DGSN: la police de Safi s'attaque aux fumigènes    Juan Carlos Garrido est le nouveau coach du Wydad Casablanca    Saad Lamjarred et Fnaire ont-ils plagié une chanson de Hamid Zaher ? (VIDEO)    SUEZ remporte deux contrats dans le secteur automobile au Maroc    Habib El Malki recadre certains politiciens d'Europe    La coopération entre les services de renseignements arabes au centre d'un forum au Caire    Italie : le virus en Toscane et Sicile, des ministres européens à Rome    Modèle de développement: Le forum des jeunes d'Al Akhawayn formule une série de recommandations    Casablanca: un “khettaf” percute volontairement un fourgon de police    Autre revers cinglant pour la fantomatique «RASD»    Hamidou Zemmouri n'est plus    L'ancien président égyptien Hosni Moubarak n'est plus    Les souvenirs du séisme d'Agadir!    L'escalade continue    3e édition de l'Afrique du Rire    Huawei sort la nouvelle version de son mobile pliable, à un prix très haut de gamme    Varroc Lighting Systems Maroc obtient un nouveau prêt auprès de la BERD    Tour des championnats européens de football    Primaires démocrates : Sanders en pole position, Biden sous pression    6 jeunes auteurs en résidence d'écriture pour le film d'animation    Eliminatoires africaines de taekwondo : Trois Marocains sur quatre qualifiés aux JO de Tokyo    Tennis : le Med Avenir du COC a rendez-vous avec son 33e tournoi incontournable    Allemagne: Une voiture fonce dans un défilé de carnaval, 30 blessés    Coronavirus : à Wall Street, pire séance en deux ans pour le Dow Jones    Thaïlande: La Cour Constitutionnelle dissout un parti d'opposition…    Alliances Développement Immobilier : Alami Lazraq franchit à la hausse le seuil de participation    Le Maroc prend part à Genève à une rencontre sur la Convention contre la torture    Pétitions, le Parlement fait le point    Attijariwafa bank : un nouvel organigramme    4ème édition de Oulad Mogador Music Action : Deux groupes sélectionnés    Prévisions météorologiques pour ce mardi 25 février    63ème Championnat marocain de cross-country    Insolite : Anniversaire présidentiel    Les cygnes blancs de 2020    Le DG de l'ONEE présente à Kampala le bilan positif de la présidence marocaine de l'Association africaine de l'eau    Marrakech abrite une journée nationale sur les NTI et le développement informatique    Les éditeurs marocains exposent au Salon international du livre à Mascate    Participation du Maroc à la 43ème session du CDH    Divers    Pompeo appelle le Premier ministre irakien désigné à protéger les troupes américaines    200ème but de Cavani sous les couleurs du PSG    Le Zamalek se retire du championnat égyptien    Mubawab annonce le lancement de sa nouvelle Business Unit "Mubawab Transaction"    Dounia : Un monodrame poignant sur le parcours d'une jeune femme en quête d'identité existentielle    Avec "Pinocchio", Matteo Garrone signe un conte noir pour enfants    Lancement du programme de prévention des jeunes à l'addiction au tabac et aux drogues    Parution: «Celui qui vient de l'avenir, Abdelkébir Khatibi»    Carton plein pour Saad Lamjarred et Fnaire (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La bataille de Dchira et le départ du dernier soldat étranger des provinces du sud, des épopées grandioses de la lutte nationale
Publié dans MAP le 26 - 02 - 2010

La glorieuse bataille de Dchira et le départ du dernier soldat étranger des provinces du Sud, dont le peuple marocain célèbrera, dimanche, respectivement les 52-ème et 34-ème anniversaires, constituent des pages grandioses dans les annales de la lutte du peuple marocain pour le parachèvement de l'intégrité territoriale du Royaume.
Ces glorieux anniversaires, célébrés chaque années dans un climat de fierté et de joie nationale, constitue ainsi une opportunité pour rappeler la solidité, la profondeur et la continuité des liens historiques unissant les provinces du sud au Maroc et l'attachement indéfectible des habitants des tribus sahraouies aux Souverains et au trône alaouite et leur mobilisation constante, aux côtés de leurs compatriotes des autres régions du Royaume, pour faire face à toutes les manoeuvres visant à nuire aux constantes de la nation.
