Des entreprises portugaises en mission d'affaires au Maroc    Arabie saoudite: Femmes et hommes peuvent entrer de la même porte dorénavant    Jeux olympiques: La Russie exclue pendant 4 ans    Dopage: Les sanctions de l'AMA témoignent d'une « hystérie antirusse », estime le Premier ministre russe    Lutte contre la corruption. Le plan d'action de 2020 finalisé    Fès: Arrestation d'un élève pour fausse alerte à la bombe    Mariages des enfants : L'appel à mobilisation de l'UNICEF    18ème Festival international du film de Marrakech : L'Etoile d'or est colombienne        Kamal Hachkar: Il n'y a pas de fatalité à la grande Histoire    FIFM : Les membres du jury semblent attachés l'un à l'autre    FIFM : Les Ateliers de l'Atlas dotent des films de 640.000 dirhams    CAN de futsal 2020 : Le Maroc dans le groupe A    Oued Chbika: Samih Sawiris fait de nouveau son show…    PPS: Emouvante cérémonie commémorative à la mémoire de Kacem El Ghazoui    Le bébé retrouvé en bonne santé : Deux personnes arrêtées suite à l'enlèvement d'un nourrisson à Casablanca    FIFM : 250 bénéficiaires de l'opération «Cataracte»    Feu Badreddine Senoussi : Le Maroc perd un grand commis de l'Etat    ONEE. Un deal de 55,5 millions d'euros avec la Kfw    Promos de fin d'année : La Dacia Sandero vendue en quelques clics sur Jumia    Ligue des Champions de la CAF : Le Wydad rate le coche à domicile, le Raja se ressaisit à Kinshasa    Italie : La Juventus tombe, la Serie A relancée    La Miss Univers 2019 est africaine    Oum pose le drapeau marocain par terre... La polémique explose (vidéo)    Le PPS mobilise des structures et appelle ses militants à une forte implication    Mohsin Attaf décroche la médaille d'or du "Borneo open judo championship"    COP 25 : Le Maroc actualise sa Contribution déterminée au niveau national    Téléphonie: Realme 5, nouveau champion de l'entrée de gamme    Aourir, une commune mutilée!    La Commission Benmoussa, unique et bénévole !    Lalla Hasnaa préside la cérémonie du 30ème anniversaire de l'Association Al-Ihssane    Rabat: Gnawa diffusion se produiront à guichet fermé !    COP25: En RDC, le charbon de bois vital pour les foyers, mortel pour les forêts    Incendie à Arribat Center : Aucun dégât n'est à signaler    La famille de Joe Biden ne fera pas d'affaires à l'étranger s'il est élu président    Les jeunes de Morocco l'Ghedd : M'hebba !    Le RNI fustige le comportement inexpliqué et ambigu du groupe du PJD à la deuxième Chambre    Dialogues méditerranéens : Mohcine Jazouli plaide pour des partenariats durables au Mena    Edito : La chance de choisir    Dernière ligne droite avant des élections britanniques décisives pour le Brexit    Destitution de Trump: Une semaine décisive commence dans un Congrès divisé    Commissions parlementaires. Les députés en mode soldats de l'ombre    Rabat : Un incendie s'est déclenché à Arribat Center    Alerte rouge à Mayotte avant le passage du cyclone Belna    Participation du Maroc à la conférence ministérielle des pays voisins de la Libye    Ligue des champions : Le WAC se contente du nul et le Raja rectifie le tir    Rapports du GIEC : contrubution active du Maroc    Ligue des Champions : le Wac sort avec un nul face à Mamelodi Sundowns    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Les Marocains" de Leila Alaoui atterrissent à Séville
Publié dans Libération le 13 - 11 - 2019

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/39423103-33934561.jpg?v=1573566076" alt=""Les Marocains" de Leila Alaoui atterrissent à Séville" title=""Les Marocains" de Leila Alaoui atterrissent à Séville" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/39423103-33934561.jpg?v=1573566086" alt=""Les Marocains" de Leila Alaoui atterrissent à Séville" title=""Les Marocains" de Leila Alaoui atterrissent à Séville" width="708" /
Le pavillon Hassan II, siège de la Fondation Trois cultures de la Méditerranée, a accueilli récemment le vernissage de l'exposition photographique "les Marocains", de l'artiste marocaine Leila Alaoui (1982-2016).
Cet événement donne le coup d'envoi du mois du Maroc organisé par la Fondation pour célébrer le Royaume, sa culture, son histoire et son patrimoine millénaire. Il braque aussi les projecteurs sur les grands changements qu'a connus le pays et son rôle sur la scène artistique et culturelle nationale.
A cette occasion, le président de la Fondation Trois Cultures de la Méditerranée, José Manuel Cervera, a souligné que les activités organisées durant le mois du Maroc "reflètent le nouveau visage du Royaume et nous rapprochent de l'évolution vécue dans ce pays voisin durant ces dernières années et dans différents aspects".
Concernant l'exposition, poursuit-il, "le choix de l'artiste Leila Alaoui n'est pas fortuit. C'est un hommage posthume à la défunte et son œuvre qui représente le Maroc dans sa pluralité". Plus qu'une simple œuvre culturelle et artistique, les clichés de Leila Alaoui traduisent aussi l'engagement de l'artiste et explorent les recoins du pays ainsi que ses traditions, a-t-il témoigné.
De son côté, Madame Christine Alaoui, la mère de Leila Alaoui et présidente de la Fondation éponyme, a partagé avec le public présent des anecdotes sur les conditions de réalisation de ces portraits. "Leila sillonnait les villages marocains et atterrissait dans des souks hebdomadaires. Les œuvres donnent l'impression d'être réalisées dans un studio climatisé or c'était sous tente, avec un rideau noir comme arrière-plan, où l'ensemble des portraits ont été tirés", a-t-elle partagé. Elle a ajouté qu'outre sa valeur artistique, le travail de Leila Alaoui a une portée sociologique vu qu'il nous emmène dans un voyage à travers les différents costumes traditionnels des Marocains.
De son côté, le consul général du Maroc à Séville, Charif Cherkaoui, a souligné que "le mois de novembre revêt une importance particulière auprès des citoyens marocains qui célèbrent deux événements phares dans l'histoire de leur pays: La fête de la Marche Verte et celle de l'Indépendance du Royaume.
L'exposition célèbre aussi ce Maroc, sa richesse ainsi que sa diversité" a-t-il relevé. "Les œuvres de Leila resteront gravées comme un témoignage sincère de l'amour que vouent les citoyens à la mère-patrie. Leila Alaoui est une force vive qui restera à jamais dans nos cœurs", a-t-il affirmé.
L'exposition de la défunte artiste a atterri dans la capitale andalouse après le franc succès rencontré auprès du public madrilène durant son exposition à Casa Arabe du 7 juin au 22 septembre. A ce propos, José Tono Martinez, représentant de la Fondation Leila Alaoui en Espagne, a souligné dans une déclaration à la MAP que les œuvres de Leila étaient connues du public madrilène où des photographies d'elle ont été exposées auparavant. "En ce qui concerne les Marocains, l'œuvre de Leila était présentée dans le cadre de la 22ème édition du Festival "Photo España" à côté de grands artistes de renommée internationale", a-t-il indiqué.
Et de poursuivre : "Nous étions agréablement surpris de voir la grande affluence du public au point que cette exposition est devenue la troisième la plus visitée à Casa Arabe".
L'exposition est ouverte au public du 07 novembre et jusqu'au 03 décembre au pavillon Hassan II à Séville.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.