Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Air Arabia Maroc lance Casablanca-Rennes    Agadir : Inauguration du 5ème Sela Park    Ahmed Belhassan, PDG des Huileries du Souss, n'est plus    Brahim Nekkach s'est trouvé un club    LDC: toujours positif, Ronaldo non convoqué face au Barça    Le Prix de la littérature arabe : Deux auteurs marocains entrent en lice    Nos vœux    Communiqué du bureau politique du PPS    La main de Bouchaïb Habbouli...    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Bir Jdid : Quatre fkihs chasseurs de trésors mis sous les verrous    FC Barcelone: Bartomeu démissionne!    SM le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection    Reda El Hajhouj signe au FUS pour trois ans    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Le ministère des Finances propose aux investisseurs ses lignes de crédits    Rapatriement : où en est-on avec les Marocains bloqués à l'étranger ?    Régionalisation: Laftit a fait une annonce    Le roi Mohammed VI écrit au président tchèque    PLF 2021 : les appréciations du patronat    Ligue des champions : les résultats de la soirée    «Plaidoirie pour un Maroc laïque»    Les EAU décident d'ouvrirr un Consulat général à Laâyoune    Khalid Ait Taleb fait son plaidoyer    Le roi de Thaïlande: un monarque doublement désavoué    France-Islam : Halte à l'escalade    Un gouvernement terne et indolent!    GP du Portugal de F1 : Lewis Hamilton bat le record de victoires de Michael Schumacher    Vaccin anti-Covid: Sanofi et GSK font des promesses    Aïd Al Mawlid: le nord du Maroc renforce les contrôles    Gérald Darmanin. De quoi je me mêle!    Nadine Morano: « le Maroc est un pays ami, mais… »    L'ONMT fonde ses espoirs sur l'international    Coronavirus : l'immunité acquise par les personnes guéries diminue rapidement [Etude]    Vidéo : Pour lever la résistance au masque de protection contre le coronavirus    Ecomondo et Key Energy basculent vers le digital : 15 jours d'économie verte en Italie    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    L'Intérieur veillera à son instauration dans plusieurs villes L'analyse des eaux usées, un nouveau protocole anti-Covid-19    Edito : Software    Atteinte aux sacralités de l'Islam : Le RNI exprime son indignation    Covid-19 : Le président algérien hospitalisé    France-Turquie. Les « fils de chiennes » ont encore frappé.    S.M le Roi félicite la Renaissance de Berkane suite à sa consécration en Coupe de la CAF    Journée du patrimoine audiovisuel, une "fenêtre sur le monde " au temps de la Covid19    Les révélations inattendues de Lara Fabian    "Eclat d' amour et des amours confinées " , nouveau recueil de Bouchra Fadel    « La Maroc artistique » vu par Bank Al-Maghrib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





12ème journée de Premier League : Les enseignements. Spécial
Publié dans Lions De l'Atlas le 26 - 11 - 2013


Everton-Liverpool (3-3) : Quel derby !
Le derby de la Mersey n'a pas trouvé de vainqueur. Pourtant, Everton et Liverpool ont tout fait pour remporter la victoire dans un match fou (3-3), samedi après-midi. Les Reds ont longtemps mené grâce notamment à Luis Suarez, mais les Toffees sont revenus puis passés devant grâce à un doublé de Romelu Lukaku. Daniel Sturridge a arraché le nul à la 89e minute. Ce résultat n'arrange aucune des deux équipes.
Jamais dans l'histoire du derby, les deux équipes n'avaient marqué dans les dix premières minutes. Sur le premier corner, Coutinho a ouvert la marque au second poteau (0-1, 5e). Kévin Mirallas lui a répondu suite à un coup franc (1-1, 8e). Les joueurs de Brendan Rodgers ont tout de même conservé l'ascendant grâce à l'intenable Luis Suarez. L'Uruguayen a contourné le mur mal placé par Tim Howard d'un astucieux coup franc (1-2, 19e), signant sa neuvième réalisation de la saison et symbolisant l'efficacité des siens dans le premier acte. Il aurait aussi dû provoquer l'exclusion de Mirallas pour un attentat (36e).
A l'inverse, les pensionnaires de Goodison Park ont longtemps échoué face à un Simon Mignolet en forme. Ross Barkley (21e) et Gerard Delofeu (54e), mais surtout Romelu Lukaku (12e, 71e) ont manqué le coche. Mais le Belge a enfin réussi à égaliser à la 72e minute et a même donné l'avantage aux siens, de la tête, sur corner (3-2, 82e). Les filets ont tremblé une dernière fois juste avant la fin du temps réglementaire, pour la cinquième fois sur un coup de pied arrêté. Entré en jeu, Daniel Sturridge a repris un coup franc Steven Gerrard (3-3, 89e). De quoi ne faire aucun heureux.
Arsenal-Southampton (2-0) : Merci Boruc. Merci Giroud.
Face à la meilleure défense de Premier League, les Gunners s'attendaient à une défense de Southampton infranchissable. A l'Emirates, ils ont profité d'une énorme erreur du gardien des Saints, Artur Boruc. Olivier Giroud, qui a profité du cadeau (22e) avant de doubler la mise sur penalty en fin de match (86e), permet surtout à Arsenal de prendre le large en tête du classement avec quatre points d'avance sur Liverpool. Southampton, qui restait sur huit matches sans défaite en championnat, est éjecté du podium par Chelsea.
