Open d'Australie: Shapovalov fait tomber Zverev (VIDEO)    Open d'Australie: Nadal trop fort pour Mannarino (VIDEO)    Les Etats arabes du Golfe cherchent à « restaurer la confiance » avec le Liban m    Marque Employeur.La SMT certifiée pour la deuxième année consécutive    Une ONG américaine dénonce l'utilisation des enfants-soldats dans les camps de Tindouf    Novak Djokovic veut jouer l'Open d'Australie en 2023    USA: La région de Big Sur en Californie frappée par un important feu de forêt    Nouvelles manifestations en France avant l'entrée en vigueur du passe vaccinal    Les températures attendues ce dimanche 23 janvier 2022    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Au chevet des animaux errants à Bagdad: un coeur gros comme ça mais zéro soutien    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Maroc/Météo : temps assez froid et faibles pluies par endroits ce dimanche 23 janvier    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    Nouvelle-Zélande: la Première ministre reporte son mariage pour cause de Covid    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Ukraine : Londres accuse Moscou de « chercher à installer un dirigeant prorusse à Kiev »    Éliminatoires Mondial Costa Rica: le Maroc et le Sénégal font match nul    Présidentielle: Macron en tête des intentions de vote au premier tour (Sondage)    Neuf individus dont deux policiers interpellés    Après le discours de Felipe VI, Albares modère son optimisme quant à la reprise des relations avec le Maroc    CAN2021 : Samedi, les Lions de l'Atlas à l'entraînement sans Bounou, Hakimi et Fajr !?    CAN 2021: Les Comores sans gardien de buts face au Cameroun    Sahara marocain: Le SG de l'ONU appelle toutes les parties à reprendre le processus politique    Covid-19 au Maroc : 7 638 nouvelles infections et 31 décès ce samedi    Maroc- RD Congo aux barrages du Mondial (Qatar-2022)    La Bourse de Casablanca indécise du 17 au 21 janvier    Maroc/Coronavirus-Bilan 24H: 31 décès et 5.750 guérisons    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    Strasbourg : Des trophées pour les initiatives les plus distinguées de la société civile franco-marocaine    Assassinat du président haïtien: plusieurs enquêtes mais le flou perdure    L'Espagne intensifie sa présence militaire autour des fermes piscicoles    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    Réunion d'urgence de la Ligue arabe dimanche au sujet de l'attaque des Houthis contre les Emirats arabes unis    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Abdelilah Benkirane endeuillé (PHOTO)    Programme foot : les matchs à suivre ce week-end    Les marocains en tête des bénéficiaires des visas pour la France en 2021    Dessalement de l'eau: pourquoi le Maroc peut le faire    La maladie n'est pas à priori à l'origine de la disparition des abeilles dans certaines régions (ONSSA)    Ryanair: prête pour rester au Maroc?    Covid: le Brésil reporte les défilés de ses célébrissimes carnavals à avril    Vin Diesel n'oublie pas le Maroc    Younes Megri : « Ce que dit mon neveu ne concerne que sa personne »    5 figures contemporaines du féminisme marocain    Reportage : Lancement du projet de préservation des mosaïques historiques de Volubilis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les Commissions de l'UE et de l'UA s'engagent à renforcer leur partenariat dans nombre de domaines
Publié dans MAP le 01 - 06 - 2011

Les Commissions de l'Union européenne (CUE) et de l'Union africaine (CUA) se sont engagées à renforcer leur partenariat dans divers domaines et à aligner leurs politiques et initiatives communes afin de relever les défis futurs.
Dans un communiqué conjoint publié à l'issue de leur réunion annuelle, tenu les 31 mai et 1er juin à Bruxelles dans le cadre du partenariat Afrique-UE, les deux parties ont convenu de promouvoir la démocratie et de travailler ensemble dans les domaines d'intérêts communs, notamment ceux de la paix et de la sécurité, de la gouvernance démocratique, de l'intégration régionale et continentale, de la sécurité alimentaire, du changement climatique, ainsi que de la gouvernance , de la transparence et de la régulation de l'économie mondiale.
Elles ont également convenu d'entreprendre des mesures concrètes pour renforcer la coopération sur les défis à court terme et sur les changements structurels à long terme comme l'intégration régionale et durable, y compris la croissance verte et la transformation équitable de l'économie mondiale.
