Coronavirus : quels coûts pour l'économie marocaine ?    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    Covid-19: le point sur la situation au Maroc jusqu'à samedi à 18h00    Nasr Mégri chante « Corona »    Une ex-journaliste de Medi 1 meurt du coronavirus    Coronavirus : PSA renforce la protection de ses salariés et contribue à la solidarité nationale    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : Chakib Alj alerte les banques sur la situation financière des entreprises    Coronavirus/Casablanca: une vidéo filmée à bord du tram indigne la Toile    Différend entre la CGEM et le GPBM    Covid-19 : Le RNI pleinement engagé    Covid-19: Le ministère de l'Equipement adopte des mesures pour assurer la continuité du service public    Etat d'urgence sanitaire: la mise en garde du Ministère public    Confinement : les femmes victimes de violences peuvent donner l'alerte via la plateforme "Kolonamaak"    Le Président de la Commission de l'Union africaine, testé négatif au coronavirus    Coronavirus : Voici un récapitulatif des principales mesures fiscales au profit des entreprises    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    Coronavirus: le bilan s'alourdit en Algérie    Coronavirus : Le Comité de veille économique à la rescousse des ménages vulnérables    Santé, nutrition et condition physique : La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Kenya : 63 personnes ingurgitent du Dettol pour « se prémunir » contre le coronavirus, 59 en meurent    Situation épidémiologique au Maroc : la répartition par région des 358 cas confirmés    Covid-19 : les entreprises du BTP veulent plus de garanties pour mener à bien les chantiers prioritaires    Les actions à Wall Street montent en flèche après le plan de sauvetage économique    Coronavirus: Plan anti-sécheresse: Financement additionnel de 1,5 milliard de DH    La médecine militaire à la rescousse    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    Le Conseil de gouvernement adopte des projets de décret suspendant la perception du droit d'importation sur le blé dur et certaines légumineuses    Décès de Hassan Ghazoui: Les condoléances du SG du PPS    Ahmed El Khichen, auteur autodidacte, transforme son salon de coiffure en librairie    La vie de Fatima Mernissi au grand écran prochainement    Bonne nouvelle pour les Marocains établis en France (PHOTO)    Samira Said lance «Waqiâ Majnoun»    Un autre monde à imaginer et à construire    Décès de Hidalgo, l'homme qui ravivé le football français    Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?    Abdelhak Nouri: on en sait plus sur son état de santé    Abdelhak Nouri se réveille après 2 ans et 9 mois passés dans le coma    Le Coronavirus contraint Poutine à reporter sa réforme constitutionnelle…    Le Roi félicite le Président du Bangladesh à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Le Covid-19 compromet les chances de la tenue de la CAN 2021 et des compétitions interclubs    Les coureurs cyclistes marocains adoptent le "Home-trainer"    Réunion virtuelle du G7    La divulgation de l'identité d'un malade fait des vagues    Faute de recettes, les clubs de foot menacés de faillite    Coronavirus : Sueurs froides dans un 7ème art, contraint de s'adapter    Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde    Le très beau geste de Jenifer envers le personnel soignant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





RDC: Le Washington Post décortique les contradictions de la présidentielle
Publié dans L'observateur du Maroc le 21 - 01 - 2019


Dans un article publié ce lundi 21 janvier 2019, le Washington Post analyse la décision que vient de prendre la cour constitutionnelle congolaise concernant la confirmation de Felix Tshisekedi comme vainqueur de la présidentielle en République Démocratique du Congo (RDC). Le quotidien américain relève la contradiction de ce verdict avec les nombreuses irrégularités ayant entaché cette élection dont notamment le non-respect du droit de vote de tous les électeurs et les preuves de manipulation dont la presse congolaise et internationale se sont fait l'écho.Le très influent journal américain souligne que Martin Fayulu, candidat de l'opposition, s'est immédiatement déclaré président. Il a déclaré que la décision de la cour n'était «qu'un coup d'Etat» tout en appelant à «des manifestations pacifiques», écrit le Washington Post.Le quotidien rappelle que le tribunal a rejeté deux requêtes de Fayulu et d'un autre candidat. Tous deux ont dénoncé les résultats frauduleux et l'interdiction, illégalement, à plus d'un million d'électeurs de voter dans des régions frappées par le virus Ebola et le conflit ethnique. L'auteur de l'article, Max Bearak note que L'Union africaine prévoyait d'envoyer en RDC une délégation de dirigeants ce lundi, mais a annulé cette mission. L'organisation, rappelle-il, avait exprimé de « sérieux doutes » sur la véracité du vote.Le Washington Post souligne les craintes des puissances régionales de voir les troubles provoqués par les élections contestées en RDC dépasser les frontières de ce pays, avec le risque de retour de la violence et des déplacements de population. Au moins 34 personnes ont été tuées depuis la publication des résultats provisoires du 10 janvier, rappelle le quotidien américain citant les Nations Unies.Le journal rappelle aussi que les partis de Tshisekedi et de Kabila ont rejeté les données divulguées de la commission électorale et de la plus grande mission d'observation électorale, appelée Cenco, qui montraient que Fayulu avait remporté les élections du 30 décembre avec environ 60% du total des voix.Le Washington Post reprend le message que lui a transmis Fayulu que l'«arrangement caché» entre Tshisekedi et Kabila pour le «partage du pouvoir» n'est qu'un «secret de polichinelle». Même si les principaux concernés rejettent ces allégations, écrit le journal, le silence de Tshisekedi et la quantité de preuves d'irrégularités dans les élections jettent beaucoup de suspicion sur eux.Le quotidien américain rappelle que dans une interview qui lui a été accordée en décembre 2018, Kabila n'a pas exclu de se porter candidat à la présidence en 2023.La logique d'un accord de partage du pouvoir repose sur l'hypothèse que Tshisekedi président serait moins menaçant pour Kabila que Fayulu, un ancien dirigeant d'Exxon qui a parlé avec force du nettoyage de la corruption, souligne Bearak.Même en dépit des doutes quant à la légalité de la victoire de Tshisekedi, le fait que Kabila ne soit plus président constituerait un réconfort pour de nombreux Congolais, ajoute-il. L'article du Washington Post se termine par cette bonne nouvelle : quelques heures à peine avant que le tribunal ne rende sa décision, le gouvernement congolais a demandé aux entreprises de télécommunication de rétablir les connexions Internet et les services de messagerie, qui avaient été bloqués pendant 20 jours.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.