La DGSN innove : Le parc automobile renouvelé    Hommage à Hassan II : Un Royaume solide en héritage    Lotfi Bouchaara sur BBC : "le Maroc est disposé à négocier avec des parties et non pas avec un fantôme"    Vers le lancement de l'Observatoire national de la criminalité    Engrais : OCP réagit à la décision du Département américain de Commerce    Plus que l'avidité du profit, le scandale du non-respect de la loi    Volvo Cars Maroc dévoile ses offres    Diplomatie d'entreprise ou comment tirer son épingle du jeu    Bus à Casablanca : Les personnes en situation de handicap protestent    Toni Pérez, nouveau directeur général de Glovo Maroc    Le silence de la haine ou la solution finale pour les Palestiniens    Haut Karabakh: Paris réclame un «droit de regard»    Le monde du Rugby en deuil après le décès de Christophe Dominici    Lewandowski, Mané ou encore Mbappé en lice pour le prix    Vaccination anti-Covid : les détails du plan logistique mis en place pour assurer l'opération    Epidémie : Y a-t-il vraiment une décrue du Covid ?    Vaccin anti Covid-19 : nous sommes prêts !    Université Moulay Ismail : l'offre de formation renforcée    Les beaux-arts et la nourriture de l'esprit    Edition digitale réussie : 15.000 e-spectateurs pour Visa for Music    Nouvelle publication chez Orion éditions : Linda Chiouar s'immerge dans l'univers des anxiolytiques    Fidadoc 2020 : Une édition digitale du 14 au 19 décembre 2020    Les Ateliers de l'Atlas 2020 dévoilent les projets retenus    Espagne. Chef Moha roi des tapas    Equipe nationale : Le Maroc participera à la Coupe Arabe de la FIFA (Qatar 2021)    Du 25 au 27 novembre au Complexe Mohammed VI de football: La FRMF et la LNFP organisent un séminaire médical sous le thème : "La cheville du footballeur"    Ziyate toujours démissionnaire : L'Assemblée Générale élective déplacée au 10 décembre    FLDF : Les violences faites aux femmes exposent !    Ligue des champions: les 4 clubs déjà en huitièmes    Edito : Plus qu'un fonds...    Inclusion financière au Maroc : Pour combler les écarts, un "véritable" choc s'impose    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    Haïti va ouvrir un Consulat Général à Dakhla    Nasser Bourita : « La réunion consultative de la Chambre des représentants libyenne traduit la ferme volonté du Maroc de résoudre la crise libyenne »    Le roi Mohammed VI a adressé un message au président mauritanien    [Vidéo] C.I.N. comme garantie : ce que dit la loi [MFM Radio]    L'hommage au Roi unificateur    Fuyant la guerre, des Ethiopiens accueillis dans des maisons soudanaises    Présidence de la CAF: L'intérim d'Omari prolongé    Le "butin " qui trahit l'expédition du Polisario à El Guerguarat    Météo: au Maroc, pluie et rafales de vent dans ces villes à partir de mercredi    Le Maroc, le «partenaire le plus stable de l'Espagne dans toute la Méditerranée»    La loi pour l'exclusion de Huawei des futurs réseaux 5G présentée au parlement    Conseil de gouvernement: ce qui est prévu jeudi à Rabat    Vaccination au Maroc: Ait Taleb donne (presque) tous les détails    Les hommes d'Ammouta disposent facilement du MCO    Pourquoi les cas de covid-19 ont baissé au Maroc, selon un expert    USA: Trump prêt à céder le pouvoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Demi-finale de la Ligue des Champions / Raja-Zamalek (0-1) : L'arbitrage injustement décisif !
Publié dans L'opinion le 19 - 10 - 2020

La première manche des demi-finales de la Ligue des Champions a vu la double victoire égyptienne. Zamālek et Al Ahly rentrent au pays permettant à leurs fans de rêver d'une finale purement égyptienne. Les Ahlaouis sont plus assurés que les Zamlakaouis. On voit mal comment le faiblard Wydad pourrait remonter le score. Les Rajaouis, eux, n'ont pas dit leur dernier mot. Ils ont les moyens de revenir.
L'arbitrage injustement décisif !

Les demi-finales de la Ligue des Champions se jouent en deux manches. Les deux clubs égyptiens mènent par deux à zéro. Si la victoire d'Al Ahly est limpide, incontestable et juste, celle de Zamālek ne l'est pas. L'arbitrage y était complice. Il a privé le Raja de 2 penalties flagrants. Quant à la VAR, sa présence était formelle, l'arbitre ayant estimé qu'il peut s'en passer.
Lors du match Wydad-Al Ahly, l'arbitrage avait été correct. Le Wydad avait perdu parcequ'il l'avait mérité. Il s'est présenté en offrande à Al Ahly.
Mais dimanche soir, l'arbitrage était injustement décisif. Il a lésé le Raja en présence de la VAR.

Une défaite mais encore de l'espoir !

On attendait avec beaucoup de curiosité la réaction du Raja après la débâcle du voisin Wydad. On a été servi. Oui, le Raja a perdu. Mais l'arbitrage l'a privé de deux penalties qui auraient pu changer le résultat.
Contrairement au Wydad, les joueurs du Raja ont été compétitifs. Ils ont manqué d'efficacité mais ils étaient réellement présents sur le terrain. Ils ont tenté, ils ont même dominé une grande partie du match. Ils ont été collectifs. Ils peuvent renverser la situation au Caire. La qualification est encore jouable. Le Zamālek n'est imbattable.

1ère mi-temps : Une partie d'échecs !

C'était une partie d'échecs en première mi-temps. Le Zamālek jouait en bloc compact. « On avance et on recule en blocs sans vide », telle était la consigne de coach du Zamālek à ses joueurs. Cette stratégie a empêché les Rajaouis d'évoluer à l'aise et d'imposer leur jeu. Bloqués en l'absence de couloirs libres, ils ont été contraints de recourir aux balles arrêtées et à la rapidité et la technicité de Rahimi pour porter le danger dans la surface de réparation.
Les Zamlakaouis tout en jouant en bloc compact, se déplaçaient par des remises et des infiltrations latérales. L'une d'elles a été payante à la 18ème minute. Recevant une latérale du côté droit dans le dos des défenseurs, Bencherki s'est hissé et a placé le ballon dans les filets de Znaiti inscrivant l'unique but de la partie.
Quelques minutes auparavant l'arbitre a privé Rahimi d'un penalty après une intervention irrégulière d'un défenseur Zamlakaouis.
Le but de Bencherki a stabilisé le mental de ses coéquipiers. Ils ont pris plus d'assurance se permettant de prendre l'initiative de gérer le match à leur façon et à leur rythme. Ils ont réussi à garder le score jusqu'à la fin de la 1ère mi-temps.

2ème mi-temps : Des déferlantes rajaouies... sans but !
En deuxième mi-temps, il n'y avait plus de partie d'échecs. Le ballon n'avait qu'un seul sens ultra défensif ne réagissant que par des contres. Le Zamālek a choisi de défendre laissant le jeu au Raja lequel s'est installé dans la moitié du terrain des visiteurs. Les assauts variés et multiples sont restés stériles. Le gardien Aboujamal et la défense ont tenu bon. Deux contres zamlakaouis ont même failli aboutir.
L'arbitre a "oublié" de sifflet pour la seconde fois un penalty évident en faveur du Raja.
Le score n'a pas changé. Le Zamālek est sorti vainqueur.
Telles sont les caractéristiques de la deuxième mi-temps.
Le Raja a perdu mais rien n'est encore joué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.