Message du roi Mohammed VI au roi de Thaïlande    Kénitra: un bébé de 2 mois abandonné en pleine rue    Covid19 : les mesures en vigueur à Tiznit prolongées de 15 jours    Financement de l'Education: TGR explore de nouvelles pistes    "Women Tech" : l'universitaire marocaine Hajar Mousannif remporte le 1er prix    2M : Transformation éminente des programmes d'information (vidéo)    CNTSH : Baisse importante du nombre de dons de sang    USA : Obama, Clinton et Bush promettent de se faire vacciner devant les caméras    La FIFA promulgue un nouveau règlement : Instauration d'un congé de maternité de 14 semaines au profit des footballeuses !    Covid-19: ce pays est le plus gros acheteur de vaccins dans le monde    Royal Air Maroc couvre le risque Covid-19 dans ses vols à l'international    Auto-entrepreneurs, IR, amnistie fiscale…les amendements acceptés    Relance: Les crédits garantis atteignent 50 MMDH (Benchaâboun)    BAM : la demande bancaire en liquidité totalement satisfaite    Relance post-Covid : Bourita appelle la communauté internationale à faire preuve de solidarité    Un marocain parmi quatre immigrants arrivés à Mellilia à la nage    Coût du vaccin, durée, effets indésirables... Les explications d'un responsable du ministère    Coronavirus : l'OMS affirme « encore longue » la voie vers la fin de la pandémie    The Banker magazine : Attijariwafa bank élue meilleure banque au Maroc en 2020    Une ONG suisse salue l'opération nettoyage de la zone tampon menée par les FAR    Messaoud Bouhcine, président du Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques    Décès de l' ancien président de la Fédération Royale marocaine de rugby, Said Bouhajeb    Chambre des conseillers: le PLF 2021 adopté à la majorité    Un derby régional pour la journée inaugurale de la Botola    Jo de Tokyo : Les athlètes seront soumis à des règles très strictes    Football: Le Japon hôte de la Coupe du monde des clubs 2021    L'action humanitaire du Maroc reconnue à travers son élection au Conseil d'administration du PAM    Pose de la première pierre du nouveau consulat général US à Casablanca    Stef Blok : Les actions du Maroc sont une réaction au blocage d'El Guerguarat par le Polisario    Le Conseil de gouvernement adopte deux projets de décret relatifs à la promulgation de mesures exceptionnelles au profit de certains employeurs adhérents à la CNSS    "Au Nom des miens " , une exposition de Hassan Bourkia    Parution du recueil poétique "Marrakech : Lieux de passage " d'Ahmed Islah    Unesco. Le Maroc soutient Audrey Azoulay pour un second mandat    Fès: décès du premier proviseur marocain du lycée Moulay Driss    Institut Cervantes : Le cycle du cinéma "Courts-métrages au féminin" en ligne du 7 au 30 décembre    CGEM-DGI : vers une réduction des litiges entre l'Administration et les entreprises    L'Intérieur dénonce les déclarations irresponsables visant des institutions sécuritaires nationales    Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle cellule terroriste démantelée par le BCIJ à Tétouan (vidéos)    Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès    Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »    Le film marocain «Much Loved» bientôt sur Netflix !    La rappeuse marocaine « Khtek » parmi les 100 femmes influentes dans le monde    Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan    Coup de filet du BCIJ: démantèlement d'une cellule terroriste à Tétouan    BCIJ : Démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Tétouan (photos)    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19, ces médicaments introuvables
Publié dans L'observateur du Maroc le 01 - 09 - 2020

En cette période de crise sanitaire, la demande sur de nombreux médicaments a explosé. Certains, subissent des ruptures momentanées de stock. D'autres comme le Zinc sont en pénurie totale depuis mars dernier. Ce qui ouvre la voie à certaines pratiques d'escroquerie. Décryptage.
En début de la crise sanitaire, la demande sur des médicaments tels que le paracétamol, la vitamine C et d'autres a enregistré un bond de 500%, selon les estimations du secrétaire général de la confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc Amine Bouzoubaa. Et les médicaments étaient donc introuvables en raison du comportement de certains marocains qui se sont précipités pour acheter des quantités dépassant leurs besoins, ce qui a affecté le stock de produits disponibles. Aujourd'hui, « ce ne sont plus les mêmes taux enregistrés au début, mais la demande reste quand même importante avec une croissance de 100% par rapport à la normale », nous confie Amine Bouzoubaa. Or, si la vitamine C se fait toujours rare voire même introuvable des fois, d'autres médicaments à l'instar du Zinc et de chloroquine sont en pénurie actuellement dans les officines, et ce, depuis le mois de mars dernier. Pourtant, ils sont indispensables pour certaines maladies et rentrent même dans le cadre du protocole de traitement prévu pour le traitement du covid-19.
Consommateur ruiné
Contrairement à ce que beaucoup croient, le Zinc disponible aujourd'hui n'est qu'un complément alimentaire vendu à un prix exorbitant dépassant les 100 DH en comparaison avec « le vrai médicament », commercialisé lui, à quelques 30 DH en pharmacies. Ce complément comme le précise le secrétaire général de la confédération des pharmaciens, n'a pas d'effet contre le covid-19 vu la dose du Zinc exigé dans la cadre du protocole mis en place. «Le traitement nécessite 100 mg de Zinc par jour. Alors que le complément en question ne contient que 5 mg », note Amine Bouzoubaa. Non seulement ce complément alimentaire ne rentre pas dans la classification des médicaments qui peuvent donner l'effet attendu, mais peut être trouvé sur un simple clic sur les réseaux sociaux. «C'est de l'escroquerie pure et dure. Il y a un vide juridique autour de la question. Et cela fait des années que nous réclamons un cadre légal qui pourra régir la commercialisation de ces compléments alimentaires, Le circuit de distribution pour ce genre de produits n'est pas verrouillé et n'importe qui peut se les procurer et les revendre en tant que médicaments traitants diverses maladies, alors que ce n'est pas le cas », ajoute Amine Bouzoubaa.
Pas de chloroquine en pharmacie
Un autre produit vital pour certains marocains atteints de « rhumatisme », mais qui manquent à l'appel chez les officines, le plaquenil. Etant donné que le protocole de traitement à base de la chloroquine est appliqué au Maroc pour les cas des patients atteints du coronavirus, le gouvernement a acquis auprès du laboratoire Sanofi Maroc tout le stock disponible. Finalement, «beaucoup de patients qui souffrent de maladies rhumatologiques peinent à trouver ce médicament même s'ils ont des ordonnances délivrées par leurs médecins traitants », assure Amine Bouzoubaa, qui insiste que ce médicament doit être disponible au niveau des pharmacies et mis à disposition de ces patients avec un durcissement de la procédure pour son obtention. Cela permettra en même temps de sécuriser le stock marocain et mettre à disposition des malades le médicament, indispensable pour leur traitement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.