En matière de paix, de sécurité, de gouvernance démocratique et de droits de l'Homme, les deux Commissions ont souligné l'impératif de poursuivre et d'approfondir leur coopération bilatérale en faveur de la paix, de la sécurité et de la gouvernance démocratique en Afrique et de renforcer un dialogue politique "intense" et "fructueux".
A cet égard, elles se sont engagées à promouvoir la réconciliation nationale et la reprise économique en Côte-d'Ivoire, et à oeuvrer conjointement pour promouvoir des relations de bon voisinage entre le Nord et le Sud-Soudan qui est prévu de devenir indépendant en juillet prochain.
Pour relever les défis de la gouvernance démocratique, les deux parties ont convenu de poursuivre la consolidation de l'architecture de la gouvernance en Afrique et l'opérationnalisation de l'architecture de paix et de sécurité en Afrique et de collaborer étroitement pour contrer les menaces transnationales à la stabilité, à la paix et à la sécurité comme le terrorisme, le trafic de drogue et la piraterie maritime.
Au registre de la migration, de la mobilité et de l'emploi, les deux Commissions ont réaffirmé leur volonté de continuer à renforcer le dialogue et la coopération dans ces domaines. A ce propos, l'UE s'est dite prête à continuer d'appuyer les Etats africains dans la gestion du flux des migrants et des réfugiés et à fournir une assistance humanitaire adéquate, en particulier pour la Côte d'Ivoire et la Libye.
"Nous reconnaissons également que pour profiter des avantages de la migration et de la mobilité, une politique globale et efficace est nécessaire pour aborder la migration légale", souligne la Déclaration conjointe.
En ce qui concerne le commerce, l'infrastructure et l'intégration régionale, les deux parties ont réaffirmé leur "ferme" engagement à promouvoir l'intégration régionale et continentale, et convenu d'initier des actions concrètes dans le cadre d'un plan d'action conjoint, en s'appuyant sur l'expérience du marché intérieur de l'UE.
Dans le domaine du commerce, les deux parties ont plaidé pour une accélération des négociations en vue de conclure des accords de partenariat économique qui soutiennent le développement économique durable et l'intégration régionale en Afrique. Elles ont également décidé d'améliorer les accords de pêche bilatéraux entre l'UE et les pays africains pour assurer l'exploitation durable et mutuellement bénéfique des stocks de poissons.
Les deux parties ont convenu de déployer davantage d'efforts pour promouvoir la coopération en matière douanière entre l'UE et l'Afrique afin de faciliter le commerce, de protéger la sécurité des citoyens, et de défendre les intérêts financiers communs.
Dans le domaine de l'investissement, les deux Commissions ont décidé de renforcer la collaboration en matière d'amélioration du climat des affaires et de faciliter l'engagement avec le secteur privé grâce à des plateformes telles que le Forum des Affaires Afrique-UE.
S'agissant du développement des infrastructures, elles se sont engagées à améliorer les progrès dans la mise en oeuvre du Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA), ainsi que l'initiative pour la fourniture de services de navigation par satellite (basé sur EGNOS) en Afrique, y compris la préparation des dossiers de financement et la définition d'une structure de gouvernance dans un futur programme à cet égard.
Les relations stratégiques entre l'UE et l'Afrique ont été formalisées dans le cadre de la stratégie commune Afrique-UE qui a été lancée lors du Sommet de Lisbonne le 9 décembre 2007.
Cette stratégie conjointe Afrique-UE a pour objectif d'établir un cadre global de négociation entre les deux partenaires. En vue d'assurer son exécution, un deuxième Plan d'action pour trois ans (2010-2013) a été adopté lors du Sommet Afrique-UE tenu du 29 au 30 novembre dernier à Tripoli. Ce Plan comporte des mesures concrètes dans les domaines stratégiques afin de réaliser un développement véritable dans la rive Sud de la Méditerranée.
L'UE est le partenaire commercial le plus important du continent africain. En 2009, 36 pc des importations totales de l'Afrique provenaient de l'Europe.
En guise de soutien à la stratégie commune Afrique-UE, la Commission européenne s'est engagée à accorder 2,4 milliards de dollars à travers ses divers instruments financiers pour la période 2007-2013.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.