Omar Hilale met à nu le «polisario» et son parrain algérien    Bourita met en avant les réformes audacieuses du Maroc sous l'impulsion de SM le Roi    Le CNDH réitère sa position pour l'abolition de la peine de mort    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Country Brand Awards : le Maroc premier en Afrique    Impact de la pandémie : les femmes encore plus pénalisées    Nouzha Bouchareb: 12 objectifs en ligne de mire    Victoire de l'eurocentrisme fiscal    Les Lionceaux avec la Côte d'Ivoire dans le groupe A    Le MAS présente son nouvel entraineur, l'Argentin Miguel Angel Gamondi    Tous les établissements pénitentiaires traitent avec les instances représentatives des avocats dans le cadre de la loi    Femmes créatives à l'honneur à l'Institut Cervantès de Casablanca    Casablanca: «Al-Irfane» mène le combat de la culture en milieu populaire    Tanger: La dimension touristique du voyage d'Ibn Battouta mise en avant lors d'un webinaire    Laâyoune : une nouvelle station de dessalement de l'eau de mer sera mise en service au second semestre 2021    Birmanie: Facebook ferme tous les comptes liés à l'armée    Chambre des représentants : un projet de loi relatif au processus électoral adopté par la commission de l'Intérieur    Nasser Bourita reçoit le ministre des Affaires étrangères du Burundi    CAN U20 : Resté confiné à Laâyoune, Targhaline devait rejoindre la Mauritanie hier mercredi    Jeux Olympiques de Tokyo : Le relais olympique lancé le 25 mars sous des conditions drastiques    Algérie : le pouvoir doit prendre acte de l'échec de sa feuille de route, affirme LADDH    Rencontre de communication pour soutenir l'action de coopératives à la préfecture d'arrondissement Hay Hassani    Coronavirus : le variant britannique présent dans plus de 100 pays [OMS]    Chichaoua : ouverture d'une enquête à la suite des déclarations d'une personne qui affirme avoir reçu deux doses à la fois du vaccin anti-Covid    Covid-19 : la situation se dégrade en France, le gouvernement annonce des mesures    Harhoura : Jusqu'à 500 millions de DH pour l'aménagement    Laâyoun : la nouvelle station de dessalement de l'eau de mer bientôt opérationnelle    Procès à distance : 8.331 affaires mises au rôle du 15 au 19 février    Infantino reçu à Rabat par Bourita    Une Maison de l'Histoire du Maroc pour construire un avenir de paix    Mort de Maradona: La justice convoque des experts pour déterminer d'éventuelles responsabilités    Invaincu 527 minutes,Yassine Bounou bat un record historique à Séville    Woods victime de fractures ouvertes à une jambe dans un accident de la route    Argentine et Mexique réclament un accès mondial aux vaccins contre la Covid-19    En Espagne, les arrivées du Royaume-Uni, du Brésil et d'Afrique du Sud restreintes jusqu 'à mi-mars    Le WAC entame la Ligue des champions par une victoire à Luanda    Des responsables palestiniens louent le soutien Royal aux établissements éducatifs de Palestine    Le Hirak algérien exprime l'exaspération d'une population qui étouffe dans un système politique opaque aux institutions démocratiques factices    Biden et Trudeau vantent "l'extraordinaire amitié" américano-canadienne pour clore l'ère Trump    «Lettres du Maghreb»: Des discussions de haute facture    "Pelé" sur Netflix, redécouverte du footballeur, fenêtre sur l'homme    Gérard Depardieu, entre ombre et lumière    L'ONEE lance un grand projet pour le renforcement de l'alimentation électrique dans les provinces du Sud    Le dirham s'apprécie face au dollar    Exposition : Une rétrospective « Saladi » au Musée de Bank Al-Maghrib    Des responsables palestiniens saluent le soutien constant de SM le Roi aux établissements éducatifs en Palestine    La classe politique évoque « un non-événement »    Retrait de la liste grise de l'UE : quelles conséquences pour le Maroc ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Financement anti-Covid19 : L'Afrique a besoin de 1.200 milliards de dollars d'ici 2023
Publié dans L'opinion le 12 - 10 - 2020

Le chiffre donne froid au dos. C'est à l'occasion d'un événement virtuel, organisé récemment, sous le thème « Mobilisation en faveur de l'Afrique », que Kristalina Georgiev, directrice du FMI, déclare que les Etats africains ont besoin de 1.200 milliards de dollars de financement jusqu'en 2023 pour surmonter la crise provoquée par la pandémie du Covid-19. Elle ajoute que 345 milliards étaient, pour l'heure, manquants.
Pire, les engagements des prêteurs bilatéraux officiels et des institutions internationales couvrent moins d'un quart des besoins prévus, tandis que les capitaux privés sont toujours limités. Il faut rappeler qu'en avril, le Fonds monétaire international avait estimé le manque de financement à 44 milliards pour la seule année 2020. Pour la patronne de l'institution de Washington, il est donc « impératif que tous les pays et institutions se mobilisent davantage pour aider l'Afrique à faire face à la crise », elle a poursuivi dans ce sens que «la pandémie ne pourra pas s'arrêter si elle n'est pas maîtrisée dans des régions comme l'Afrique ».
Le continent compte plus d'un million de cas de Covid-19, et 23.000 personnes en sont mortes, a rappelé le FMI. Le PIB devrait s'y contracter d'au moins 2,5% en 2020, « ce qui représente l'un des pires résultats jamais enregistrés pour le continent », selon le Fonds. Cependant, le FMI estime que la reprise devrait commencer l'année prochaine mais le PIB réel n'atteindra son niveau d'avant la crise qu'en 2022.
Baisse de revenu
Dans cette analyse, il ressort que la détérioration des conditions économiques et la perte d'emplois pourraient entraîner une baisse du revenu des ménages jusqu'à 12% cette année. En conséquence, jusqu'à 43 millions de personnes supplémentaires pourraient être poussées dans l'extrême pauvreté en Afrique, anéantissant cinq années de progrès dans la réduction de la pauvreté.
Par ailleurs, le FMI a considérablement augmenté son aide financière en faveur de l'Afrique avec l'octroi d'environ 26 milliards de dollars à plus de 40 pays en 2020, « près de dix fois plus que la moyenne annuelle de la dernière décennie en pourcentage du PIB ».
Il ne pouvait en être autrement quand on sait que la crise sanitaire a mis également en péril les progrès de la dernière décennie en matière de renforcement du capital humain, notamment l'amélioration de la santé, la scolarisation et la réduction du retard de croissance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.