Affaire Ghali: La justice espagnole "enterre" l'affaire après 1 an d'enquête    Météo Maroc: temps assez chaud à chaud ce vendredi 27 mai    L'acteur américain Ray Liotta, star des "Affranchis", décède à 67 ans    Hussein al-Cheikh, nouveau secrétaire général de l'OLP    [Vidéo] Jets d'oeufs et de tomates accueillent la visite de Tebboune en Italie, confronté à la diaspora du Hirak    Sénégal: Macky Sall limoge son ministre de la Santé après la mort de 11 bébés    Nayef Aguerd se rapproche de la Premier League    « Le Bleu du Caftan » de Maryam Touzani à Cannes    Au Maroc, les réserves de sang couvrent à peine quatre jours !    Tibu Africa et Decathlon Maroc pour une alliance sportive et humaine au profit des jeunes    «Un plaidoyer commun pour la défense de l'intégrité territoriale des Etats»    La question taïwanaise dans le périple asiatique du président américain    Les Russes cherchent à s'emparer d'une ville de l'est de l'Ukraine    Un impératif et non une option pour le CESE    Tout ce qu'il faut savoir sur la billetterie    Un souffle de vie par l'image et l'échange    Entre défis de sauvegarde et enjeux de développement    Opéra NORMA de Bellini    Ligue Europa Conférence: revivez le sacre de La Roma (VIDEO)    Rabat: on connaît la date d'ouverture du nouveau « parking Bab El Had »    Inflation : la facture de compensation s'alourdit de 15 milliards de dirhams    Marina Agadir accueille une grande chaine hôtelière internationale    Variole du singe: plus de 200 cas confirmés dans le monde    NMD : Nadia Fettah Alaoui sollicite l'appui de la BAD    Maroc : La production locale d'électricité en hausse de 4,1% au 1er trimestre    Covid-19 : 239 nouveaux cas et zéro décès ce 26 mai    Maroc: Les arrivées de touristes grimpent à 1,5 million à fin avril 2022    Le Suriname ouvre un Consulat Général à Dakhla    Marrakech accueille le Festival aboudabien des courses de chevaux pur-sang arabe    Une grande éruption sous-marine visible depuis l'espace    Les changements climatiques augmentent les canicules    CHAN Algérie 2022 : Le Maroc déja qualifié, tirage au sort des éliminatoires    Un virus « tueur de cancer » en test sur un patient    Des arrestations suite à des émeutes ayant suivi le match de l'Ittihad Tanger et RSB Berkane    Covid-19: l'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 30 juin    L'Algérie confirme avoir écarté des aéroports espagnols à cause de la question du Sahara    Législatives : LREM exclut les «candidats dissidents» Mehdi Reddad et David Azoulay    Au sommet Melipol22, le Président du Conseil des ministres de Qatar s'entretient avec Abdellatif Hammouchi    Voici la liste des joueurs convoqués par Vahid Halilhodžić    Leila Cherkaoui et Abderrahmane Ouardane exposent à «Dak'Art»    «Points de vue» : Treizephotographes marocains livrent leurs sensibilités autour du monde    Berrechid: l'agresseur de l'influenceuse Loubna Mourid écroué    Le Maroc, l'UA et l'ONU célèbrent l'Afrique de l'espoir, de la diversité et du dynamisme    Le Maroc et la Hongrie veulent inscrire le partenariat économique dans leur coopération    Suisse: Roche annonce des tests PCR de détection du virus de la variole du singe    Ouverture du 15e Forum international de la Bande dessinée de Tétouan    La revue de presse du jeudi 26 mai    Corruption : Deux arrestations par semaine en moyenne grâce à la ligne directe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Maroc-Algérie : Le fair-play a gagné et les généraux ont perdu
Publié dans L'opinion le 12 - 12 - 2021

Pas la peine d'attendre le samedi 18 décembre prochain pour voir la finale de la Coupe arabe. Celle-ci s'est jouée samedi entre le Maroc et l'Algérie. Et c'est ce pays avec lequel nous sommes en plein contentieux géopolitique qui l'a remportée. De belle manière il faut l'avouer. Mais plus que le Maroc ou l'Algérie, c'est le fair-play et le football qui ont gagné. La sportivité des deux équipes était remarquable et l'engagement des joueurs admirable.
Deux fois mené au score, le Maroc parviendra à égaliser aussi rapidement que joliment, donnant l'impression de rendre coup pour coup dans un esprit de combativité qui était beau à voir. Il aura donc fallu passer par la cruelle roulette russe des tirs aux buts pour départager les deux formations.
Sur la pelouse et malgré les enjeux extra-sportifs de ce match, l'ambiance est restée tout au long de la rencontre fraternelle et très sportive. En témoignent les nombreuses accolades entre joueurs, les sourires partagés et l'absence totale d'actions inamicales, violentes ou vicieuses.
Au niveau des tribunes et en dépit d'une ambiance surchauffée depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux et entre médias algériens et marocains interposés, aucun incident n'a été rapporté et la fête footballistique fut belle sous les yeux de Gianni Infantino et de l'ensemble de la planète foot qui a été littéralement émerveillée par l'ambiance enflammée du derby maghrébin.
En Algérie, les généraux, tout comme le président Tebboune et sa smala de sbires anti-marocains, étaient certainement accrochés à leurs écrans pour suivre de près l'évolution du match. Et il n'est pas sûr que cette ambiance de franche camaraderie entre joueurs marocains et algériens ait été à leur goût.
Bien au contraire, eux qui ont érigé le Maroc en ennemi public numéro un de leur pays, ne cessant de pleurnicher depuis des mois sur sa pseudo hostilité, auraient sûrement préféré que la rencontre vire à la bataille de tranchées, sur le terrain comme dans les tribunes. Et ils auraient invoqué moult théories complotistes fumeuses impliquant Faouzi Lekjaa, la franc-maçonnerie et les extraterrestres, si d'aventure l'Algérie avait perdu. Il n'en sera finalement rien. Même si les poulains de Amouta n'ont pas démérité, leur manque d'offensivité a permis à nos adversaires de gagner.
Au Maroc, le temps se chargera de nous faire oublier cette défaite jusqu'au prochain Derby que nos joueurs se surpasseront pour le remporter. Mais c'est en Algérie que les répercussions pernicieuses de cette rencontre sont à craindre. Si la joie du peuple algérien est aussi légitime que méritée, la récupération de cette victoire et son instrumentalisation par le régime pour lustrer son image écornée et entretenir sa mainmise sur l'Algérie, constitue le véritable revers de médaille de ce match que les généraux ont malgré tout perdu.
Majd EL ATOUABI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.