Trump décoré du Wissam El Mohammadi    Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Le Cameroun est prêt    Ahdad et Ounajem poussés vers la porte de sortie par le Zamalek    Finale Coupe Mohammed VI des clubs champions : Fin février/début mars 2021    CHAN/ Cameroun2021 : Le président de la FRMF en duel avec le président de la Fédération algérienne !    Nouveauté Mercedes Classe E : Un restylage très consistant    Nasser Bourita : « La prise de position américaine sur le conflit régional autour du Sahara marocain permet de sortir de l'impasse »    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    La France sous cloche à 18h Contrôles aux frontières renforcés    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Les barrages remplis à 44,4% au 14 janvier    Le Groupe d'amitié parlementaire HondurasMaroc réitère son soutien au plan d' autonomie    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    L'OMS s'oppose aux certificats de vaccination pour les voyages internationaux    Retard des vaccins, l'Europe en colère    Marché obligataire: AGR anticipe la baisse des taux primaires au T1-2021    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Martin Scorsese, le parrain des films de gangsters    Industrie pharmaceutique : La FMIIP, désormais fédération sectorielle statutaire externe de la CGEM    Maroc-Espagne: contrat pour sécuriser le transport routier des marchandises dangereuses    Compteur coronavirus : 1.291 nouveaux cas confirmés 1.409 guérisons en 24 heures    Larabi Jaïdi : « Des signes de l'amorce d'un début de convalescence se manifestent »    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Première promotion de Madaëf Eco6: And the winners are…    Groupe Al Omrane : Près de 7 MMDH investis dans les provinces du Sud    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Un webinaire pour débattre sur l'Afrique post-Covid    Les équipes à suivre de très près    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Dakhla : Lancement de la première campagne nationale de communication sur le métier de l'architecte    Maroc-USA: Un mémorandum d'entente pour la préservation du patrimoine culturel marocain signé    Perspectives après l'annonce du vaccin Covid19 : Les Marocains ont le moral    Banque de sang : Des stocks mal exploités, périmés puis détruits !    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Donald Trump mis en accusation Un deuxième "impeachment" historique    Poutine réunit les protagonistes du conflit du Haut-Karabakh    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Zuckerberg vs Trump. Facebook plonge en bourse    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Libye: Le dialogue pour la paix reprend sous de bons auspices au Maroc
Publié dans L'observateur du Maroc le 06 - 09 - 2020

Confiant en l'avenir, le Maroc fait avancer le processus onusien pour la paix en Libye.

Le Maroc a sorti de l'impasse le dialogue inter-libyen pour la paix. Les premiers signaux envoyés par les belligérants redonne espoir pour une issue positives pour les nouveaux pourparlers en cours à Bouznika.

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita a souligné, dimanche à Bouznika, que la dynamique positive observée récemment dans le dossier libyen, notamment après le cessez-le-feu et la présentation d'initiatives par les parties libyennes, est susceptible de préparer le terrain pour avancer vers une solution à la crise libyenne.
Intervenant en ouverture du dialogue libyen entre les délégations du Haut Conseil d'Etat libyen et du Parlement de Tobrouk, Bourita a insisté qu'une solution à la crise libyenne repose sur trois principes fondamentaux, à savoir le patriotisme libyen, la conviction que la solution ne peut être que politique et la confiance à l'égard des capacités du Haut Conseil d'Etat libyen et de la Chambre des représentants libyenne, en tant qu'Institutions légitimes fortes de femmes et d'hommes capables de surmonter les épreuves et d'engager un dialogue pour la Libye et dans l'intérêt du pays, avec toute la responsabilité et l'aptitude afin de surmonter les difficultés circonstancielles. Le ministre a affirmé que le Maroc a toujours travaillé avec l'Organisation des Nations Unies et sous son égide sur le dossier libyen et que le Royaume poursuivra cette approche dans l'avenir, comme il a été mis en avant lors de la visite à Rabat de la représentante spéciale et Cheffe de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) par intérim, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général, Stéphanie Williams.
L'approche du Royaume, telle que définie par le Roi Mohammed VI, veut que le dossier libyen ne soit pas une question diplomatique ou qu'elle fasse l'objet de dissensions politiques, mais plutôt un dossier relevant du destin d'un pays maghrébin frère, « avec lequel nous entretenons une fraternité sincère et dont sa stabilité et sa sécurité concernent les nôtres », a ajouté Bourita.
Dans ce sillage, « le Maroc ne dispose ni d'agenda, ni d'initiative ou de voie et il n'a jamais accepté de choisir d'entre les Libyens. Au contraire, il considère toujours que les Libyens sont des frères et qu'ils assument la responsabilité et placent les intérêts libyens en priorité », a-t-il insisté, notant que « le Royaume n'a pas changé sa position en fonction de l'évolution de la situation sur le terrain ».
En effet, a-t-il souligné, le Maroc n'a d'agenda que celui de la Libye, ni d'intérêt que pour la Libye, ni de proposition hors de ce qui a été consenti par les Libyens, réitérant que le Royaume n'est animé que par les seuls désir et ambition impartiale de servir la Libye et de se tenir aux côtés du peuple libyen et le soutenir.
Dans ce contexte, a poursuivi Bourita, le Maroc a toujours été et continuera d'être prêt à créer l'espace où les Libyens puissent discuter dans un esprit constructif et positif afin d'avancer selon l'ordre du jour qu'ils choisissent eux-mêmes, et pour favoriser un dialogue inter-libyen sans ingérence dans les délégations, ni dans l'ordre du jour ou dans les résultats, ajoutant que le Royaume applaudira tout consentement entre les Libyens.
Bourita a insisté, à cet égard, que le Maroc a pleinement confiance dans les parties libyennes de poursuivre, sans hésitation, sur la voie de la sortie de la crise et dépasser l'équation du vainqueur et du vaincu et la logique de « tout gain pour une partie est un affaiblissement de l'autre partie ».
Il a également appelé à ce que le dialogue soit une approche pragmatique et pratique pour restaurer la confiance, construire des compréhensions, mûrir les idées et le consensus et élaborer des accords pour faire sortir le pays de la crise.
La reprise du dialogue a bien commencé
Le dialogue libyen entre les délégations du Haut Conseil d'Etat libyen et le Parlement de Tobrouk a débuté dimanche à Bouznika. Ce dialogue vise à maintenir le cessez-le-feu et ouvrir des négociations pour mettre fin aux conflits entre les parties libyennes.
Il intervient quelques semaines après la visite au Maroc du président du Haut Conseil d'Etat libyen, Khaled Al Mechri et du président du Parlement libyen, Aguila Saleh, à l'invitation du président de la Chambre des représentants du Maroc.
Le dialogue libyen fait également suite à la visite au Maroc de la représentante spéciale et Cheffe de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL) par intérim, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général, Stéphanie Williams, dans le cadre des consultations qu'elle mène avec les parties libyennes, ainsi qu'avec les partenaires régionaux et internationaux afin de trouver une solution à la crise libyenne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.