L'Egypte réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    L'usine de câblage automobile d'Oujda générera 3.500 emplois pour la région    « Mon Maroc », un livre hommage au secteur touristique    Les médias espagnols évoquent les couacs de l'approvisionnement en gaz algérien    Averses orageuses localement fortes mardi et mercredi dans plusieurs provinces du Royaume    Inezgane : Trois individus, dont deux policiers, déférés devant le parquet pour escroquerie et complicité    CAN-2021: La CAF inflige des sanctions à des contrevenants    Liga : Un charter spécial pour les 4 Brésiliens du Real    Le partenariat de l'Université du Real Madrid    Les médias espagnols évoquent des perturbations d'approvisionnement en gaz algérien    Le Liban et le FMI entament des pourparlers sur un plan de sauvetage de l'économie du pays    France/Covid-19 : record de décès quotidiens à l'hôpital    Greenland Technology renforce sa présence au Maroc    (Billet 658) – Quand Israël reconnaîtra-t-il la souveraineté marocaine sur le Sahara ?    Le Musée Bab El Oqla de Tétouan rouvre ses portes    Hassan Benjelloun porte l'histoire de «Jalal Eddine Al Roumi» au cinéma    «Harm Reduction : The Manifesto», en sortie américaine le 26 janvier avec le Washington Times    CAN2021 : Ce mardi, Sénégal-Cap Vert (17h) et Maroc-Malawi (20h)    Maroc-Israël: les ambassadeurs des deux pays à Mexico saluent les progrès réalisés depuis la reprise des relations    CAN 2021/8es : Le Maroc ne reculera devant rien face au Malawi    Netflix déclenche une tempête en Egypte : Alcool, tromperies et homosexualité    Sites industriels pilotes : attribution de l'appel à partenariat relatif aux ZI de Had Soualem et Sahel Lakhyayta    Bourse. Mutandis augmente son capital    Ordre national des pharmaciens: quelles nouveautés dans le nouveau statut ?    Nasser Bourita : la révision de la carte consulaire du Royaume s'impose    CAN 2021: une bousculade au stade d'Olembé à Yaoundé fait plusieurs morts    Maroc-Malawi: Halilhodzic est confiant avant le choc    L'ouverture des frontières demeure liée à la garantie des conditions nécessaires pour préserver la santé des visiteurs et des Marocains    Toutes les résolutions du Conseil de sécurité confirment l'implication directe de l'Algérie (politologue espagnol)    Sport scolaire: Programmation de 42 championnats nationaux durant l'année scolaire en cours    9 millions de personnes risquent de perdre leur pass vaccinal le 15 février, rappelle Véran    La Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales de l'Education-Formation dresse son bilan 2021    Covid en milieu scolaire : 5.802 cas déclarés, 196 écoles et 495 classes fermées du 17 au 22 janvier    Journée mondiale de l'éducation : Désarroi de l'enseignement face à la pandémie    M. Mayara met en exergue la profondeur des relations distinguées entre le Maroc et les Emirats Arabes Unis    La reprise du trafic à l'aéroport d'Istanbul retardée à cause de la neige    Burkina Faso. L'Union Africaine appelle au dialogue    L'ANCFCC tient son Conseil d'administration et affiche d'excellents résultats    CGEM : lancement de l'étude « Quelles transformations pour les ICC au Maroc ? »    Le ministère de l'Enseignement supérieur déterminé à promouvoir les valeurs d'intégrité dans les universités    Selon José Manuel Albares, une normalisation des relations entre le Maroc et l'Espagne est encore loin    Washington et Téhéran envisagent des négociations directes sur le nucléaire    « Espèce de connard »: Joe Biden insulte un journaliste    Maroc-Allemagne : L'ambassadrice de retour à Berlin, un message pour l'Espagne    CAN 2021. Une bousculade avant le match Cameroun-Comores aurait fait plusieurs victimes [Vidéo]    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mohamed Abdennabaoui : le blanchiment d'argent est nuisible à la réputation du Maroc
Publié dans L'opinion le 29 - 11 - 2021

Visant le renforcement des capacités des magistrats en matière de lutte contre le blanchiment de fonds, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire organise à Rabat une session de formation, et ce du 29 novembre au 1er décembre.
Cette formation, initiée en partenariat avec la présidence du Ministère public et en collaboration avec l'Office des Nations-unies contre la drogue et le crime, est l'occasion d'actualiser et de consolider les connaissances des magistrats chargés des affaires de blanchiment d'argent , notamment dans les juridictions où cette spécialité a été introduite.
