Célébration de la Journée mondiale de l'Afrique à Rabat    L'ISIC accueille son nouveau directeur    El Othmani chez les conseillers    Aéronautique: Le challenge de la valeur ajoutée et de la taille critique    Elections européennes: Les réformes passées au crible    Zéro mika: La réforme relancée    Le Maroc réagit à la démission de Horst Köhler    La fermeture du centre de proximité de Sidi Moumen démentie    L'activité touristique de Marrakech en accroissement depuis 2015    Les touristes marocains boostent la destination Agadir    Habib El Malki se réunit avec les présidents des groupes et groupement parlementaires    Le Maroc et la Côte d'Ivoire font le point sur leur coopération    La liste officielle de Renard attendue pour bientôt    Florent Ibengue : La CAN se doit d'être grandiose car toute l'Afrique est aux aguets    Divers sportifs    Saâd Dine El Otmani : Le gouvernement déterminé à moderniser l'administration    Moussaoui Ajaloui anime une rencontre de l'USFP à Salé    Lancement de l'étude TIMSS 2019 avec la participation du Royaume    Les cas de démence vont tripler d'ici à 2050 selon l'OMS    Divers    Atlantique Assurances se lance dans le coton    Ces tournages qui ont tourné au drame : Top Gun    Ammi Driss : Je ne me considère pas comme marginalisé car la décision d'arrêter en 1989 fut mienne 1/2    Ahmed Boulane présente son premier livre à Tanger    HCP : La population du Maghreb passera à 131,9 millions en 2050    L'ambassadeur du Maroc en Namibie remet ses lettres de créances au Président Geingob    5è édition du Prix Mohammed VI de l'art décoratif marocain sur papier    2000 : Les Lions de l'Atlas chutent au premier tour    Bahja et Camacho : souvenirs partagés    Coupe d'Afrique. Continental sponsor officiel jusqu'en 2023    La Tribune de Nas : La Coupe du Monde 2022 s'exporte à Casablanca…    Vodafone suspend ses achats de téléphones 5G Huawei    Marrakech. Le CRT dresse son bilan    L'ONU rend hommage aux soldats de la paix, dont un Marocain    Once Upon a time in…Hollywood. Une claque tarantinesque !    Azelarab Kaghat, le général…    Insolite : Trahi par Facebook    Nouvelle date de l'examen régional de la première année du baccalauréat    Ligue des champions : Les billets du match WAC-EST sont disponibles    Enseignement préscolaire. 60% des enfants ciblés intégrés    Le Maroc compte taxer Facebook et Google    BAM: l'immobilier en berne    Washington-Téhéran: La tension est à son comble…    Le New York Times consacre un long carnet de voyage au Royaume    Politique de voisinage : Politique de voisinage L'UE se félicite de la coopération avec le Maroc    Nike accusé de contrefaçon    Meknès. Un inspecteur de police fait usage de son arme pour arrêter un individu    En Libye, la guerre est aussi économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La jeunesse marocaine discute du Maroc de demain
Publié dans Libération le 25 - 04 - 2019

La construction du Maroc de demain et la contribution de tout un chacun à cet édifice ont été au cœur des débats au "Café Politis", forum de discussion et de réflexion organisé, mardi soir à Casablanca, à l'initiative des Associations "Marocains Pluriels" et "Sqala".
Cette édition du "Café Politis", tenue sous le thème "Construire le Maroc de demain", a pris une forme particulière, puisque la parole a été donnée à six jeunes afin de livrer leur vision et s'interroger sur des sujets de première importance, tels que l'éducation, l'emploi, la culture, la formation, le vivre-ensemble, la justice sociale, la place de la femme, le dépassement de soi, la motivation et le sport.
Ces débats ont également connu la participation de trois grands témoins, à savoir le militant associatif Salah El Ouadie, l'artiste Latefa Ahrrare et le chef d'entreprise Jeremy Dahan, qui ont essayé de répondre aux différentes interrogations et d'imaginer avec ces jeunes le devenir de la société et le visage du Maroc de demain.
"Le choix de ce thème, difficile à aborder, émane de l'importance que revêt le sujet du renouveau du modèle de développement marocain. SM le Roi Mohammed VI avait fait le constat que le modèle actuel est devenu obsolète, et depuis, plusieurs rapports ont été publiés par divers organismes publics", a résumé Ahmed Ghayet, écrivain et président de "Marocains Pluriels".
Toutefois, a-t-il relevé, pour qu'un projet de développement soit crédible et puisse réussir, il faut impliquer les citoyens, notamment la jeunesse, et leur donner l'opportunité de s'exprimer sur la conception de ce Maroc tant souhaité par tous, d'exposer leurs attentes et aspirations et de déterminer la part de responsabilité de tout un chacun.
De son côté, l'actrice et réalisatrice Latefa Ahrar a fait part de sa satisfaction de participer à cet événement aux côtés des jeunes, soulignant que "Café Politis" constitue l'occasion propice d'interagir avec la nouvelles générations, de réfléchir sur des questions pertinentes et de partager les expériences.
"Le débat est fascinant. C'est un sujet très révélateur des attentes de notre jeunesse, de son énergie et de la fraîcheur de sa pensée", a-t-elle soutenu, estimant que "le Maroc de maintenant, d'hier et de demain, est pluriel et ouvert à tous". Pour sa part, Salah El Ouadie a relevé que le Maroc de demain dépend essentiellement de la participation des jeunes qui, mus d'une forte volonté et détermination, disposent des capacités pour se créer de nouveaux horizons et imaginer des solutions novatrices à des questions fondamentales, telles le chômage, l'éducation, la lutte contre l'extrémisme.
La nouvelle édition de "Café Politis" a été une occasion pour s'arrêter sur les réponses de 30 jeunes à la questions "Dans quel Maroc voulez-vous vivre ?", lesquels témoignages sont compilés dans le livre "Des jeunes, des cris" d'Ahmed Ghayet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.