Al-Hilal fait de Younès Belhanda l'une de ses priorités    Urgent : Affrontement entre l'armée espagnole et les Herragas de Sebta    Blé : le gouvernement gagnera-t-il son pari ?    Renault Maroc : Le groupe atteint 60% de taux d'intégration    Le président du MAK, Ferhat Mehenni, placé en garde à vue (sources kabyles)    Réunion jeudi du conseil de gouvernement    Botola Pro D1: Le HUSA et le MAS assurent l'essentiel    Virée réussie pour le Raja à Johannesburg    Arab Futsal Cup : Début, ce jeudi, au Caire    Vague de chaleur de jeudi à samedi dans plusieurs provinces du Royaume (Bulletin spécial)    Philip Morris International nomme Jacek Olczak au poste de Président-Directeur Général    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Les opérateurs économiques abordent le virage 2021 avec optimisme    Un chef militaire kurde tué lors d'une opération turque en Irak    Province de Khouribga: Création de 45 unités de l'enseignement préscolaire avec l'appui de l'INDH    Nouvelle édition du Festival du film éducatif pour les enfants des centres d' estivage    "C'est mieux là-bas" de Zouhair Chebbale projeté à Strasbourg    «Miroir de l'âme» : Voyage au cœur de l'univers sensuel de Rajae Lahlou    Maroc-Espagne : Une crise aux multiples facettes    Euro 2020-2021 : Karim Benzema serait-il sur la liste de Didier Deschamps dévoilée ce soir !?    Les Forces Royales Air renforcent leurs drones    La France efface la dette du Soudan    Pour une nouvelle organisation des souks hebdomadaires en milieu rural    Trafic international de drogue : saisie de 1,2 tonne de chira à Boucraa et Gueltat Zemmour    Les détenus provisoires encombrent les prisons    L'appel de SAR la Princesse Lalla Hasnaa devant la Conférence mondiale de l'Unesco    Vidéo : le vrai visage de la Deutsche Welle (DW), entre autocensure et partialité    Aide humanitaire au profit des Palestiniens : un deuxième avion militaire arrive au Caire    Sebta : l'Espagne entame les expulsions, Pedro Sánchez annule un voyage à Paris    Destinée aux MRE : L'application de transfert d'argent «Taptap Send» lancée au Maroc    Assurance : Les crèches sommées de jouer la transparence    Formation : Des Marocains décrochent un MBA de Springfield University    Des personnalités palestiniennes saluent l'initiative marocaine de solidarité envers le peuple palestinien    Les sanctions urgentes à prendre par la FRMF    Covid-19 : Le Maroc bien parti pour contenir la pandémie    L'AS Salé représente le Maroc à la 1ère Basketball Africa League    Achraf Hakimi : "Je ne peux pas savoir ce que l'avenir nous réserve"    La Légation américaine de Tanger fête ses 200 ans    Casablanca : Des policiers usent de leurs armes pour interpeller des individus agressifs    Monétique: l'activité toujours impactée par les conséquences de la pandémie    Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Le Maroc réitère son soutien indéfectible aux droits du peuple palestinien    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Le café des Oudayas fait peau neuve !    La culture hispanique vue par la bande dessinée et de l'illustration    L'Art moderne & Contemporain marocain à Paris    La loi N°56.20 offrira un nouveau cadre juridique à la création de musées, avec un label officiel (FNM)    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Libye: Le dialogue pour la paix reprend sous de bons auspices au Maroc
Publié dans L'observateur du Maroc le 06 - 09 - 2020

Confiant en l'avenir, le Maroc fait avancer le processus onusien pour la paix en Libye.

Le Maroc a sorti de l'impasse le dialogue inter-libyen pour la paix. Les premiers signaux envoyés par les belligérants redonne espoir pour une issue positives pour les nouveaux pourparlers en cours à Bouznika.

