Maroc : voici les plages conformes à la baignade [Document]    Wafasalaf lance une nouvelle solution digitale    Baisse de 32% des recettes non fiscales à fin mai    Le régime d'Abdelmadjid Tebboune s'accroche au pouvoir alors que l'économie vacille    Affaire Khashoggi: le Tribunal d'Istanbul ouvre le dossier    Rapatriement de 278 Marocains bloqués à Oman, au Qatar et en Jordanie    En avant la musique !    «Libraire, c'est un ouvreur de passerelles...»    Comment se déroulent les examens du bac au Maroc (VIDEO)    Le Maroc reconfiné après Aid al-Adha ? Une source répond    Amine Harit papa pour la 2ème fois (PHOTO)    Saraha marocain: la presse algérienne diffuse une fake news    Prémices d'une nouvelle ère…    Le HCP prévoit un repli de l'activité économique de 4,6%    Tribune. Amnesty international une organisation antisémite, qui veut régler ses comptes avec Israël en utilisant le Maroc ?    Adil Bouaouad en quête de « rédemption »    Prison locale Tanger 1 : tous les cas d'infection par le coronavirus ont été enregistrés parmi les nouveaux pensionnaires    La dette publique tunisienne représenterait 75% du PIB à fin 2020    Affaire Ramid-Amekraz CNSS : Des lecteurs de lobservateur.info s'indignent    Le drame du journaliste marocain. « Tu te crois à New York? »    Foot féminin: Les sélections nationales U17 et U20 débutent les entraînements    Le rôle des médias dans le nouveau système sportif mis en exergue    Espagne: crainte d'une deuxième vague épidémique    Quand le confinement fait son œuvre sur l'art de Yassine Guedira    Comment se déroule la réouverture des salles de sport au Maroc? (VIDEO)    France : le nouveau gouvernement dévoilé ce lundi    Le président comorien a reçu un message du roi Mohammed VI    Coronavirus : 114 nouveaux cas confirmés au Maroc, 14.329 au total    Abdelmajid Tebboun. Tout le monde doit s'excuser à l'Algérie    Des femmes célibataires veulent légaliser le concubinage    Kanye West. Un rappeur à l'assaut de la Maison Blanche    Registre social unifié : Nouveau calendrier    Babioles à 5 milliards DH    Casablanca : Lydec reprend la distribution des factures d'eau et d'électricité    Vers un retour d'Ounajem au Wydad ?    Voici le temps qu'il fera ce lundi    Pour les joueurs, un été intense avant une année dense    Idiotorial : L'ovalie a son virus    Les autorités marocaines rejettent la réponse d'Amnesty International    "Jemâa El Fna en live" Quand les artistes de la place subjuguent le public par des spectacles virtuels à distance    L'Oriental fashion show, une édition digitale inédite    Les Instituts Cervantès au Maroc lancent la seconde partie du cycle du cinéma en ligne "Clásicos contigo"    L'ambassadeur de Chine à Rabat salue l'initiative Royale en faveur des pays africains    L'Algérie veut que se tienne des élections en Libye    La responsabilité de l'Algérie dans les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf établie à l'ONU    Le WAC et le Raja pas du tout tentés pas des matches au stade Père Jégo    Macron s'exprimera à l'occasion du 14 juillet, une première    Nabil Benabdallah: «Se départir des velléités colonialistes»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agadir: la 2ème phase de l'INDH dope les programmes de lutte contre la pauvreté
Publié dans MAP le 28 - 01 - 2012

La lutte contre la pauvreté et les inégalités dans la région d'Agadir Ida Outanane vient de bénéficier d'un coup d'accélérateur avec l'entrée en vigueur de la deuxième phase de l'Initiative nationale de développement humain (INDH) qui s'étale jusqu'à 2015.
Six communes rurales et quatre quartiers urbains supplémentaires de cette préfecture viennent d'être inclus dans la catégorie ciblée par les programmes générateurs de revenus et favorisant une meilleure intégration socio-économique, qui constituent le socle de ce chantier de développement humain enclenché à travers le Maroc.
Longtemps panélisées par une situation géographique difficile au milieu des rudes montagnes d'Ida Outanane et par des ressources souvent modestes, les communes d'Aziar, Tamri, Aksri, Imouzer, Tadrart et Ikki se trouvent aujourd'hui éligibles au financement de l'INDH.
La décision a été prise lors d'un comité préfectoral de développement humain présidé le Wali de la région Souss-Massa-Draa, Mohamed Boussaid.
Il faut dire que ces communes font partie des zones rurales aujourd'hui aptes à bénéficier de l'aide de l'INDH dans sa seconde phase qui s'étale de 2011 à 2015. Le seuil de pauvreté des communes ciblées est fixé à 14 pc au lieu de 30 pc auparavant.
Cette démarche ouvre la voie à l'élargissement des programmes de réduction de la pauvreté et de lutte contre l'exclusion et la marginalisation à un plus grand nombre de zones rurales au Maroc. Au total, ce sont 701 communes rurales qui sont concernées au niveau national.
Par ailleurs, le nombre de quartiers à profiter du programme d'exclusion sociale en milieu urbain à Agadir a été porté de 8 à 12. Au niveau national, ce sont aujourd'hui 530 quartiers qui seront ciblés.
Sur la base d'une enquête couvrant la période 2004-2007, la direction régionale des statistiques note que les indicateurs de pauvreté au niveau d'Agadir Ida Outanane sont en baisse. De 8, 9 pc, le taux est passé à 4 pc.
Plusieurs facteurs expliquent, selon la même source, cette tendance positive. Un responsable de cette direction a avancé des facteurs liés à l'intégration sociale, l'emploi, l'amélioration des prestations sociale et à la scolarisation des filles, ainsi que l'impact de l'INDH qui commence, selon lui, à se faire sentir sur les populations ciblées.
Aussi, le comité préfectoral de développement humain a-t-il rappelé l'importance de donner la priorité dans la sélection des projets bénéficiaires de l'appui de l'INDH aux activités génératrices de revenu stable et à fort impact sur la communauté.
Selon des données de la préfecture d'Agadir Ida Outanane, quelque 320 projets couvrant différents domaines ont été initiés durant la 1ère phase de l'INDH bénéficiant directement à près de 290.000 personnes. Le taux moyen d'avancement des projets se situe aujourd'hui à 85 pc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.