Football: La DTN désigne 48 responsables techniques des ligues régionales    Officiel : Wail Sadaoui rejoint le Raja    Belhanda sur les pas d'Amrabat?    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Alsa Al Baida suspend les lignes de bus Casa-Mohammedia    Biélorussie: Svetlana Tsikhanovskaia en passe de détrôner Loukachenko    Vaccin anti covid-19 : L'OMS tente de freiner les ardeurs de la Russie    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    Covid-19 : le Vietnam attaqué par une souche plus virulente    Cash Plus dématérialisée l'ouverture d'un compte de paiement    La «pandémie routière» fait 12 morts au nord d'Agadir    Troubles de l'érection. La solution existe    Alerte du ministère de l'intérieur: Attention aux FAKE NEWS    Notre e-mag Challenge revient en début septembre    Cyber-sécurité : Une transaction en ligne sur 50 était frauduleuse dans le secteur financier    La Covid-19 impacte les comptes de Lydec    Finances locales : 3,7 milliards DH d'excédents générés par les collectivités territoriales à fin juin    Interconnexion électrique Maroc-Espagne : L'ONEE rassure sur une fuite d'huile    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Cours de change: les devises étrangères contre le Dirham marocain    Message d'Antonio Guterres au roi Mohammed VI    Casablanca: violent incendie au quartier Beauséjour    Covid-19 au Maroc: l'Istiqlal déplore « l'improvisation du gouvernement »    Météo Maroc: le mercure va grimper jusqu'à 45 degrés ce mardi    L'application TikTok sera bannie aux Etats-Unis si...    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    Luxe : une grande chaine américaine met la clef sous la porte    Hypertension artérielle : Faites de l'exercice !    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    C1, C3, C1 dames, L1... Top départ d'un mois d'août fou de foot    Le Raja met la pression sur le WAC    Le surf à l'ère du coronavirus    Koert Debeuf : L'importance du Maroc dans le conflit libyen réside dans sa neutralité    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    Amitabh Bachchan, légende de Bollywood, est sorti de l'hôpital    Ligue 1: le Marocain Azz-Eddine Ounahi quitte Strasbourg pour rejoindre ce club    Bourita: Il y a une convergence de points de vue entre le Maroc et l'Arabie Saoudite    Le Sénat italien lève l'immunité parlementaire de Matteo Salvini    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    SM le Roi appelle à la vigilance, à la solidarité et au respect des mesures sanitaires    Espagne. Les homosexuels marocains accueillis à bras ouverts    Cross country : Les championnats du monde juniors de reportés jusqu'en août 2021    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    "L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières" Le nouveau-né de l'agence de l'Oriental    La chanteuse yéménite Balqees Fathi chante la vie est belle en dialecte marocain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Les Marocains" de Leila Alaoui atterrissent à Séville
Publié dans Libération le 13 - 11 - 2019

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/39423103-33934561.jpg?v=1573566076" alt=""Les Marocains" de Leila Alaoui atterrissent à Séville" title=""Les Marocains" de Leila Alaoui atterrissent à Séville" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/39423103-33934561.jpg?v=1573566086" alt=""Les Marocains" de Leila Alaoui atterrissent à Séville" title=""Les Marocains" de Leila Alaoui atterrissent à Séville" width="708" /
Le pavillon Hassan II, siège de la Fondation Trois cultures de la Méditerranée, a accueilli récemment le vernissage de l'exposition photographique "les Marocains", de l'artiste marocaine Leila Alaoui (1982-2016).
Cet événement donne le coup d'envoi du mois du Maroc organisé par la Fondation pour célébrer le Royaume, sa culture, son histoire et son patrimoine millénaire. Il braque aussi les projecteurs sur les grands changements qu'a connus le pays et son rôle sur la scène artistique et culturelle nationale.
A cette occasion, le président de la Fondation Trois Cultures de la Méditerranée, José Manuel Cervera, a souligné que les activités organisées durant le mois du Maroc "reflètent le nouveau visage du Royaume et nous rapprochent de l'évolution vécue dans ce pays voisin durant ces dernières années et dans différents aspects".
Concernant l'exposition, poursuit-il, "le choix de l'artiste Leila Alaoui n'est pas fortuit. C'est un hommage posthume à la défunte et son œuvre qui représente le Maroc dans sa pluralité". Plus qu'une simple œuvre culturelle et artistique, les clichés de Leila Alaoui traduisent aussi l'engagement de l'artiste et explorent les recoins du pays ainsi que ses traditions, a-t-il témoigné.
De son côté, Madame Christine Alaoui, la mère de Leila Alaoui et présidente de la Fondation éponyme, a partagé avec le public présent des anecdotes sur les conditions de réalisation de ces portraits. "Leila sillonnait les villages marocains et atterrissait dans des souks hebdomadaires. Les œuvres donnent l'impression d'être réalisées dans un studio climatisé or c'était sous tente, avec un rideau noir comme arrière-plan, où l'ensemble des portraits ont été tirés", a-t-elle partagé. Elle a ajouté qu'outre sa valeur artistique, le travail de Leila Alaoui a une portée sociologique vu qu'il nous emmène dans un voyage à travers les différents costumes traditionnels des Marocains.
De son côté, le consul général du Maroc à Séville, Charif Cherkaoui, a souligné que "le mois de novembre revêt une importance particulière auprès des citoyens marocains qui célèbrent deux événements phares dans l'histoire de leur pays: La fête de la Marche Verte et celle de l'Indépendance du Royaume.
L'exposition célèbre aussi ce Maroc, sa richesse ainsi que sa diversité" a-t-il relevé. "Les œuvres de Leila resteront gravées comme un témoignage sincère de l'amour que vouent les citoyens à la mère-patrie. Leila Alaoui est une force vive qui restera à jamais dans nos cœurs", a-t-il affirmé.
L'exposition de la défunte artiste a atterri dans la capitale andalouse après le franc succès rencontré auprès du public madrilène durant son exposition à Casa Arabe du 7 juin au 22 septembre. A ce propos, José Tono Martinez, représentant de la Fondation Leila Alaoui en Espagne, a souligné dans une déclaration à la MAP que les œuvres de Leila étaient connues du public madrilène où des photographies d'elle ont été exposées auparavant. "En ce qui concerne les Marocains, l'œuvre de Leila était présentée dans le cadre de la 22ème édition du Festival "Photo España" à côté de grands artistes de renommée internationale", a-t-il indiqué.
Et de poursuivre : "Nous étions agréablement surpris de voir la grande affluence du public au point que cette exposition est devenue la troisième la plus visitée à Casa Arabe".
L'exposition est ouverte au public du 07 novembre et jusqu'au 03 décembre au pavillon Hassan II à Séville.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.