Hakima El Atrassi à cœur ouvert    8 millions de têtes d'ovins et de caprins seront identifiées    CFC, un hub financier «plus attractif que jamais»    Eurafric Information renouvelle sa certification ISO 27001    Hamid Ahaddad quittera le Zamalek l'été prochain    Le Youssoufia Berrechid arrache le nul face à l'AS FAR    Les services de la Sûreté à pied d'œuvre dans le Grand Casablanca    La Direction de la Santé à Béni Mellal-Khénifra dément tout manquement    2020, année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc    Omar Hilale dénonce la duplicité de l'Algérie et du «polisario» au sujet de l'Envoyé personnel pour le Sahara marocain    Ahidous, Ahwach, Izlan n Tyerza, Tizrarin, Timnadin, Tagnawit ...en mode Rock&roll, blues, pop ou Rock    Peindre à l'encre océanique    «La quête de sens et du bien-être sont les obélisques dans l'ère post-covid»    Covid-19 au Maroc: quelque 5.000 salariés ont pu réintégrer leurs emplois    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue irlandais    Covid-19/Maroc: Voici le nombre de personnes vaccinées à ce jour    Covid: comment se dérouleront les épreuves du bac 2021 au Maroc ?    Le journaliste Jamal Boushaba n'est plus    Nouvelle résolution du Parlement européen sur la dégradation des droits de l'homme en Algérie    L'ONU met en garde contre les changements climatiques...2021 doit être l'année de l'action (Guterres)    Le chef de l'armée libanaise remercie le roi Mohammed VI    S.M. Le Roi lance la généralisation de la protection sociale    L'Opinion : Contractuels, gardez espoir !    Le CNDH et l'UNHCR s'allient pour renforcer les droits des réfugiés    Borrell réitère à Al Maliki le soutien de l'UE au processus électoral en Palestine    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques    Programme de la Botola Pro D1 et D2 "Inwi"    Les Nuits du Ramadan 2021 célèbrent les «racines africaines»    La diplomatie sportive au centre d'une réunion de l'AMJS    Driss Lachguar, hôte de la Fondation Lafqui Titouani    Famine : des ONG demandent 5,5 milliards de dollars pour sauver 34 millions de personnes    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec le rival saoudien    Mourinho démis de ses fonctions d'entraîneur à Tottenham    En-Nesyri donne la victoire au FC Séville    Le journaliste et critique d'art Jamal Boushaba n'est plus    "Annette" de Leos Carax, film d' ouverture du 74ème Festival de Cannes    Journée internationale des monuments et des sites: Un riche programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    RADEEMA se mobilise contre le stress hydrique    Tchad : le président Idriss Déby Itno tué au front    Décès de l'ancien vice-président américain Walter Mondale à l'âge de 93 ans    Adoption en commission d'un projet de loi relatif au blanchiment des capitaux    La Super League va « sauver le football », selon Florentino Pérez    Le Maroc insiste sur l'impératif de placer la lutte mondiale contre la drogue parmi les priorités    Espagne: le « passeport sanitaire » bientôt lancé    La COVID-19 ravage les camps de Tindouf et touche le personnel de l'ONU    Météo: le temps prévu ce mardi 20 avril au Maroc    Cette semaine en Liga...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gad El Maleh à la conquête de l'Australie
Publié dans Libération le 24 - 06 - 2017

Adulé au Maroc comme en France,
l'humoriste veut, à présent, conquérir
un nouveau territoire: l'Australie.
Une aventure loin d'être aisée, selon lui.
Après deux ans de tournée en France et en Amérique, Gad El Maleh reprend le chemin de la scène. L'humoriste de 44 ans partira en effet, à la conquête de l'Australie et ses spectacles s'annoncent prometteurs. Les organisateurs ont d'ailleurs dû programmer une troisième date puisque le spectacle de Sydney prévu le 18 septembre affiches déjà complet. «Nous avons ajouté une date pour nos fans à Sydney», écrit l'artiste sur son compte Twitter. Pour ses spectacles aux USA, l'humoriste avait remporté son défi haut la main. Celui de faire rire les spectateurs américains notamment ceux du Carnegie Hall . Dans le pays du one man show humoristique, personne ne l'attendait et, pourtant, Gad a su s'imposer dans cette mythique salle new-yorkaise. Fidèle à lui-même, il n'est jamais resté immobile, s'est approprié la scène, gesticulant sous les arcades dorées du Carnegie Hall. D'ailleurs, c'est bien cette performance qui semble lui avoir ouvert des portes puisque c'est grâce à son réseau US que l'humoriste peut aujourd'hui partir à la conquête du territoire australien.
Gad El Maleh n'est, en effet, pas le premier humoriste d'origine marocaine à se produire en anglais. Mustapha El Atrassi, le jeune comédien de stand-up et animateur de télé et de radio s'est vu qualifié pour la finale de «L'homme le plus drôle au monde» qui se déroulait à Las Vegas en octobre 2014. Porté par un sketch dans lequel il se moque de la notoriété des deux robots des Daft Punk, Mustapha El Atrassi était arrivé troisième de ce championnat. Il avait également joué au Comedy Cellar dans lequel de grands noms de la comédie américaine assurent des spectacles régulièrement.
Rappelons que Gad El Maleh, dont les shows aux Etats-Unis et au Canada ont été un grand succès a récemment débarqué sur Netflix avec son spectacle enregistré à Montréal «Gad part en live». Il s'agit de la première pierre d'une collaboration entre l‘humoriste et la plateforme, sur laquelle il proposera un spectacle «100% en anglais» plus tard dans l'année. Dans «Gad part en live», l'artiste s'appuie sur sa vie de frenchie aux Etats-Unis pour se moquer des différences culturelles des deux pays et régaler l'audience de situations absurdes qu'il vit encore aujourd'hui outre-Atlantique où l'humoriste s'est installé, depuis quelques mois.
Plus récemment, l'humoriste s'est lancé dans la bande dessinée. Sa toute première œuvre est sortie, en mars dernier, aux éditions «Michel Lafon». Et pour les plus grands fans de la star, surtout ceux de la première heure, ils ont la chance de retrouver «Le Blond», l'un des personnages mythiques de Gad El Maleh. Pour ceux qui ne le connaissent pas, sachez qu'il s'agit du père de famille idéal, riche et parfait avec des avant-bras dotés de poils brushingés, un homme qui parle blond et voyage en classe blonde... Gad El Maleh avait fait de lui la star de son excellent et mémorable spectacle «L'Autre c'est moi», le mettant en scène dans diverses situations du quotidien, au ski, à la piscine, chez Ikéa ou encore dans une soirée bien arrosée. Si l'humoriste a, par ailleurs, trouvé le concept et les vannes, il n'a pas hésité à faire appel à deux professionnels de la bande dessinée pour l'épauler dans ce projet. Ainsi, Jean Baptiste Hostache s'est chargé des dessins et a également travaillé sur le scénario au côté de Bastien Pasquier. L'œuvre finale s'intitule «Le Blond» et il ne s'agit là que du premier tome. En cas de succès, l'aventure sera donc vouée à perdurer. «J'espère qu'on pourra réaliser trois albums au moins», précise Gad El Maleh.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.