La commémoration de ces deux évènements offre de même l'occasion de se remémorer les significations profondes du patriotisme sincère et l'attachement à l'unité nationale qui ont marqué l'épopée de la lutte pour l'indépendance, la consécration de l'intégrité territoriale du Maroc et la défense des valeurs sacrées du Royaume.
C'est en effet dans les falaises de Dchira, à l'est de Laâyoune, que les troupes espagnoles installées dans cette région allaient essuyer en janvier 1958 une cuisante défaite par les résistants marocains du sud, à l'issue d'une bataille inscrite en lettre d'or dans l'histoire de la résistance nationale au même titre que les batailles d'Anoual dans le Rif et de Boughafer et d'El-Hri dans l'Atlas.
Lancé dans une vaste opération de ratissage contre la résistance marocaine, l'Etat-major espagnol, disposant d'une armée nombreuse et d'un armement moderne, n'avait, à aucun moment, imaginé que ses troupes allaient être humiliées par une telle défaite face à des résistants aux effectifs réduits et légèrement armés, mais décidés à lutter avec abnégation pour la défense de l'unité du Royaume.
Voulant à tout prix écraser les hommes de l'armée libération du sud, les Espagnoles ont mobilisé près de 1.600 soldats et plus de 200 véhicules qui quittèrent, le 13 janvier 1958, vers 11 h, la ville de Laâyoune vers le sud-est pour regagner Gueltat-Zemmour. Un peu plus tard dans la journée, les premiers engins s'engageaient dans l'erg de Dchira, un lieu parcouru d'oueds secs et connu pour ses grandes dunes et ses fréquentes tempêtes de sables.
Les premiers véhicules n'étant pas inquiétés par l'armée de libération, le gros du convoi espagnol, rassuré alors, s'engouffre tout entier, en toute quiétude, dans les escarpements et entre les dunes de Dchira.
Bien renseignés sur ce qui se tramait par l'armée espagnole, les hommes de libération, gros connaisseurs du relief de la région, se préparaient à accueillir l'ennemi. C'est alors quand les soldats espagnols arrivent en plein milieu de l'erg, qu'un déluge de tirs s'abattra sur eux. Pris au dépourvu, les Espagnoles se désorientaient, s'affolaient et ne sachant quelle direction prendre, deviennent des cibles de choix.

Pour l'Espagne, cette bataille qui intervenait dans le sillage de l'opération Ecouvillon menée par la coalition militaire franco-espagnole contre les éléments de l'armée de libération du sud dans les environs de Smara, a été un véritable désastre.
Elle y a perdu une dizaine de soldats et laissaient aux mains des résistants marocains d'importantes munitions, du matériels de guerre et des véhicules. Douze combattants marocains sont tombés sur le champ d'honneur.
La victoire de Dchira n'a été que le début d'une série de victoires contre les forces coloniales dans le Sahara marocain, notamment dans les batailles de Rghiwa, Lamsid, Oum Lâacher et Mergala et une étape du long processus de lutte menée par le regretté SM Mohammed V pour la libération du Maroc, un processus sur lequel a persévéré Feu SM Hassan II pour la récupération des provinces du sud du Royaume.
Ces acquis ont conduit en 1958 à la récupération de Tarfaya, de Sidi Ifni en 1969 et du recouvrement des provinces du sud à la faveur de la Marche verte, couronnée par le départ du dernier soldat espagnol le 28 février 1976.
La commémoration de cette bataille est ainsi l'occasion pour le peuple marocain, de rendre hommage à la bravoure, à l'esprit de sacrifice et à l'héroïsme avec lesquels les combattants et martyrs ont fait face pour l'unité du pays.
La victoire Dchira dont le retentissement est parvenu au delà des frontières du Maroc a prouvé avec éclat la disposition constante du peuple marocain à répondre à l'appel du devoir national chaque fois que les circonstances l'exigent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.