Affaire Pegasus: la justice française examine la plainte du Maroc    CESE: lancement de la plateforme numérique participative « Ouchariko »    Maroc: rebond « exceptionnel » de l'économie en 2021    Renault, Nissan et Mitsubishi Motors annoncent une feuille de route commune    Glencore et Managem signent un partenariat stratégique    CAN: Derraji félicite les Marocains (PHOTO)    CAN: Amrabat s'exprime au sujet du match contre l'Égypte    Covid-19: le Maroc prolonge l'état d'urgence sanitaire (Officiel)    Les chutes de neige interrompent la circulation entre Agdz et Ouarzazate    La bonne parole littéraire    L'essentiel est de gagner et de passer au prochain tour    Burkina-Faso: Les militaires arrêtent le président    Etchika Choureau, grand amour de Hassan II, n'est plus    Big Fail (2) : L'application Wiqaytna subit le même sort que le site CovidMaroc    Mise en exergue de l'importance du projet de loi relatif aux droits d'auteur et droits voisins    BERD : le financement vert domine les investissements réalisés au Maroc en 2021    Alerte au phishing, une campagne use de documents powerpoint malveillants    La Guinée équatoriale et l'Egypte complètent le tableau des quarts de finale    USFP : Abdelkrim Benatiq retire sa candidature au poste de Premier secrétaire    Approbation d'une série de projets de développement social et humain pour un million de dollars    Alerte météo : fortes pluies attendues jeudi et vendredi dans plusieurs provinces    Vaccin anti-Covid: Une généralisation de la 4è dose pas recommandée en France    L'ONU salue le leadership du Maroc    L'angoisse hydrique dans le Souss    CAN 2021 : Le drame du stade d'Olembé, principal événement des huitièmes    CAN 2021 / Les Comoriens, les plus valeureux, les plus sympathiques en huitièmes !    Covid-19: Certains médicaments seraient inefficaces contre Omicron    Températures prévues pour le vendredi 28 janvier 2022    « Pas positif »: froideur russe après la réaction américaine à ses exigences    CAN 2021 / Ghana : Milovan Rajevac officiellement limogé    France : La Fondation Tayeb Saddiki représentante du Maroc à Versailles pour les 400 ans de Molière    Affaire Pegasus : « 2M » déconstruit la manipulation des leaks    Les positions constantes du Maroc envers la cause palestinienne réitérées devant l'UA    Justice : L'Amazighe acte son entrée dans le système judiciaire    Il permet au public de découvrir la richesse historique et culturelle de la ville    Mehdi Fath publie «Tu avais raison ...» en juin prochain    Etchika Choureau, grand amour interdit de Hassan II, décède à l'âge de 92 ans    Année judiciaire : 4.611.236 affaires enregistrées au titre de l'année 2021    La Bourse de Paris recule après la Fed    Khouribga : Report au 28 mai prochain de la 22ème édition du Festival International du Cinéma Africain    BCIJ : Deux Daechiens interpellés à Al Haouz    Foot: un entraîneur allemand falsifie son certificat de vaccination    Devises vs Dirham: les cours de change de ce jeudi 27 janvier    OMC : La Chine autorisée à imposer des sanctions tarifaires aux Etats Unis    UA : Le Maroc réitère son attachement à la solidarité africaine pour éradiquer la pandémie de la COVID-19    Chutes de neige et averses au Royaume ce jeudi 27 janvier    L'espoir s'amenuise pour retrouver des migrants ayant chaviré au large de la Floride    Le PAM, membre du gouvernement, plaide pour la réouverture des frontières    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Maroc est apprécié par la communauté internationale pour son savoir faire dans le domaine des énergies renouvelables
Publié dans MAP le 31 - 12 - 2009

Le Maroc a opté délibérément pour les énergies propres, s'inscrivant ainsi dans la tendance internationale de la préservation de l'environnement, ce qui lui a valu la reconnaissance de plusieurs pays et organisations spécialisées, en tant que pays pionnier en la matière dans la région.
-Par Hasnaa Elakkani-
En mettant en place le projet d'énergie solaire, le Maroc a fait le choix du développement propre et durable, en parfaite symbiose avec les valeurs environnementales les plus en vogue, notamment dans le cadre du processus de Copenhague.
Le projet marocain de l'énergie solaire, un investissement de quelque 9 milliards de dollars, a été "hautement apprécié" lors de la conférence des Nations-Unies sur le climat tenue à Copenhague, avait affirmé la ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Mme Amina Benkhadra, qui participait à cet événement.
Les responsables du Fonds pour l'environnement mondial (FEM) et de la compagnie d'Abu Dhabi pour l'énergie du futur (Masdar) ont, pour leur part, exprimé à Copenhague, l'intérêt qu'ils accordent au Projet marocain de l'énergie solaire et leur volonté d'y participer activement.
Ce projet d'envergure internationale, qui s'inscrit dans le cadre de la stratégie énergétique nationale initiée par SM le Roi Mohammed VI, vise la mise en place en 2020 d'une capacité de production électrique de 2.000 mégawatts sur cinq sites situés à Ouarzazate, Ain Bni Mathar, Foum Al Oued, Boujdour et Sebkhat Tah, sur une superficie totale de 10.000 ha.
Le projet marocain, qui intervient dans un contexte international marqué par un développement rapide de la production de l'électricité solaire, contribuera à la réduction de la dépendance énergétique du Maroc de l'ordre de 12 pc, en permettant d'économiser entre 500 et 700 millions de dollars sur le budget de l'Etat. Il contribuera également à la préservation de l'environnement par la limitation des émissions des gaz à effet de serre et à l'adaptation aux changements climatiques.
+acteur de reference dans le secteur des energies renouvelables+.
Il permettra d'économiser annuellement en combustibles 1 million de Tonnes équivalent pétrole (TEP) et d'éviter l'émission de 3,7 millions de tonnes de CO2. En 2020, la production nationale des énergies renouvelables se répartira à égalité entre le solaire, l'éolien et l'hydraulique à raison de 14 pc chacun.
Ce projet d'envergure vient s'ajouter à d'autres tous aussi importants que le Parc éolien de Tanger (140 MW), le Parc de Tarfaya (300 MW, mise en service prévue pour 2011), le programme EnergiPro, qui consiste en la réalisation des parcs éoliens totalisant une puissance installée de 1000 MW à l'horizon 2012, et la Centrale thermosolaire de Ain Beni Mathar, d'une puissance totale maximale nette de 472 MW dont 20 MW sont d'origine solaire.
Tous ces projets feront du Maroc un acteur de référence en Afrique et dans le Monde arabe dans le domaine des énergies renouvelables, qui témoigne d'une forte volonté politique pour développer les énergies propres, conforter en cela par des gisements importants en énergies renouvelables, notamment pour le solaire avec un rayonnement de 5 kwh/m2/j, et pour l'éolien avec un potentiel de 6 000 MW en particulier au niveau des zones côtières (3.500 km).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.