Les Londoniens ont signé samedi un cinquième succès consécutif à domicile. Leur meilleure série depuis avril 2012. Sans briller, les hommes d'Arsène Wenger s'en sont remis une nouvelle fois à leur buteur maison. Auteur d'un doublé, Olivier Giroud a inscrit ses 6e et 7e buts en Premier League cette saison. De quoi affronter la période de Boxing Day avec un matelas confortable.
West Ham-Chelsea (0-3) : Frank Lampard, comme à la maison.
Les Blues de Mourinho ont réussi l'un des jolis coups de la 12e journée de Premier League en s'imposant chez le voisin londonien (0-3). Ils ne sont désormais qu'à 4 longueurs du leader, Arsenal.
Chelsea a fait le boulot, et n'a pas tremblé pour s'imposer dans ce énième derby londonien. Frank Lampard, qui retrouvait son club formateur sous un concert de sifflet, ne s'est pas fait prier pour inscrire un doublé, lui permettant de retrouver le chemin des filets après une longue disette de 10 matchs sans inscrire le moindre but. Sa plus longue série de disette depuis son arrivée à Chelsea en 2001.
Les Hammers ont commencé le match avec la même formation qui avait battu les Spurs (0-3) à White Hart Lane, en jouant sans réel attaquant, avec comme seul joueur offensif, Kevin Nolan en joueur offensif. Cette fois-ci, ce schéma tactique était loin d'être efficace, et seul Stewart Downing sur son côté gauche crée du danger par sa percussion et ses centres plus ou moins réussis. Mais c'est bien Lampard qui va définitivement mettre à l'abri les blues et asséner un dernier coup sur la tête des Hammers en inscrivant son deuxième but de la soirée avec une frappe croisée laissant, Jääskeläinen hors de portée.
Triste match pour West Ham qui va réussir son seul tir cadré de la soirée, seulement à la 93è, suite à une tête d'Obrien, forçant Cech à la parade. Chelsea se rassure à l'extérieur, avec une belle maîtrise du match. Quant aux Hammers, ils ne sont plus que jamais proche de la zone rouge.
Manchester City-Tottenham (6-0) : La correction !
Manchester City à domicile est intraitable. Ils passent devant leur adversaire de l'après-midi, Tottenham, qui les ont bien aidés en sombrant défensivement. Coupable de trop d'errements, les hommes d'André Villas-Boas ont ainsi prit autant de buts en 90 minutes que depuis le début de la saison en championnat avant ce choc (6 buts encaissés en 11 journées) !
Cauchemar pour Hugo Lloris, cette après-midi à l'Etihad Stadium. Sur son premier ballon, après 14 secondes de jeu, le portier de l'équipe de France a complétement manqué son dégagement. Sergio Agüero en a profité pour placer une frappe, repoussée par l'ancien lyonnais. Mais Jesus Navas a bien suivi et a alors signé un tir lobé dans la lucarne. 1-0 pour City. Le début du naufrage pour les Spurs. City a, certes, bien joué collectivement et a pu compter sur ses individualités comme Yaya Touré, Sergio Agüero, ou encore Jesus Navas.
Sergio Agüero, servi sur un plateau par Yaya Touré après une belle percée sur son second but, s'est, du coup, offert un doublé pour s'installer en tête du classement des buteurs du championnat. Jesus Navas, qui a clôturé la marqué à la 90e +2, l'a imité. Et Alvaro Negredo, présent sur le deuxième but finalement marqué contre son camp par Sandro (34e), a aussi participé à la fête (5-0, 55e). Si City est reparti idéalement, Tottenham, avec cette deuxième défaite de rang et ce troisième match sans victoire en championnat, va devoir vite se reprendre. Mais le week-end prochain, c'est Manchester United qui se présente White Hart Lane. Pas facile pour se relancer.
Cardiff-Manchester United (2-2) : United piégé dans le « Fergie Time ».
Manchester United l'aura bien cherché. A force de se faire peur, les Red Devils a fini par payer son manque de maîtrise dimanche à Cardiff et a concédé le nul dans le temps additionnel (2-2). Les mancuniens manquent une opportunité de réintégrer le Big Four et restent sixièmes du classement. Une mauvaise affaire pour les champions d'Angleterre en titre, incapables d'enchaîner un quatrième succès de rang en Premier League. Escortés d'une inquiétante fébrilité défensive, les hommes de David Moyes pourraient ruminer longtemps les deux points abandonnés sur la pelouse galloise.
United a pourtant fait le boulot en première période. Les Red Devils, portés par Wayne Rooney, en l'absence d'un Robin van Persie blessé et sans qui ils n'avaient jamais gagné en championnat depuis le début de la saison (deux défaites). Il a ouvert le score, avec un soupçon de réussite sur sa frappe (15e, 0-1), avant d'offrir le deuxième but à Patrice Evra sur corner (45e, 1-2). Une réalisation venue couronner la belle semaine du latéral gauche des Bleus. Mais si United a su faire preuve d'un réalisme offensif à toute épreuve, les Red Devils ont fini par payer leur incroyable fébrilité défensive et leur incapacité à maîtriser les événements.
La charnière Johnny Evans - Rio Ferdinand a été dépassée, le but de Frazier Campbell étant un symbole de sa soirée cauchemardesque (33e, 1-1). L'attaquant de Cardiff aurait même pu s'offrir un doublé si la barre transversale n'avait pas repoussé son lob subtil (54e). Poussés par un public en feu, les gallois ont logiquement été récompensés dans le temps additionnel, sur un coup de tête de Bo-Kyung Kun (90e+2). Dans la foulée, Rooney a été trop altruiste sur un incroyable deux contre un … Le « Fergie Time » n'a pas été du côté des hommes de David Moyes, dimanche soir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.