Après la visite de Belani, Singapour salue le plan marocain d'autonomie au Sahara    Aid Al-Adha: La demande estimée à environ 5,6 millions de têtes d'ovins et caprins    Mort de Shireen Abu Akleh: Washington accuse Israël à demi-mots    Météo Maroc: temps assez chaud ce mardi 5 juillet    MRE: Ammor interpellée sur la cherté des billets de voyage    Sahara : L'Algérie accuse le Maroc de «saboter les efforts» de De Mistura    Jeux Méditerranéens (Taekwondo) : Fatima-Ezzahra Aboufaris et Omar Lakehal remportent la médaille d'argent    Moody's change la perspective du Maroc de « négative » à « stable »    Femmes au Maroc : Le verdict du Comité CEDAW est tombé    JM Oran 2022 : Maroc 4-2 Turquie ! Les Lionceaux sur le podium (vidéo)    L'opposition moque de« chaises musicales »    Le Conseil de sécurité publie la réponse de Hilale à son homologue algérien    La contribution sociale de solidarité sera maintenue en 2023    Lekjaa affirme le retour de Ziyech    Pedro Sanchez : « L'Espagne et l'Europe doivent être solidaires avec le Maroc »    Formule E : Edoardo Morata remporte l'E-Prix de Marrakech 2022    Une convention pour la réalisation des travaux d'aménagement de la voie de «Taddart»    « Le plan d'autonomie offre des pouvoirs législatifs exclusifs à la Région »    Sahara : Singapour appuie le plan marocain d'autonomie    Espagne : des «drones sous-marins» pour acheminer de la drogue interceptés    La MAP lance sa nouvelle webradio thématique « Samaoui », dédiée à l'art Gnaoui    Le drame de Mellilia : Pedro Sanchez n'a rien à reprocher au Maroc    « Morocco Now »: des Japonais saluent les avancées du Maroc    Intempéries : Les Australiens piégés par les pluies torrentielles    Evolution du coronavirus au Maroc. 941 nouveaux cas, 1 226 246 au total, lundi 4 juillet 2022 à 15 heures    [Alerte météo] Vague de chaleur (38 à 45°C) du mercredi au samedi    Les étudiants en médecine haussent le ton    Le dirham se déprécie face à l'euro et au dollar du 23 au 29 juin (BAM)    Malhounyat. Le Festival international de l'art du Malhoune de retour à Azemmour    Rabat Salé : Mémoire et ICESCO signent un nouveau partenariat    Pedro Sanchez : l'Espagne et l'Europe doivent être solidaires avec le Maroc    Tétouan: des mesures sécuritaires spéciales pour le mariage de Nouâmane Belaiachi    Vidéo - La politique marocaine de l'Algérie expliquée par la boxe    Lancement de la célébration de Yaoundé capitale de la culture du monde islamique    La High Line Art de New York expose une sculpture de la Marocaine Meriem Bennani    Le film néerlando-marocain «Marokkaanse Bruiloft» rafle deux prix à Rabat    Les 24 hélicoptères AH-64 Apache seront livrés au Maroc en 2023    Chambre des conseillers: séance plénière mardi consacrée à la politique générale    La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement à Lisbonne pour la 2e conférence de l'Océan    Le roi félicite le président américain à l'occasion de l'Independence Day    Les Lionnes de l'Atlas réalisent l'essentiel face au Burkina faso    Jazzablanca: Sur la Scène Casa Anfa, Erik Truffaz et Maâlem Hamid El Kasri ont ravi le public    Le Maroc abrite la Supercoupe de la CAF entre le WAC et la RS Berkane    Ligue féminine des champions : Le Maroc officiellement organisateur de l'édition 2022, l'AS FAR qualifiée d'office    Nabila Rmili appelle à accélérer la cadence de traitement des autorisations d'urbanisme    Education : Il était une fois le Baccalauréat !    Joe Biden a reçu un message du roi Mohammed VI    Egypte : le vice-président de la BEI se félicite de l'achèvement réussi de la ligne 3 du métro du Caire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ahmed Rhassane El Adib : " la crise du coronavirus a provoqué une prise de conscience de l'importance des services d'urgence"
Publié dans L'opinion le 24 - 10 - 2020

La crise du coronavirus a provoqué une prise de conscience de l'importance des services d'urgence, a affirmé Ahmed Rhassane El Adib, anesthésiste-réanimateur et vice-président de la Société marocaine de la simulation médicale, lors du 4ème congrès international de la Société marocaine de médecine d'urgence (SMMU).
Lors de son intervention dans un symposium placé sous le thème "Biologie délocalisée en médecine aiguë : c'est le moment ou jamais" , M. Rhassane El Adib a indiqué que la pandémie a révélé un besoin accru en termes de personnel médical, notamment dans les services d'urgence.
La médecine d'urgence occupe une place importante au sein du système de santé, a rappelé l'anesthésiste-réanimateur, notant que, pendant la crise sanitaire, le personnel urgentiste est intervenu en milieu hospitalier et pré-hospitalier dans le triage, l'orientation et la prise en charge des patients atteints par le Coronavirus.
Selon le spécialiste, la formation initiale et la formation continue sont des priorités pour le système de Santé, qu'il faut promouvoir. "pour faire face à une épidémie de cette envergure, il faut que les professionnels de la santé soient formés aux techniques appropriées et aux compétences particulières en matière d'urgence et de soins intensifs, a-t-il expliqué.
Dans ce sens, la simulation médicale peut s'avérer bénéfique, vu que les spécialistes pourront apprendre de nouvelles techniques, estime M. El Adib. Ce dernier considère toutefois que ce processus devrait s'inscrire dans la durée. "Après la pandémie, les professionnels déjà formés seront exposés au risque de perte des compétences donc il faudra toujours réévaluer et réapprendre en permanence", a-t-il ajouté.
Dans son allocution, l'intervenant a souligné l'intérêt de la biologie délocalisée en médecine aiguë. Celle-ci se base sur l'usage d'appareils médicaux, permettant de faire des diagnostics rapides, particulièrement au niveau du service des urgences, pour établir rapidement le protocole de soins approprié et éviter ainsi l'encombrement des urgences hospitalières.
"La biologie délocalisée va également venir en appui aux laboratoires d'analyses médicales qui demandent une étape analytique importante, en termes de rapidité et d'efficacité, ce qui aura un bénéfice énorme dans le traitement de certaines pathologie ", a-t-il poursuivi.
Il est à rappeler que le 4ème congrès international de la SMMU, tenu en format semi-présentiel, propose des conférences et des ateliers en faisant intervenir des spécialistes, aussi bien marocains qu'étrangers, sur des sujets relatifs au domaine des urgences dans tous ses aspects, la crise de la Covid-19 et ses effets sur le personnel soignant.
(Avec MAP)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.