Presse marocaine: une perte sèche de 240 millions dhs en 3 mois de pandémie    Coronavirus : priorité au tourisme    Une opération «exceptionnelle» qui ne signifie pas une ouverture des frontières    De succès en succès!    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Glovo étoffe son portefeuille de partenaires    Premier League: Manchester United renaît de ses cendres    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Le Maroc érige une voie express de plus de 1000 km en plein désert    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Alerte météo: la canicule se poursuit dans ces villes du Maroc    Serie A L'inter Milan accroché par Verone    La médina d'Asilah renoue avec l'art contemporain    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 115 nouveaux cas, 15.194 au total    25 ans déjà pour l'Université Al Akhawayn : 6.000 lauréats et un nouveau cap stratégique    Le soutien des entreprises conditionné par la conservation d'au moins 80% des déclarés    La 2ème session du bac sera-t-elle annulée au Maroc ?    L'Homme refuse d'être libre    Covid-19 : Privatisation, «dommage collatéral»    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Casablanca: un inspecteur de police et une femme interpellés pour falsification et usage de documents officiels    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Dialogue social : Les partenaires sociaux préparent un nouveau round    Fonds Innov Invest : Un plan d'urgence pour les start-up lancé    Le Maroc intègre la communauté andine en tant que membre observateur    Prévisions météorologiques pour la journée du vendredi 10 juillet 2020    Le nouvel ordre mondial post-Covid-19: Quel positionnement pour le Maroc?    Débat sur la réforme du Code électoral    La responsabilité de l'Algérie dans le détournement de l'aide humanitaire destinée aux camps deTindouf est patente    City se balade, Wolverhampton s'égare    Formation pour l'obtention de la licence A CAF d'entraîneur    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le Maroc rouvre partiellement ses frontières    Débat en commission parlementaire sur le projet de loi relatif au ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Préparation des prochaines échéances électorales    Le trompettiste Ibrahim Maalouf relaxé en appel    Le 51ème Festival national des arts populaires aura lieu en octobre    Agadir se prépare pour relancer l'activité et accueillir les touristes nationaux    Nouvelle édition en ligne des Nuits blanches du cinéma et des droits de l'Homme    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    De nouveaux jalons pour l'écriture poétique proposés par Salah Boussrif    Détournement de l'aide par le polisario et l'Algérie: le Parlement européen dépose un projet de résolution    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Visite de SM le Roi Mohammed VI à Bamako : Un nouvel élan aux relations entre le Maroc et le Mali
Publié dans L'opinion le 20 - 09 - 2013

SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, accompagné de SA le Prince Moulay Ismail, est arrivé, mercredi soir à Bamako, pour prendre part à la cérémonie d'investiture du nouveau Président malien, Son Excellence M. Ibrahim Boubacar Keita.
A Sa descente d'avion à l'aéroport international Bamako Senou, le Souverain a été accueilli par le Président du Mali.
Après l'offrande traditionnelle d'une calebasse de "Colas", SM le Roi a été salué par plusieurs membres du gouvernement malien ainsi que par le gouverneur et le maire du district de Bamako.
Après avoir passé en revue un détachement militaire qui rendait les honneurs, SM le Roi a été salué par l'ambassadeur du Maroc au Mali, Hassan Naciri, les membres de l'ambassade du Maroc et les représentants d'établissements marocains installés à Bamako.
Plusieurs dizaines de ressortissants marocains et maliens ont fait le déplacement à l'aéroport de Bamako où ils ont réservé un accueil des plus chaleureux à SM le Roi, un accueil qui témoigne de la qualité exceptionnelle des relations maroco-maliennes et de l'amitié séculaire entre les deux peuples.
Le Souverain a tenu à saluer la foule en liesse, venue souhaiter la bienvenue au Souverain en terre malienne.
Brandissant des portraits de SM le Roi et les drapeaux des deux pays, ces ressortissants marocains et maliens scandaient les slogans saluant les efforts inlassables que SM le Roi ne cesse de déployer pour renforcer davantage les relations entre les deux peuples frères.
Après une brève pause au salon d'honneur, le cortège royal s'est dirigé vers la résidence royale à Bamako.
SM le Roi est accompagné, lors de cette visite, d'une importante délégation comprenant notamment les Conseillers du Souverain, Taib Fassi Fihri et Fouad Ali El Himma.