Il s'agit des tribunaux de première instance de Marrakech, dont la compétence à ce sujet sera étendue au ressort des Cours d'appel de Marrakech, Safi, Ourazazate, Agadir, Guelmim et Laâyoune, de Fès (ressort des Cours d'appel de Fès, Meknès, Errachidia, Taza, Al-Hoceima, Nador et Oujda) et de Casablanca (ressort des Cours d'appel de Casablanca, Settat, El-Jadida, Khouribga et Béni Mellal). Il s'agit du tribunal de première instance de Rabat dont la compétence, jusque-là nationale, sera étendue au ressort des Cours d'appel de Rabat, Kénitra, Tanger et Tétouan.
Intervenant à l'ouverture de cette formation, lundi, le premier président de la Cour de cassation, président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a souligné que la culture de la lutte contre le blanchiment de fonds est instaurée au Maroc selon une approche participative et cumulative répondant aux exigences internationales, tout en prenant en compte les spécificités socio-économiques et juridique du pays.
Cette vision clairvoyante qui interagit avec les recommandations du Groupe d'action financière, constitue une toile de fond des différents amendements des lois en la matière, a souligné M. Abdennabaoui, ajoutant que l'harmonisation de la législation marocaine avec ces recommandations et les normes internationales fait appel au rôle du CSPJ en termes de formation et d'encadrement des magistrats concernés, surtout après l'élargissement de la compétence locale concernant ce genre d'affaires aux tribunaux de première instance de Casablanca, Fès et Marrakech, en plus de Rabat.
Et de relever que cette extension de compétence est de nature à améliorer l'efficacité sécuritaire et judiciaire dans le domaine de lutte contre le blanchiment de fonds, à préserver l'économie nationale et à assurer l'intégrité du circuit économique du Royaume et, par-là, la réputation, la transparence et la crédibilité des institutions officielles auprès des institutions financières internationales, ajoutant que les autorités marocaines œuvrent pour atteindre ces objectifs à travers plusieurs mesures législatives et judiciaires.
Cette session de formation permettra de définir ces mesures, notamment législatives, en s'arrêtant sur les lois nationales et les conventions internationales encadrant les questions liées à la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme ainsi que les amendements intervenus pour s'aligner sur les normes internationales, a relevé le responsable.
Le CSPJ, a-t-il indiqué, procédera au suivi et à la mise en œuvre des recommandations de cette session afin de rehausser l'efficacité judiciaire, conformément aux Hautes orientation Royales contenues dans le discours adressé au 31-ème sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine tenu à Nouakchott et qui a alerté sur le danger de la corruption qui sape les fondements mêmes de la démocratie et de l'Etat de droit.
De son côté, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a assuré que la lutte contre le blanchiment de capitaux nécessite une démarche particulière alliant outils juridiques et institutionnels et approches coercitive et préventive, en plus d'une harmonisation des actions des différents intervenants.
Il a également souligné que la lutte contre ces crimes revêt un aspect stratégique lié aux relations internationales bilatérales et multilatérales, relevant que le Maroc qui est acteur actif au sein des organisations internationales et régionales compétentes, a réalisé des avancées concrètes en matière d'harmonisation de ses textes législatifs et organiques avec les standards internationaux.
Pour sa part, le procureur général du Roi près la Cour de Cassation, président du Ministère public El Hassan Daki a indiqué, dans une allocution lue en son nom par le secrétaire général de la présidence du Ministère public, Hicham Bellaoui, que cette session de formation vise à assurer la célérité de l'instruction de ce type d'affaires connues pour être complexes et transfrontalières.
Elle dotera les magistrats de nouveaux mécanismes et techniques d'instruction, de manière à consolider leurs acquis en matière de lutte contre ce type de crimes.
Intervenant par la même occasion, la présidente de l'Office des Nations-Unies contre la drogue et le crime au Maroc, Siham Figuigui, a relevé que le Maroc a connu un développement significatif dans le domaine de la lutte contre le blanchiment de fonds, dans le cadre des programmes de coopération implémentés par cette organisation dans le Royaume depuis 2017, en partenariat avec différents acteurs et intervenants.
Le Wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri a souligné que malgré les traités internationaux, les conventions bilatérales et les forums pour la récupération de fonds détournés, l'intelligence criminelle évolue à rythme accéléré, appelant à faire preuve de vigilance, notamment contre l'usage de la technologie numérique à des fins délictueuses et à adopter une approche non-conventionnelle basée sur la mise à niveau de l'élément humain et la création de juridictions spécialisées.
Les travaux de cette session de formation sont axés sur le dispositif légal et le cadre institutionnel liés à la lutte contre le blanchiment de fonds, les manifestations de ce crime et les mécanismes d'instruction et de suivi, les spécificités des tribunaux en la matière et les techniques de détection des dysfonctionnements financiers et les systèmes de lutte contre le blanchiment de fonds.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.