Sahara Marocain : Réactions aux consultations semestrielles du Conseil de Sécurité (vidéo)    Maroc Telecom réalise un chiffre d'affaires de 8,9 MMDH au titre du T1-2021 en baisse de 4,2%    Secousse tellurique de 4,4 degrés au large d'Essaouira (Bulletin)    Produits d'épargne en dirham : Des taux de revalorisation nets allant jusqu'à 3,25% servis par Wafa Assurance    Vivo Energy Maroc mobilise les internautes pour planter des arbres avec #Nzer3ouloxygen    Trois nouvelles nominations au sein de Société Générale Maroc    Energie Renouvelable: Une entreprise veut installer un Câble sous-marin entre le Maroc et la Grande-Bretagne    "Nsewlou Tabib": Cinq choses à savoir sur l'hygiène bucco-dentaire pendant le Ramadan    Maroc/Immobilier: Hausse des crédits bancaires à 284 MMDH à fin février    Maroc/Météo: Temps nuageux ce vendredi 23 avril    Votre e-magazine Challenge du vendredi 23 avril 2021    Evolution du coronavirus au Maroc : 600 nouveaux cas, 507.938 au total, jeudi 22 avril 2021 à 16 heures    Maroc: 552 infractions commerciales constatées depuis le début du Ramadan    Interview avec Safaa Baraka, réalisatrice    La Liga présente son dictionnaire espagnol-arabe de football    Laila Aziz, la styliste marocaine qui habille les stars hollywoodiennes (Forbes)    Sommet sur le climat : le chef de l'ONU appelle à l'action (Vidéo)    Le projet de loi sur les usages licites du cannabis vise l'amélioration des revenus des agriculteurs (Laftit)    Sahara : El Pais met en exergue la victoire diplomatique du Maroc en Amérique Latine    L'examen du BTS du 17 au 21 mai    En-Nesyri relance FC Séville dans la lutte pour le titre    Le Wydad décroche son billet pour les quarts de finale    La RSB éliminée, le Raja en douceur    Des appels à changer « véritablement » l'Amérique    Tribunal de commerce de Casablanca Lancement de trois nouveaux services électroniques    «Les femmes du pavillon J» élu meilleur long-métrage    Une exposition célèbre la calligraphie arabe    Le Maroc perd l'une de ses plus belles plumes    La question sociale est irrémédiablement au cœur du projet sociétal de l'USFP    Super Ligue. Pour le patron de l'UEFA, les demies de C1 ne sont pas menacées    Consultations au Conseil de sécurité sans enjeux sur la question du Sahara marocain    Kate Winslet se confie sur les débuts de sa fille Mia Threapleton en tant qu'actrice    Etat islamique : prison à vie pour l'auteur d'un attentat manqué à Manhattan    Le champ miné du Sahel    Sabotage en Tchéquie : l'OTAN vent debout contre les actions déstabilisatrices de Moscou    Après avoir participé au 45ème congrès de la FIFA, le président de la CAF arrive au Maroc    Urgent : Brahim Ghali, président de la rasd, hospitalisé en Espagne    Foot européen : Nasser Al-Khelaïfi élu président de l'Association européenne des clubs    Fouzi Lekjaa : "Prochain défi, la qualification pour la Coupe du monde"    Mohammed Benabbou, climatologue: Il faut s'habituer à de tels scénarios climatiques    Infosoir/ Entretien avec Soumaya Akaâboune, actrice émérite et star du feuilleton "Bab Lbhar" (vidéo)    Covid-19 : l'Allemagne envisage d'aquérir 30 millions de doses du vaccin russe Spoutnik    Anniversaire de la disparition de Feu SM Mohammed V: le héros de la lutte pour l'indépendance    Brexit : le Parlement européen se prononcera le 27 avril sur l'accord commercial UE-Royaume-Uni    Poutine appelle ses rivaux étrangers à ne pas "franchir de ligne rouge "    Plus de 220 textes en souffrance    Météo Maroc: formations brumeuses ce jeudi 22 avril    Mise en échec d'une tentative de trafic de plus 600kg de drogues à Agadir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Jadida : «La Calliabstraction» d'Abdelkader Kamal
Publié dans L'opinion le 15 - 05 - 2015

La galerie de l'Institut Français d'El Jadida a accueilli à bras ouvert vendredi 8 mai 2015 l'artiste Kamal Abdelkader pour le vernissage de son exposition «La Calliabstraction». Kamal a inventé un style incroyable qu'il a baptisé Calliabstraction. Ce terme est composé des mots « calligraphie » et « abstraction ». Il s'agit d'une approche moderne de la calligraphie arabe, la transformant en une œuvre d'art à part entière grâce à ses formes, mais également aux couleurs et à la lumière. «C'est une autre vision de la calligraphie arabe loin de la typographie et dont l'expression picturale l'emporte sur le lisible, précise un critique d'art. Le vernissage de cette sympathique exposition a été marqué par la présence d'Élisabeth De Pontbriand, directrice de l'Institut et plusieurs d'autres invités de marque et d'artistes. Portrait d'un peintre-poète:
Un concept visuel
AbdelKader Kamal travaille à partir de la calligraphie arabe dont il utilise essentiellement et d'une manière purement abstraite les qualités visuelles et plastiques.
Les lettres arabes fusionnent avec les couleurs. Les traits et les ombres sont peints en harmonie, créant un rythme oscillant entre poésie et visuel. Un ravissement pour les yeux !
Genèse d'une passion
Abdel Kader Kamal est un artiste autodidacte. La peinture et la calligraphie sont ses grandes passions qu'il a appris à maîtriser à travers des livres et ses recherches personnelles depuis l'âge de 10 ans. Au début, il pratiquait ces deux disciplines séparément. Par la suite, il a commencé à faire des tableaux, des encres colorées sur papier qui ont laissé la place rapidement à des peintures acryliques sur toile. Sa peinture est surtout intuitive : lorsqu'il commence une nouvelle œuvre, il ne sait pas d'avance comment le travail de création va se terminer. Il le dit lui-même : « c'est une expérience formidable pleine d'émotions et de suspense, ce qui me laisse une grande liberté et m'ouvre des possibilités infinies. ». L'artiste s'inspire surtout du grand calligraphe arabe contemporain El Massoudy et de l'un des fondateurs de l'art abstrait Jackson Pollock.
Son message est simple : il rêve d'un art sans frontière avec un langage universel qui préserve les particularités de chacun de nous et qui véhicule la paix et la tolérance.
Toutes ses oeuvres sans exception reflètent bien son style et sa personnalité, son souci de toujours mêler de manière très subtile, profonde et délicate, couleurs et calligraphie.
Né à El Jadida en 1970.., Abdelkader Kamal est un peintre calligraphe marocain contemporain, un artiste autodidacte qui à fait de la calligraphie arabe sa grande passion et préoccupation depuis son enfance . La calligraphie arabe moderne est un art qui utilise les qualités plastiques et visuelles de la lettres arabe telle que souplesse et élégance à côté de la couleur , du rythme, contraste, lumière , nombre et du geste ..un mot ou une partie même d'une lettre suffise parfois pour exprimer un sentiment ou décrire un fait...
Enfin , pour moi ça reste une aventure fantastique où il y'à du nouveau et du suspens à chaque commencement d'une nouvelle œuvre ... Là où lettre arabe fusionne harmonieusement avec couleurs et traits pour donner des poèmes à voir et non à lire, conclut Abdelkader Kamal !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.