu obsolète, et depuis, plusieurs rapports ont été publiés par divers organismes publics", a résumé Ahmed Ghayet, écrivain et président de "Marocains Pluriels".
Toutefois, a-t-il relevé, pour qu'un projet de développement soit crédible et puisse réussir, il faut impliquer les citoyens, notamment la jeunesse, et leur donner l'opportunité de s'exprimer sur la conception de ce Maroc tant souhaité par tous, d'exposer leurs attentes et aspirations et de déterminer la part de responsabilité de tout un chacun.
De son côté, l'actrice et réalisatrice Latefa Ahrar a fait part de sa satisfaction de participer à cet événement aux côtés des jeunes, soulignant que "Café Politis" constitue l'occasion propice d'interagir avec la nouvelles générations, de réfléchir sur des questions pertinentes et de partager les expériences.
"Le débat est fascinant. C'est un sujet très révélateur des attentes de notre jeunesse, de son énergie et de la fraîcheur de sa pensée", a-t-elle soutenu, estimant que "le Maroc de maintenant, d'hier et de demain, est pluriel et ouvert à tous". Pour sa part, Salah El Ouadie a relevé que le Maroc de demain dépend essentiellement de la participation des jeunes qui, mus d'une forte volonté et détermination, disposent des capacités pour se créer de nouveaux horizons et imaginer des solutions novatrices à des questions fondamentales, telles le chômage, l'éducation, la lutte contre l'extrémisme.
La nouvelle édition de "Café Politis" a été une occasion pour s'arrêter sur les réponses de 30 jeunes à la questions "Dans quel Maroc voulez-vous vivre ?", lesquels témoignages sont compilés dans le livre "Des jeunes, des cris" d'Ahmed Ghayet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.