Report des promotions: Les enseignants dénoncent!    UE: 1 nouveau naturalisé sur 10 est Marocain    Pape Diouf, ancien président de l'OM, meurt du coronavirus    Nador : arrestation d'un individu en flagrant délit de possession de 3,8 kg d'héroïne    Coronavirus : 15 nouveaux cas confirmés, 617 au total, ce mardi 31 mars à 21h    Covid-19 : les composantes parlementaires mobilisées pour répondre aux exigences de la situation actuelle    La CNDP prolonge le moratoire sur la reconnaissance faciale    Covid-19: nouvelles mesures au profit des établissements et entreprises publics    Le dirham se déprécie face à l'euro et le dollar    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    Décès du docteur et militant Ahmed Bourra    Les commissions de contrôle des prix sur le qui-vive    Du rêve au report : La course d'obstacles de Tokyo-2020    Les Jeux olympiques de 2020 auront lieu le 23 juillet 2021    Les Mondiaux d'athlétisme repoussés à 2022    L'activité des ports de Mohammedia, Agadir et Jorf Lasfar n'est pas affectée par la pandémie    Les marchands non financiers pronostiquent une stabilité de leur activité au premier trimestre    Détermination du gouvernement à protéger les citoyens contre le coronavirus    Ouverture de la deuxième session législative le 10 avril prochain    Les éboueurs en première ligne à Fès    DGAPR : Soukaina Glamour et Ibtissam Batma ne bénéficient d'aucun traitement préférentiel    Communiqué du Bureau politique du PPS    La musique au temps du coronavirus, un refuge qui apaise les esprits    Les éditeurs multiplient les initiatives pour garder le contact avec les lecteurs    Le CCM met en ligne une série de longs métrages marocains    Liga: Real Madrid va finalement baisser les salaires de ses stars    Covid-19: la Bundesliga ne reprendra pas avant cette date    WAC-EST: Le TAS fixe une nouvelle date    Hicham Hajji : «La culture restera toujours présente. Elle est indispensable»    «Zhar El Batoul» : Une série historique attendue pendant le mois de Ramadan    Confinement : Le CCM met en ligne une série de longs métrages marocains    Ligue des champions: le Wydad et le Raja disent «niet» à la CAF    L'ensemble des indicateurs au vert à fin 2019 : Cosumar en bonne santé financière    Covid-19 : 20 millions de dirhams mobilisés par le conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    La culture à portée de clic!    Port d'Agadir : Hausse de 7% de l'activité    Banque Populaire : nouvelles mesures en faveur des entreprises    Covid-19: le Consulat rassure les Marocains d'Italie    Coronavirus : le Maroc peut en sortir plus fort    Issam-Eddine Tbeur: «la peste soit sur le Coronavirus !»    Les pjdistes mangent à tous les râteliers, dont la maladie, pour se placer en pole position du triple échiquier électoral de 2021    Fonds anti-Coronavirus: Abdelilah Benkirane -t-il fait don de sa pension exceptionnelle ?    Le protocole d'enterrement des victimes du Covid-19    Contaminé par le coronavirus, voici les dernières nouvelles du prince Charles    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    Coronavirus: Cuba exporte ses médecins…    Le virus de la discorde met à mal l'unité de l'UE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'OMDH demande la mise en adéquation des lois nationales avec les conventions internationales signées par le Maroc
Publié dans Libération le 28 - 02 - 2020

La question des libertés individuelles continue de susciter le débat au sein des associations de la société civile marocaine. Ainsi, cette problématique a été décortiquée lors du Conseil national de l'OMDH tenu récemment au siège central de cette organisation à Rabat.
«Lors des réunions de son Conseil national, l'OMDH a pris l'habitude de débattre d'une problématique actuelle concernant les droits de l'Homme qui préoccupe soit l'opinion publique marocaine soit l'opinion publique internationale », a souligné Boubker Largou dans le rapport qu'il a présenté en l'occasion, précisant que «les questions qui préoccupent actuellement l'opinion publique ont trait aux libertés et à la réforme du Code pénal».
Pour lui, l'OMDH a déjà présenté ses propositions de révision du Code pénal et ses propositions s'inspirent des dispositions de la Constitution marocaine de 2011 et des conventions internationales relatives aux droits de l'Homme.
Un exposé a également été présenté par la professeur Souad Rghioui lors de ce conseil, qui a mis l'accent sur ces conventions en appelant à la nécessité de mettre les lois nationales en adéquation avec elles.
Lors du débat, les membres du Conseil national ont appelé à la nécessité de réviser le Code pénal et le Code de procédure pénale, tout souhaitant que cette révision voie le jour lors de la prochaine session du Parlement.
Ils ont également appelé à mettre fin à la peine de mort, surtout que le Maroc applique un moratoire de facto depuis 1993 et que S.M le Roi avait gracié récemment des condamnés à cette peine.
Par ailleurs, l'OMDH a critiqué la récente décision de la Cour européenne des droits de l'Homme validant l'expulsion à chaud des migrants irréguliers vers leurs pays d'origine.
Selon ladite Cour, le droit espagnol propose plusieurs solutions aux requérants pour entrer régulièrement sur le territoire national (demande de visa ou de protection internationale), notamment aux postes-frontières ou auprès des représentations consulaires et diplomatiques espagnoles dans leurs pays d'origine respectifs ou dans les pays par lesquels ils transitent ou encore au Maroc.
Ces arguments ne semblent pas convaincre le président de l'OMDH, Boubker Largou, qui a souligné dans son rapport que la décision de la Cour européenne des droits de l'Homme constitue une violation des droits fondamentaux des migrants irréguliers.
Il a, par ailleurs, souligné que l'OMDH organisera prochainement une table ronde sur le thème des réseaux sociaux et des fake news, ainsi qu'une conférence le 12 mars prochain sur la disparition forcée en partenariat avec la famille de Houcine El Manouzi.
Il a également annoncé que l'OMDH organisera en décembre prochain une rencontre à Oujda en partenariat avec une association des Marocains expulsés d'Algérie en 1975 pour commémorer le 45ème anniversaire de cette tragédie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.