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita a souligné, dimanche à Bouznika, que la dynamique positive observée récemment dans le dossier libyen, notamment après le cessez-le-feu et la présentation d'initiatives par les parties libyennes, est susceptible de préparer le terrain pour avancer vers une solution à la crise libyenne.
Intervenant en ouverture du dialogue libyen entre les délégations du Haut Conseil d'Etat libyen et du Parlement de Tobrouk, Bourita a insisté qu'une solution à la crise libyenne repose sur trois principes fondamentaux, à savoir le patriotisme libyen, la conviction que la solution ne peut être que politique et la confiance à l'égard des capacités du Haut Conseil d'Etat libyen et de la Chambre des représentants libyenne, en tant qu'Institutions légitimes fortes de femmes et d'hommes capables de surmonter les épreuves et d'engager un dialogue pour la Libye et dans l'intérêt du pays, avec toute la responsabilité et l'aptitude afin de surmonter les difficultés circonstancielles. Le ministre a affirmé que le Maroc a toujours travaillé avec l'Organisation des Nations Unies et sous son égide sur le dossier libyen et que le Royaume poursuivra cette approche dans l'avenir, comme il a été mis en avant lors de la visite à Rabat de la représentante spéciale et Cheffe de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) par intérim, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général, Stéphanie Williams.
L'approche du Royaume, telle que définie par le Roi Mohammed VI, veut que le dossier libyen ne soit pas une question diplomatique ou qu'elle fasse l'objet de dissensions politiques, mais plutôt un dossier relevant du destin d'un pays maghrébin frère, « avec lequel nous entretenons une fraternité sincère et dont sa stabilité et sa sécurité concernent les nôtres », a ajouté Bourita.
Dans ce sillage, « le Maroc ne dispose ni d'agenda, ni d'initiative ou de voie et il n'a jamais accepté de choisir d'entre les Libyens. Au contraire, il considère toujours que les Libyens sont des frères et qu'ils assument la responsabilité et placent les intérêts libyens en priorité », a-t-il insisté, notant que « le Royaume n'a pas changé sa position en fonction de l'évolution de la situation sur le terrain ».
En effet, a-t-il souligné, le Maroc n'a d'agenda que celui de la Libye, ni d'intérêt que pour la Libye, ni de proposition hors de ce qui a été consenti par les Libyens, réitérant que le Royaume n'est animé que par les seuls désir et ambition impartiale de servir la Libye et de se tenir aux côtés du peuple libyen et le soutenir.
Dans ce contexte, a poursuivi Bourita, le Maroc a toujours été et continuera d'être prêt à créer l'espace où les Libyens puissent discuter dans un esprit constructif et positif afin d'avancer selon l'ordre du jour qu'ils choisissent eux-mêmes, et pour favoriser un dialogue inter-libyen sans ingérence dans les délégations, ni dans l'ordre du jour ou dans les résultats, ajoutant que le Royaume applaudira tout consentement entre les Libyens.
Bourita a insisté, à cet égard, que le Maroc a pleinement confiance dans les parties libyennes de poursuivre, sans hésitation, sur la voie de la sortie de la crise et dépasser l'équation du vainqueur et du vaincu et la logique de « tout gain pour une partie est un affaiblissement de l'autre partie ».
Il a également appelé à ce que le dialogue soit une approche pragmatique et pratique pour restaurer la confiance, construire des compréhensions, mûrir les idées et le consensus et élaborer des accords pour faire sortir le pays de la crise.
La reprise du dialogue a bien commencé
Le dialogue libyen entre les délégations du Haut Conseil d'Etat libyen et le Parlement de Tobrouk a débuté dimanche à Bouznika. Ce dialogue vise à maintenir le cessez-le-feu et ouvrir des négociations pour mettre fin aux conflits entre les parties libyennes.
Il intervient quelques semaines après la visite au Maroc du président du Haut Conseil d'Etat libyen, Khaled Al Mechri et du président du Parlement libyen, Aguila Saleh, à l'invitation du président de la Chambre des représentants du Maroc.
Le dialogue libyen fait également suite à la visite au Maroc de la représentante spéciale et Cheffe de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) par intérim, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général, Stéphanie Williams, dans le cadre des consultations qu'elle mène avec les parties libyennes, ainsi qu'avec les partenaires régionaux et internationaux afin de trouver une solution à la crise libyenne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.