Huawei: Londres s'apprête à trancher sous la pression de Washington    NBA Superstar Kobe Bryant Dies in Helicopter Crash    NBA: Kobe Bryant en chiffres    Soutien, assistance, financement… La FM6CS dresse le bilan de ses 9 ans d'action au profit des champions sportifs    Ligue des Champions d'Afrique : Le Wydad et le Raja accèdent aux quarts de finale    Le marché de tabac a rapporté 11,34 MMDH au Trésor en 2019    Le PPS perd un de ces doyens    Banque d'affaires: Les russes de Renaissance Capital tâtent le terrain    Algérie : après un an, la contestation populaire unit ses forces vives    Les jeunes et le discours religieux contemporain    L'initiative «100 jours, 100 villes» du RNI fait escale à Asilah    «La confiance de Sefrioui dans Addoha est un signal positif»    La Douane, un acteur du développement durable    Les litiges relèvent désormais de la compétence des TPI    Scène culturelle: La guerre des communiqués…    Le groupe Addoha intensifie ses investissements au Ghana    Mission multi-sectorielle sur les mines et industries extractives à Nouakchott    Proche-Orient : le plan de paix américain sera dévoilé dans les tout prochains jours    CGEM-DGI : CGEM-DGI Une rencontre de communication sur les dispositions de la loi de Finances 2020    Produits impropres à la consommation : Près de 18.000 tonnes détruites en 2019    Une baisse du marché sans impact sur les recettes fiscales    Le sud-africain Aspen Pharmacare veut se développer au Maroc    Les nageurs meknassis se positionnent sur le podium du Championnat d'hiver de Meknès    Le Marocain Hicham Laqouahi remporte le 31è marathon international de Marrakech    CAN Futsal 2020 : L'Île Maurice a déja réussi sa CAN    La HACA à l'édition 2020 du Salon de la radio et de l'audio-digital à Paris    Coronavirus : Aucun cas enregistré au Maroc    Nous sommes tous Nour    Chute d'obus de mortier sur l'Est de Tripoli : Un Marocain tué    Point de vue : Dire pour construire et non dire pour détruire    L'épidémie de coronavirus est partie d'un marché à Wuhan en Chine    Abdelaziz Barrada rejoint les Lusitanos Saint-Maur    Edito : Triste déballage    Voici le temps qu'il fera ce lundi    Harvey Weinstein avait une "liste rouge" des femmes susceptibles de le dénoncer    Noureddine Saïl à Dakar : "Il faut multiplier les productions cinématographiques nationales afin de promouvoir le cinéma africain"    Le Roi félicite le Premier ministre indien à l'occasion de la fête nationale de son pays    Le Roi félicite le Gouverneur général d'Australie à l'occasion de la fête nationale de son pays    Russie: Le nouveau gouvernement a du pain sur la planche…    L'ambassade du Maroc à Pékin rassure    Ali Najab: «Les tortionnaires du polisario agissaient sur ordre des Algériens»    Larbi Doghmi, un créateur dans la mémoire…    La «dissolution» de l'IRCAM: Que pensent les acteurs amazighs !    Brexit : l'UE nomme un ambassadeur auprès du Royaume-Uni    Coronavirus : Voici les pays touchés    Capitales africaines de la culture : Rabat supplée Marrakech à la hâte    Coronavirus: le Maroc instaure un contrôle sanitaire aux ports et aéroports internationaux    Piers Faccini, le maître de la complainte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Latifa Akharbach appelle au renforcement des capacités des régulateurs africains
Publié dans L'observateur du Maroc le 13 - 12 - 2018

La Présidente de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), Latifa Akharbach, a appelé, mercredi 12 décembre 2018, à Yaoundé, au renforcement des capacités des régulateurs africains pour répondre aux défis multiformes de la transition numérique.
Intervenant dans le cadre de la 9è édition de la Conférence des Instances de Régulation de la Communication d'Afrique (CIRCAF), Akharbach a mis en exergue l'expérience marocaine en matière de régulation audiovisuelle, soulignant notamment que le législateur marocain a anticipé les évolutions technologiques puisque, dès 2005, la loi sur l'audiovisuel a prévu la multiplicité des modes techniques de réception des contenus audiovisuels par les citoyens en disposant, expressément, que la régulation s'appliquait quel que soit le mode technique de transmission du signal, indique un communiqué de la HACA.
La réforme de 2016 a élargi le champ d'action de la HACA au catalogue payant de vidéo à la demande, a-t-elle enchaîné, notant qu'une réflexion était en cours au sein de cette institution concernant l'impact sur la régulation « classique », des transformations accélérées des usages et des marchés induites par les NTIC.
La présidente de la HACA a estimé, à ce propos, que « ces mutations profondes et rapides imposent au régulateur de repenser son rôle pour contribuer à faire du tournant numérique davantage une fenêtre d'opportunités qu'un un champ d'incertitudes ».
Lors de cette session dédiée au thème du « Renforcement des régulateurs à l'heure du numérique », Akharbach a, en outre, mis en évidence le caractère impératif de la consolidation du rôle et des capacités des régulateurs africains, chacun dans son contexte propre, et a en même temps insisté sur la nécessité de promouvoir la concertation intra-africaine dans ce domaine.
« L'objectif, a-t-elle expliqué, est de faire en sorte que le réseau des Instances africaines de régulation de la communication (RIARC) puisse s'ériger en plateforme intégrée, experte et crédible à même de contribuer de manière significative, aux débats et aux négociations concernant les régulations numérique et médiatique à l'échelle internationale ».
La délégation de la HACA qui a représenté le Maroc à cette importante conférence placée sous le patronage du président camerounais, Paul Biya, est composée, outre Akharbach, de El Mehdi Aroussi, Directeur Juridique, Najib Bouezmarni, Directeur Informatique et Talal Salahdine, Manager des Affaires Africaines.
Une douzaine de présidents et de nombreux conseillers et membres d'instances de régulation africaines (Bénin, Niger, Tchad, Guinée, Sénégal, Ghana, Centrafrique, Mali, Togo, Cap Vert, Congo Brazzaville, Maroc et Cameroun) ont pris part à cet évènement qui marquait également le 20eme anniversaire de création du Réseau des Instances Africaines de Régulation de la Communication, principale plateforme multilatérale de coopération entre instances de régulation des médias du continent.
La CIRCAF, qui se tient tous les deux ans, constitue l'événement phare du RIARC, principale plateforme multilatérale de coopération entre instances de régulation des médias du continent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.