Vers un remaniement ministériel avant les élections ?    Le président Tebboune va rentrer «dans les prochains jours»    Bill Barr n'a pas «vu de fraude» pouvant changer le résultat de l'élection    «La Covid-19 a grandement perturbé notre action»    Le Maroc, un partenaire «très fiable» avec lequel l'UE souhaite poursuivre le partenariat    Maroc-Japon : Signature à Rabat d'un échange de notes portant sur un prêt de 200 millions de dollars    L'ONMT entame une tournée régionale pour amorcer le plan de relance    L'heure du bilan !    Le Maroc ne ménage aucun effort pour contribuer à la mise en œuvre des objectifs du Pacte de Marrakech    Décès de Mohamed Abarhoun: ce que l'on sait    Total Maroc a vu son activité baisser à afin septembre    Deux arrestations sur l'autoroute Oujda-Fès (DGSN)    Ylva Johansson et le patron de l'Anapec font le point sur l'évolution du projet Palim (vidéo)    Ouverture des candidatures    Edition de livres: annonce de la prolongation des délais de soumission des candidatures    «Echo…Notations Cosmiques», nouvelle exposition de Azdine Hachimi Idrissi    Amical/U20: Match nul entre le Maroc et le Togo    DR Moncef Slaoui : « Une grande majorité de la population américaine pourrait être immunisée contre le Covid-19 d'ici juin 2021 »    Algérie: François Ciccolini suspendu 2 ans!    PLF 2021 : les amendements des conseillers    Zidane en danger, Liverpool qualifié, le Bayern stoppé    ENTRETIEN / Crédit du Maroc se met au vert    Trafic de tests PCR : trois médecins arrêtés à Fès    Covid-19 : Une enquête de CNN révèle les erreurs de Pékin    Le vaccin anti-covid sera-t-il obligatoire ? Khalid Ait Taleb tranche (VIDEO)    Régularisation fiscale : les textiliens aboutissent à un compromis    Le groupe Medi1 s'allie au centre de recherches africain Timbuktu Institute    La RAM offre une couverture pour les dépenses liées au covid-19    Oscars 2021. Le Miracle du Saint Inconnu représente le Maroc    Merendina parle le langage de l'amour    CHAN / Cameroun 2021: 5 arbitres marocains convoqués    Dounia Batma et Mohamed Al Turk endeuillés (PHOTO)    Gad El Maleh est en deuil, il annonce le décès d'un être cher    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mercredi 2 décembre    L'international marocain Mohamed Abarhoun n'est plus    Officiel : L'Assemblée Générale du Raja est fixée au 21 décembre 2020    LDC: le Real Madrid s'incline face au Shakhtar Donetsk (VIDEO)    Dialogue inter-libyen à Tanger: Le Haut Conseil de l'Etat libyen satisfait des résultats    Maroc-UE : Nasser Bourita invite les Européens à aller vers le « more for more »    Jennifer Lopez complètement nue    Paris: la Tour Eiffel rouvrira à cette date    Driss Lachguar : Pour les Marocains, la cause palestinienne compte tout autant que la cause nationale    Nouveau revers pour Donald Trump    Oujda : La culture et l'art, créneaux de développement    L'Union européenne verse 8,5 milliards d'euros pour en soutien aux programmes de chômage partiel    Le chef du gouvernement espagnol attendu à Rabat    Message du roi Mohammed VI au président roumain    L'Espagne défend la centralité de l'ONU dans le règlement de la question du Sahara    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Algérie a transformé les camps en un espace "d'illégalité absolue"
Tableau accablant sur la situation humanitaire et des droits humains dans les camps de Tindouf
Publié dans L'opinion le 02 - 10 - 2009

L'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'Office des Nations unies à Genève, M. Omar Hilale, a affirmé, mercredi, que par son abdication de ses obligations internationales, l'Algérie a transformé les camps de Tindouf en un espace d'»illégalité absolue».
M. Hilale, qui intervenait lors de la 60ème session du Comité exécutif du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), a étayé ses propos en présentant les éléments du rapport mondial sur les réfugiés, du Comité américain pour les réfugiés et les migrants pour l'année 2009 (World Refugee Survey of the US Committee for Refugees and Immigrants), qui confirme que l'Algérie a totalement failli à ses responsabilités internationales à l'égard des populations des camps de Tindouf.
Ce rapport dresse un tableau accablant sur la situation humanitaire et des droits humains dans ces camps qui devrait interpeller le HCR et son Comité exécutif, a insisté le diplomate marocain, ajoutant que les constats de ce document, qui ne sont pas nouveaux, ont cependant le triste mérite de confirmer la poursuite des violations des droits de l'homme dans les camps de Tindouf.
Le rapport, a précisé M. Hilale, relève six graves violations dans les camps de Tindouf, à savoir le refus du recensement de leurs populations par l'Algérie, le détournement de l'aide alimentaire, le caractère militaire de ces camps, les restrictions à la liberté de circulation et de résidence, les restrictions et discrimination en matière d'emploi et intégration et la persistance de l'esclavage dans les camps.
L'ambassadeur marocain a affirmé que les constats de ce rapport prouvent que l'Algérie viole la légalité internationale, les décisions du Comité exécutif du HCR consacrées à la question du recensement et celles relatives à l'impératif de préserver le caractère civil des camps. Ils constituent également, a-t-il signalé, une violation par l'Algérie du droit international des réfugiés, des résolutions pertinentes de l'Assemblée générale de l'ONU, des dispositions pertinentes de la Déclaration universelle des droits de l'homme, de la Convention de Genève et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
M. Hilale a noté que le rapport du comité américain corrobore, s'agissant de la persistance de l'esclavage dans les camps, les conclusions du dernier rapport de Human Right Watch (HRW) (2008) sur l'esclavage dans lesdits camps et confirme les témoignages recueillis par deux journalistes australiens dans leur film «L'Apartheid du désert».
Le diplomate marocain a ajouté que les restrictions à la liberté de circulation et de résidence dans les camps de Tindouf relevées par le document, confirment bien que leurs populations sont victimes de séquestration.
En raison de la persistance de l'opposition algérienne au rapatriement des populations des camps de Tindouf librement consenti, a-t-il indiqué, le Maroc réitère sa demande au HCR d'intégrer ces population dans sa stratégie pour les solutions durables et ses efforts pour mettre en œuvre particulièrement leur réinstallation dans des pays tiers.
Il a rappelé que depuis le déclenchement du conflit sur le Sahara marocain, le Maroc n'a pas cessé d'attirer l'attention du HCR et de la Communauté internationale sur la situation humanitaire dramatique des populations séquestrées dans les camps de Tindouf et le traitement dégradant qu'elles y subissent, précisant que les inquiétudes du Royaume ont été confirmées par plusieurs rapports internationaux dont ceux d'Amnesty International et de HRW (2009), qui ont sévèrement critiqué la démission de l'Algérie de ses responsabilités internationales dans les camps, en faveur du polisario.
Une telle attitude, a-t-il dit, porte gravement atteinte aux droits des populations des camps et constitue un obstacle sérieux au mandat du HCR en matière de protection de ces populations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.