Luca De Meo, DG du Groupe Renault : La relation entre le Maroc et le Groupe est une "relation d'exception"    Marché boursier : Les levées de capitaux en actions en repli de 70% en 2020    Généralisation de la couverture médicale : L'UE accompagne le Maroc    JO-2020 : Le programme du vendredi 6 août 2021    JO de Tokyo/Athlétisme : Le Marocain Abdellatif Sadiki éliminé en demi-finale du 1.500 m    Covid-19 : Pfizer et BioNTech s'engagent à fournir leur vaccin au Maroc au cours de 2021    Casablanca : interpellation d'un individu pour son implication présumée dans un matricide    Covid-19 : Sur la 3ème dose du vaccin, l'OMS veut un moratoire    [ Interview avec Aziz El Fekkaki, président de l'Association des Jeunes du 21ème siècle ] L'application du NMD tributaire des mentalités des responsables    Emprunt national : toujours peu de visibilité sur la date de lancement    Voici la date et l'heure du match Raja-AS Rome    Les prix du pétrole en chute    Automobile : le secteur reprend des couleurs en juillet    Corruption : Extradition des Emirats Arabes Unis vers l'Algérie d'un ancien PDG de Sonatrach    Covid-19 : Un nouveau protocole de prise en charge des malades    BCG et tuberculose : Centenaire du doyen des vaccins encore d'actualité    Technopark Casablanca lance une opération de vaccination massive    Mesures de restrictions : Suspense sur la rentrée scolaire    Covid-19: du changement dans le protocole thérapeutique national    Affaire Pegasus : la CNDP entre en jeu    Maroc-Algérie : l'eurodéputé Andrea Cozzolino prend fait et cause pour le discours d'apaisement du roi Mohammed VI    HCP. Radioscopie de l'emploi au second trimestre 2021    Europa Oil & Gas : "de ressources potentielles et non de réserves prouvées" tempère ONHYM    La France promet 100 millions d'euros d'aide en faveur du Liban    Le légendaire gardien de but Ahmed Belkorchi n'est plus    Afghanistan : Les attaques se multiplient à Kaboul, les Talibans revendiquent    Chambres professionnelles : Défis et enjeux d'un scrutin d'une conjoncture particulière    Records du monde ou dopage technologique...    Regragui se rapproche, Chaabani s'éloigne    Le pdt de la délégation Maghreb au PE salue un geste Royal hautement généreux en direction de l'Algérie (Vidéo)    Fin du « potentiel détournement » d'un pétrolier britannique    Affaire Pegasus : la CNDP se saisit du dossier    «Prisonnière du silence» remporte le grand prix    Lucien Amiel, doyen des galeristes marocains, n'est plus    JO-2020/Athlétisme: le Kényan Emmanuel Korir champion olympique du 800 m    Issa Hayatou sanctionné par la FIFA    Affaire Pegasus : La riposte marocaine se poursuit    Législatives: El Othmani se présentera dans la circonscription de Rabat-Océan    En Algérie, «le meilleur système de santé au Maghreb et en Afrique» s'effondre    Covid-19 : le théâtre national Mohammed V procède à un arrêt provisoire ses activités    Mohamed Amine Kihal ou la prédilection pour les rôles à dimension psychologique    Question de littérature : Les nouveaux auteurs sont-ils sous le seuil de la pauvreté littéraire ?    Armement : Le Maroc s'apprête à acquérir 22 hélicoptères d'attaque turcs    ONU : Les accusations généralisées contre les travailleurs humanitaires au Tigray sont "injustes"    Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée    Parution. Le Manifeste: un voyage au bout des risques    Liban : un enfant sur trois traumatisé un an après l'explosion, selon l'ONU    Visite guidée: voyage au cœur du Marrakech de l'art (Partie II)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Drame de la migration: Les uns continuent à affluer à Lampedusa...
Publié dans L'opinion le 15 - 10 - 2013

Un bateau transportant 137 migrants en provenance d'Afrique du Nord a atteint lundi l'île de Lampedusa, alors que le gouvernement italien se prépare à multiplier les patrouilles en Méditerranée pour tenter d'éviter de nouveaux naufrages.
Plusieurs centaines de personnes ont péri en mer depuis le début du mois en tentant de gagner l'Europe.
Le président du Conseil italien, Enrico Letta, a annoncé samedi soir le déploiement de moyens navals et aériens supplémentaires au sud de la Sicile.
Lundi matin, un bateau transportant en majorité des Syriens a accosté dans le port de Lampedusa, petite île italienne située entre la Sicile et la Tunisie, a annoncé la garde-côtes.
Plus de 200 autres migrants sont arrivés sur la côte orientale de la Sicile après avoir été secourus dimanche en pleine mer par un navire de commerce italien et une vedette de la garde-côtes.
Le 3 octobre, le chavirage d'un bateau à seulement un kilomètre de Lampedusa a coûté la vie à plus de 350 migrants, pour la plupart des Somaliens et des Erythréens. Vendredi dernier, un autre naufrage a fait au moins 34 morts au sud de la Sicile mais le bilan définitif pourrait dépasser les 200 morts.
La guerre civile en Syrie, les troubles en Egypte et dans d'autres pays arabes ou africains alimentent ce flot des réfugiés, dont beaucoup s'embarquent en Libye pour tenter de gagner l'Europe.
Le ministre italien de la Défense, Mario Mauro, a déclaré dimanche que son pays allait tripler sa présence dans le sud de la Méditerranée «à la fois en termes d'effectifs et de moyens (...) pour une mission militaro-humanitaire rendue nécessaire en partie par le fait que la Libye est un ‘non-Etat'».
«Il faut une action énergique pour faire cesser ces naufrages en mer», a-t-il ajouté.
Selon plusieurs journaux italiens, des drones basés en Sicile apourraient être utilisés pour repérer les bateaux de migrants.
Dans une interview au quotidien italien La Repubblica de lundi, le Premier ministre libyen Ali Zeidan reconnaît que son pays est incapable de contrôler ses frontières.
«Nous avons besoin de l'aide de l'Europe pour contrôler les frontières, former notre personnel, utiliser des satellites afin de suivre ces flux migratoires. C'est un phénomène qui dépasse largement les capacités d'un seul Etat», dit-il.
L'Italie et Malte, où débarquent la majorité des migrants, ont demandé une aide financière de l'Union européenne et veulent que ce dossier soit inscrit à l'ordre du jour du prochain Conseil européen les 24 et 25 octobre.
Le gouvernement italien, confronté à la récession économique et à des difficultés budgétaires, a déjà reçu de l'UE plus de 30 millions d'euros pour financer ses centres d'accueil des immigrés.
Des rescapés du naufrage de vendredi dernier ont raconté que leur bateau avait essuyé des tirs en quittant les côtes libyennes, a rapporté Barbara Molinario, porte-parole du Haut Commissariat de l'Onu pour les réfugiés (HCR).
Cecilia Malmström, commissaire européenne aux Affaires intérieures, s'est prononcée la semaine dernière pour un renforcement des moyens de Frontex, l'agence chargée de la sécurité des frontières extérieures de l'UE, afin qu'elle puisse assurer les secours de l'Espagne jusqu'à Chypre.
En plus des moyens de la garde-côtes et de la police des frontières, trois bâtiments de la marine italienne, quatre hélicoptères et deux avions de reconnaissance équipés d'appareils de vision nocturne sont pour le moment affectés à la surveillance du sud de la Méditerranée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.