Fête du Trône: Bank Al-Maghrib émet un billet commémoratif de 20 dirhams    Météo: Le temps qu'il fera mercredi    Brexit : BoJo fait le forcing à Berlin et Paris    Le Roi adresse mardi un discours à la Nation à l'occasion du 66e anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple    Une épopée glorieuse de l'histoire du Maroc    Les FAR accueillent les premiers appelés au service militaire    Les jeunes sont l'avenir du Maroc    L'irrésistible ascension de la rémunération des PDG américains    L'intégration, levier de développement de la filière céréalière    Hausse du nombre des nuitées touristiques à Marrakech au premier semestre    BAM : le contrôle sur les transferts de l'étranger vers le Maroc renforcé    Le Maroc et le Fonds vert pour le climat souhaitent renforcer leur coopération    Habib El Malki salue la position de Freetown    Au Soudan, la transition vers un pouvoir civil prend du retard    Moscou et Pékin crient à l'escalade militaire après l'essai d'un missile américain    Après six mois, contestation et pouvoir dans l'impasse en Algérie    Fête de la jeunesse : Grâce royale au profit de 443 personnes    La Grèce n'a pas reçu de demande d'ancrage du pétrolier iranien    Algérie: Après six mois, contestation et pouvoir dans l'impasse    Des enfants d'Al-Qods visitent des sites touristiques à Tanger    En Afghanistan, le rugby veut sortir de la mêlée    Insolite : Fan dépité    C'est parti pour les 12èmes Jeux africains    Ouverture à Rabat de la 12ème édition des jeux africains    Le discours royal à l'occasion du 66ème anniversaire de la révolution du Roi et du Peuple    Chaque année, 3 millions de seniors subissent un AVC silencieux après une opération    Divers    Grande Canarie : La progression de l'incendie ralentit, selon les autorités    Voilà à quoi ressemble la dépression    Insécurité routière : 30 décès en l'espace d'une semaine !    France : une rentrée marquée par le coût élevé de la vie universitaire    Météo: le temps qu'il fera ce mardi    Saïdia transcende les frontières du cinéma    "Late night" : Emma Thomson étincelante dans une comédie féministe    Le tube "Old Town Road" détrôné du sommet des ventes américaines    « Voix de Femmes », une 11ème édition 100% marocaine    Jeux africains : Le prince Moulay Rachid donne le coup d'envoi    Point de vue : Faites la Jeunesse avant qu'elle ne soit vieillesse…    Le village de la 12e édition des Jeux africains ouvre ses portes à Rabat    Philippe Coutinho s'engage avec le Bayern Munich    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    Un centre sino-marocain de médecine traditionnelle bientôt à Casablanca    Faibles volumes    46 joueurs présélectionnés pour 2 matchs amicaux    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    La Star Afrofunk Bantunani à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des avocats jettent la lumière sur les procès pour injures et diffamation intentés contre le journal «Al Massae»
Publié dans L'opinion le 27 - 05 - 2011

Des avocats ont tenu mercredi à Rabat une conférence de presse pour jeter la lumière sur les procès intentés pour injures et diffamation contre le journal «Al Massae» et son directeur de publication Rachid Nini.
Lors de cette conférence placée sous le thème «pour un Etat de droit garantissant l'exercice de la liberté responsable et préservant la dignité du citoyen», les participants ont affirmé qu'ils sont pour la liberté d'expression et de presse, dans un cadre responsable et dans le respect de la déontologie et de la dignité humaine.
Me Mohamed Ziane, du barreau de Rabat, a indiqué qu'il a été victime d'accusations non fondées publiées par Al Massae, rappelant que le journal a refusé d'exécuter une décision de justice portant sur l'indemnisation de quatre substituts du procureur Roi dans la ville de Ksar El Kebir.
Ces quatre personnes, victimes d'injures et de diffamation par Al Massae ont subi en 2008, ainsi que leurs familles, de graves préjudices qui n'ont pas encore été réparés puisque le jugement n'a pas été exécuté de même que les victimes n'ont même pas récupéré les frais de justice, a rappelé Me Ziane.
Al Massae a également refusé de publier le jugement et de présenter ses excuses aux victimes, a-t-il déploré.
M. Ziane a rappelé, qu'en date du 3 novembre 2008, une décision de justice portant sur la saisie d'une somme de 153.790 DH d'un compte bancaire d'Al Massae a été rendue, suivie de la saisie d'une somme de 3.379.000 DH d'un autre compte du journal, ajoutant que ces décisions n'ont eu aucun effet puisque la saisie a été levée par la suite sur les deux comptes.
Il a également fait savoir qu'il a décidé dorénavant de défendre toute personne victime d'injures et de diffamation, de mensonges et de faits non avérés publiés par la presse.
Me Ziane a estimé, dans ce sens, que «la dignité des citoyens l'emporte sur la liberté, étant donné que les individus peuvent faire des concessions sur leur liberté et jamais sur leur dignité».
Pour sa part, Me Abdelfattah Zahrach, du barreau de Rabat, a rappelé qu'il avait déposé le 28 mars dernier une plainte à Casablanca contre Rachid Nini pour injures et diffamation, dans un article où le journaliste l'accuse d'avoir joué le rôle du parquet dans la défense de personnes poursuivies dans des affaires de terrorisme.
Après avoir affirmé qu'il croit en la liberté de la presse et d'expression, du droit d'accéder à l'information et de la commenter, Me Zahrach a indiqué que juste après la publication de l'article incriminé qui l'a qualifié d'injurieux et attentant à sa personne et à sa famille ainsi qu'à la réputation de son cabinet, il a réclamé à Nini de lui présenter ses excuses.
Comme ce dernier a refusé de lui présenter ses excuses, Me Zahrach a fait savoir qu'il était contraint de recourir à la justice.
De son côté, Me Saad Sahli, avocat au barreau de Rabat, a estimé que Al Massae et Rachid Nini sont responsables de la prolifération des affaires de diffamation au Maroc, faisant savoir qu'il plaide dans 32 affaires d'injures et de diffamation dans lesquelles est poursuivi Nini.
Il a en outre indiqué que Nini a déposé 15 plaintes contre le journal «Annahar Al Maghribia» et 5 autres contre «Assabah» dans lesquelles il réclame des sommes faramineuses contre ses collègues qui critiquent ses pratiques au moment où il fait de la surenchère, se dit victime de l'acharnement de la justice. Et d'ajouter que Nini ne rate aucune occasion pour injurier et diffamer des individus, des responsables et des institutions.
Plusieurs avocats appartenant au comité de soutien de Nini ont demandé à Al Massae et à son directeur de publication de présenter des excuses pour les injures et la diffamation dont ils ont été victimes, mais Nini a refusé sous prétexte que ceci altèrerait la notoriété du journal.
Lors de cette rencontre, un avocat de l'une des familles des victimes de l'agression terroriste contre le café Argana à Marrakech et qui a déposé une plainte contre Nini pour diffamation, a affirmé que cette famille a perdu un proche et a subi un autre préjudice à travers les écrits d'Al Massae.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.