Et revoilà Benkirane, le retour!    MCA/OCDE : Convention de partenariat pour l'amélioration des pratiques dans l'enseignement secondaire    Vaccin anti-grippal: le risque de pénurie se précise    France: voici les modalités du confinement    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Condoléances du Roi Mohammed VI à la famille de feu Mohamed Melehi    BAM: hausse du crédit bancaire en septembre    Le Maroc dénonce l'attaque perpétrée à Nice    Covid-19 au Maroc : De nouveaux chiffres inquiétants    Air Arabia. une liaison Casablanca – Rennes pour la première fois    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    David Fischer parle des relations Maroc-USA dans le Washington Times    Procès à distance: 8.775 audiences du 27 avril au 23 octobre    Attaque dans une église à Nice: plusieurs morts et blessés (VIDEO)    Le président Erdogan a reçu un message du roi Mohammed VI    Le journaliste Driss Ouhab est décédé du Covid-19    CRI de Casablanca-Settat : 37 MMDH d'investissements approuvés à fin septembre    MCA-Morocco prolonge les dates de préparation des offres    Taxe de solidarité : Benchaaboune campe sur ses positions    Les éclaircissements de Abdelouafi Laftit    Tanger : Inauguration du siège de la Maison méditerranéenne du climat    Alerte – Afrique : Les Africains doivent se préparer à une 2e vague    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Ahmed Amsrouy Belhassane, un grand capitaine de l'industrie s'en va    Anticiper la brutalité : Un reconfinement ciblé est à nos portes    France. Avignon : un homme équipé d'une arme de poing abattu par la police    France : Nouvelle attaque au couteau évitée in extremis à Avignon    Vers la création de la Chambre de commerce maroco-kényane    Edito : Diplomatie    Météo: temps assez ensoleillé ce jeudi au Maroc    Botola Pro / D1 : Youssef Fertout s'engage avec le Rapide Club Oued Zem    Ligue des champions : Dortmund n'a plus d'âme, la faute à Lucien Favre ?    Premier but de Ziyech avec Chelsea (VIDEO)    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Coronavirus: nouvelles guérisons au Raja    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Projection de "Mica " d'Ismail Ferroukhi au Festival du film d'El Gouna    Johnny Depp toujours en guerre contre "The Sun "    a Zambie se dote d'un consulat général à Laâyoune    Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Laftit: une série de compétences propres seront transférées aux régions    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Youssef Amrani réaffirme l'identité africaine du Maroc
Publié dans L'opinion le 29 - 09 - 2020

L'ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, Youssef Amrani, a indiqué, mardi 29 septembre, que le continent africain puise substance et ambition dans une africanité de responsabilité, d'altruisme et de partage.
"Le Maroc est l'un des pères fondateurs de l'Organisation de l'Unité africaine (OUA). Son identité africaine ne saurait être réduite à une considération exclusivement géographique tant elle est le fruit d'une histoire partagée et de destins croisés par des siècles d'interdépendances", a souligné M. Amrani dans la dernière capsule vidéo lancée par l'ambassade du Maroc à Pretoria dans le cadre de sa campagne de communication sur le différend du Sahara marocain.

De la conférence de Casablanca en 1960 à la réintégration du Royaume à l'Union Africaine en 2017, c'est toujours le même esprit d'une unité et d'une fraternité qui n'ont jamais failli, ni perdu de leur substance que le Maroc s'évertue de faire éclore dans ses interactions, comme dans ses stratégies et ses visions, a dit le diplomate.

Il a noté, à cet effet, qu'"il nous appartient en tant qu'Africains de toujours regarder vers l'avenir de cette émergence qui fédère les identités et mobilise les forces d'un continent aux potentialités inégalées".

Les liens humains, sociaux, culturels, religieux mais également politiques et économiques ont façonné nos passés en tant qu'Africains et continuent de conditionner nos avenirs, a-t-il poursuivi, signalant qu'aujourd'hui, le sens de l'histoire est celui d'une prise en charge étroite et continue des priorités d'une jeunesse africaine en quête de prospérité et en demande d'opportunités.

"Le retour du Royaume à l'Union Africaine, sa famille institutionnelle, est donc celui d'une volonté profonde et sans équivoque d'apporter force et contribution à l'édifice d'une Afrique émancipée, détachée de ses contraintes et ouverte sur ses destinées prometteuses", a relevé M. Amrani.

"Le Royaume du Maroc n'a eu et n'aura de cesse de porter cette ambition au cœur de ses priorités", a-t-il assuré.

Il a rappelé que le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI a fait de l'émergence africaine une perspective non seulement voulue mais tracée et définie à la faveur d'une vision globale, d'une action inclusive et d'une approche solidaire, responsable et ambitieuse.

L'effort de notre action au sein de l'institution panafricaine s'inscrit dans le cadre de priorités clairement définies : construire des économies fortes, lutter contre les inégalités et les disparités sociales, promouvoir l'intégration régionale et la croissance inclusive, a-t-il soutenu.

"Alors à ceux qui continuent à se demander pourquoi le Maroc a quitté l'OUA en 1984, la première réponse qui vaille est qu'en quittant l'institution le Maroc n'a jamais quitté le continent", a fait observer M. Amrani.

Le Maroc a exprimé dans les circonstances qui prévalaient alors son désaveu quant à une violation de la Charte de l'institution panafricaine après l'admission forcée d'une entité dépourvue d'attributs de souveraineté et ce dans le déni de la légalité internationale, a-t-il rappelé.

En tout état de cause, a ajouté le diplomate, "la construction africaine ne saurait souffrir de la demi-mesure. Le Royaume est pleinement engagé aux côtés de ses frères et sœurs pour asseoir les cadres et les contextes d'une émergence continentale porteuse de prospérité, de paix et de stabilité".

"La conviction de cœur du Royaume est que l'avenir africain se dessinera d'une main africaine pour une nation africaine", a-t-il soutenu, notant que cette vision portée au plus haut niveau par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, érige dans son sillage, la dimension humaine comme pierre angulaire de toute ambition d'un panafricanisme renouvelé.

"Alors les chemins de développement qui se profilent devront se croiser au carrefour des aspirations d'une jeunesse et d'une citoyenneté africaine pleine de vie et d'ambitions", a indiqué l'ambassadeur.

"C'est dire que l'Union Africaine a une responsabilité conséquente dans la noble mission qui lui incombe. Elle se doit aujourd'hui d'être un levier de croissance, un pôle de stabilité et un vecteur de convergence qui puisse mettre en musique les intérêts particuliers et le bien général, dans la cohérence d'une démarche consentie, concertée et assumée par et pour les Africains", a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.