La délégation comprend également le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, le Général de Corps d'armée, Abdelaziz Bennani, Inspecteur général des Forces Armées Royales, Commandant la zone Sud et le Général de brigade Ali Abrouq, Inspecteur du service de santé des FAR, ainsi que plusieurs personnalités civiles et militaires.
Une marque
d'attention royale pour le Mali
Pour le a visite que SM le Roi Mohammed VI a entamée mercredi au Mali le ministre malien des Affaires étrangères de la coopération internationale, M. Zahaby Sidi Ould Mohamed.
«Le Mali est très enchanté par la visite de SM le Roi», a dit M. Sidi Ould Mohamed dans une déclaration à la presse, soulignant : «nous sommes très touchés par cette marque d'attention de SM le Roi pour le Mali et pour sa démocratie».
Evoquant l'aide humanitaire consentie par le Maroc au profit du peuple malien, sur Hautes instructions du Souverain, le chef de la diplomatie malienne a noté que le Mali «attend beaucoup du Maroc d'autant plus que les besoins en matière de santé sont énormes» dans ce pays.
L'hôpital de campagne, mis en place au cœur de la capitale malienne dans le cadre de l'aide humanitaire fournie par le Royaume, a commencé mardi à fournir ses prestations médicales en faveur des citoyens maliens dans différentes spécialités.
Un nouvel élan
aux relations
bilatérales
La visite que SM le Roi Mohammed VI a entamée au Mali donnera à coup sûr un nouvel élan aux relations déjà fortes qui existent entre le Maroc et le Mali, a indiqué le ministre malien du plan et de la prospective, Cheickna Seïdy Diawara.
La visite Royale «donnera un nouvel élan à ces relations d'autant plus qu'elle coïncide avec l'émergence d'un nouveau Mali après un traumatisme important», déclaré M. Diawara à la presse.
D'après le responsable, la visite du Souverain représente «une suite logique» eu égard aux relations séculaires qui lient les deux pays.
«Le Mali est très honoré par la visite de SM le Roi», a-t-il enchainé, soulignant: «nous pensons que le Maroc, plus que d'autres pays, peut nous accompagner parce que c'est un pays qui nous connait et dont nous connaissons tout le potentiel».
Et M. Diawara d'ajouter que les relations entre le Maroc et le Mali ont toujours été excellentes. «Ce sont deux pays qui sont étroitement liés par l'histoire. Toute l'histoire du Mali est imprégnée de la présence marocaine», a-t-il fait observer.
Le responsable s'est, par ailleurs, réjoui de la forte présence du Maroc notamment dans les secteurs bancaire et de la téléphonie au Mali, notant la grande contribution apportée par le Maroc à ce pays dans d'autres domaines comme celui de la santé et de la formation.
Les échanges commerciaux entre le Maroc et le Mali ont toujours été très florissants, a encore indiqué le responsable, se disant convaincu que les deux pays continueront à renforcer davantage leurs excellentes relations de coopération dans tous les domaines pour le bien des deux peuples.
Rabat et Bamako sont animés par la même volonté politique pour une coopération plus forte, a-t-il conclu.
Le Maroc et le Mali sont déjà liés par de fortes relations politiques fondées sur une histoire commune et sur des idéaux partagés par les deux Etats et par les deux peuples, a déclaré à la presse M. Tiéman Hubert Coulibaly ministre malien des domaines de l'Etat et des affaires foncière.
«Aujourd'hui ces relations ont besoin de davantage de dynamisme et de constance», a-t-il dit, soutenant que la visite royale à Bamako vient marquer un nouveau départ dans cette direction.
S'agissant de l'aide humanitaire consentie par le Maroc au profit du peuple malien sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, le responsable malien a souligné que l'Etat et le peuple maliens apprécient hautement le geste noble du Souverain.
Ce n'est pas le premier geste du genre de la part du Maroc, a dit le ministre, soulignant que le Maroc a été le premier pays à envoyer de l'aide humanitaire au Mali.
Un cargo d'aide humanitaire marocaine avait atterri au Mali au lendemain de l'éclatement de la crise, a-t-il rappelé, soulignant : «les Maliens n'ont pas oublié ce geste du Maroc».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.