Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une écriture exemplaire de l'histoire du Rif est tributaire d'une lecture scientifique des archives (rencontre)
Publié dans MAP le 15 - 07 - 2011

Les participants à une rencontre sur "Sources et archives de l'histoire du Rif" ont souligné la nécessité de procéder à une lecture scientifique des archives dans la perspective d'une écriture exemplaire de l'histoire de la région du Rif.
Les intervenants dont des historiens et des universitaires ont estimé que l'histoire ne peut être écrite, en dehors d'une exploration des différentes traces "matérielles et immatérielles du passé", notamment les sources littéraires, archéologiques toponymiques et ethnographiques.
Ces sources sont porteuses d'indications du parcours d'une communauté ou d'une région, a indiqué M. Ahmed Siraj, membre du Conseil de la Communauté des Marocains de l'Etranger, ajoutant que "l'histoire de Salih Ibn Mansour sera le point de repère qui permettra de naviguer dans le temps aussi bien préislamique qu'islamique du rif.
Pour Maria Rosa De Madariaga, historienne espagnole, la documentation sur le rif est abondante dans les archives espagnoles, faisant état de l'existence dans l'âge moderne des collections de documents concernant "le Royaume de Fès" et "l'empire chérifien".
Elle a indiqué, par ailleurs, que beaucoup de ces documentations ne concernent pas concrètement le rif mais le Maroc dans son ensemble. "Etant donnée le voisinage entre les deux rives de la Méditerranée et les liens historiques qui unissent l'Espagne et la zone septentrionale du Maroc, il est normal que la documentation concernant le rif soit la plus riche", a-t-elle dit.
Pour sa part, l'historienne Leila Maziane a indiqué dans une intervention sur "le patrimoine littoral et maritime du rif dans les archives et bibliothèques espagnoles", que la côte méditerranéenne du Maroc, notamment celles du rif, dispose d'un potentiel patrimonial matériel et immatériel très important.
Les fonds d'archives et les bibliothèques espagnols représentent "un intérêt majeur" pour l'histoire et le patrimoine maritime et littoral rifains à l'époque moderne et contemporaine, a-t-elle relevé.
M. Ali Bentaleb, professeur chercheur au centre des études historiques et environnementales à l'IRCAM, a indiqué que le centre des archives diplomatiques de la ville de Nantes, relevant du ministère des affaires étrangères français, est des plus riches au monde étant donnée que ces archives se chiffrent par centaines de milliers.
Le centre compte des registres concernant les plus grandes régions du Royaume notamment Agadir, Marrakech, Rabat, Fès et Meknes, a expliqué M. Bentaleb.
Cette rencontre s'inscrit dans le cadre du colloque international sur "le patrimoine culturel du Rif : quelle muséographie?", qui a ouvert ses travaux vendredi à Al Hoceima sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.
La séance d'ouverture a été marquée par un message royal adressé aux participants, dont lecture a été donnée par M. Driss Yazami, président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH).
Plus de 40 chercheurs en provenance d'Espagne, d'Italie, du Royaume-Uni, de France et d'Allemagne, spécialistes de l'histoire et du patrimoine culturel matériel et immatériel du Rif et de la muséographie participent à ce colloque initié par le CNDH dans le cadre de la mise en oeuvre des recommandations de l'Instance Equité et Réconciliation (IER), en matière d'archives, d'histoire et de mémoire.
Cette rencontre est organisée en partenariat avec la ville d'Al-Hoceima et le Conseil Régional Taza-Taounate-Al-Hoceima et avec le concours du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME), de l'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) et de l'Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine (INSAP).
Elle a se propose de mettre en évidence les travaux les plus récents sur l'histoire du Rif, son patrimoine matériel et immatériel en s'interrogeant sur les formes les plus pertinentes à travers lesquelles le futur Musée du Rif pourrait refléter les moments d'une histoire riche et passionnante.
Plusieurs établissements publics (institutions du patrimoine, agences de développement...) et de nombreux responsables de la société civile y participent également afin d'enrichir, par leurs interventions et suggestions, le projet de création du musée du Rif.
Les participants débattront, deux jours durant, de thèmes aussi diversifiés que les sources et archives de l'histoire du Rif, les origines de l'Homme au patrimoine antique du Rif, l'histoire du temps présent et patrimoine vivant ainsi que les atouts et perspectives de muséalisation de la mémoire historique de la région.
Après l'adoption par le parlement d'une loi sur les archives et la mise en place de la Fondation Archives du Maroc, établissement public dirigé par l'historien Jamaa Baida, le Musée du Rif constitue un des grands axes du programme de mise en oeuvre des recommandations de l'IER en matière d'histoire, d'archives et de mémoire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.