Conseil de gouvernement: adoption d'un projet de loi portant création de l'Agence nationale des eaux et forêts    CMC: La campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    Liga: L'Atlético fonce vers le titre, En-Nesyri enfonce Valence    Voici le temps qu'il fera ce jeudi    M'diq-Fnideq: Madaëf soutient les porteurs de projets touristiques    Botola: Remontada de l'AS FAR face au MAS    Botola: le Raja accroché (1-1) par le FUS (Vidéo)    Message de Mahmoud Abbas au roi Mohammed VI    Des couleurs à retrouver pour la couture traditionnelle    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    Baccalauréat 2021: Le MEN publie les cadres de référence actualisés des examens certifiants    Agadir: la veille de l'Aid, les autorités mobilisées pour le respect des mesures préventives (Photo)    Aïd Al-Fitr au Maroc: un virologue craint un « remake » du scénario de l'Aïd Al-Adha    Lions de l'Atlas : Le Maroc affrontera le Ghana et le Burkina Faso en amical    Laâyoune: La désalinisation pour assurer l'essor de la région    Streaming musical: Spotify améliore les options de partage pour les réseaux sociaux    Ramadan : Thomas Pesquet souhaite bonne fête aux Musulmans avec une photo de la Mecque vue de l'espace    Liga : Youssef En-Nesyri s'offre son 18ème but face au FC Valence    Aïd Al Fitr: Grâce royale au profit de 810 personnes    Officiel : Grâce Royale au profit de certains détenus du Hirak du Rif    Le Maroc place la question palestinienne au même rang que sa cause nationale (El Otmani)    Manchester City tient son titre, la C1 dans le viseur    Le Barça trébuche à Levante, le faux-pas de trop ?    «Aywad»: un hymne à la vie    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 12 mai 2021 à 16H00    Covid-19: maintien du couvre-feu de 20h à 6h durant les jours de l'aid el fitr    Aziz Rabbah : Le Maroc dépassera 52% de son mix énergétique en 2030    Le PPS condamne l'agression contre la Palestine    Conseil de Gouvernement : Approbation de projets de décrets fixant les dates des échéances électorales    Journée internationale des musées : ouverture exceptionnelle et gratuite des musées affiliés à la FNM    Amrani: Modeste jusqu'au bout du pinceau    Messagerie : WhatsApp largement en tête au Maroc    Affaire Brahim Ghali : un appel urgent exhorte la justice espagnole à mettre fin à l'impunité    Marché des changes (3-7 mai): l'écart de liquidité à son plus bas historique    D'un patrimoine immatériel à un écosystème générateur d'emplois et de richesse    Aid El Fitr 2021: voici la date de la fin du Ramadan au Maroc    CMC : la campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    UEFA: enquête disciplinaire contre le Real, le Barça et la Juve    Algérie : l'ONU de plus en plus préoccupée par la violation des droits fondamentaux    Palestine : Pluie de bombes sur Gaza, déluge de roquettes sur Israël    Tan-Tan: Saisie de plus de 6,5 tonnes de Chira, cinq personnes interpellées    Nasser Bourita aborde les relations maroco-ivoirienne avec son homologue, Kandia Camara Kamissoko    Rire en temps de pandémie, une échappatoire pour l'être humain    Franc succès du 1er Salon international virtuel de la calligraphie arabe et ses arts    Washington appelle à la "désescalade" à Al Qods-Est    Événements d'Al-Qods: des parlementaires marocains réagissent    ONU : L'économie mondiale devrait connaître une croissance de 5,4% en 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La bataille de Dchira et le départ du dernier soldat étranger des provinces du sud, des épopées grandioses de la lutte nationale
Publié dans MAP le 26 - 02 - 2010

La glorieuse bataille de Dchira et le départ du dernier soldat étranger des provinces du Sud, dont le peuple marocain célèbrera, dimanche, respectivement les 52-ème et 34-ème anniversaires, constituent des pages grandioses dans les annales de la lutte du peuple marocain pour le parachèvement de l'intégrité territoriale du Royaume.
Ces glorieux anniversaires, célébrés chaque années dans un climat de fierté et de joie nationale, constitue ainsi une opportunité pour rappeler la solidité, la profondeur et la continuité des liens historiques unissant les provinces du sud au Maroc et l'attachement indéfectible des habitants des tribus sahraouies aux Souverains et au trône alaouite et leur mobilisation constante, aux côtés de leurs compatriotes des autres régions du Royaume, pour faire face à toutes les manoeuvres visant à nuire aux constantes de la nation.
La commémoration de ces deux évènements offre de même l'occasion de se remémorer les significations profondes du patriotisme sincère et l'attachement à l'unité nationale qui ont marqué l'épopée de la lutte pour l'indépendance, la consécration de l'intégrité territoriale du Maroc et la défense des valeurs sacrées du Royaume.
C'est en effet dans les falaises de Dchira, à l'est de Laâyoune, que les troupes espagnoles installées dans cette région allaient essuyer en janvier 1958 une cuisante défaite par les résistants marocains du sud, à l'issue d'une bataille inscrite en lettre d'or dans l'histoire de la résistance nationale au même titre que les batailles d'Anoual dans le Rif et de Boughafer et d'El-Hri dans l'Atlas.
Lancé dans une vaste opération de ratissage contre la résistance marocaine, l'Etat-major espagnol, disposant d'une armée nombreuse et d'un armement moderne, n'avait, à aucun moment, imaginé que ses troupes allaient être humiliées par une telle défaite face à des résistants aux effectifs réduits et légèrement armés, mais décidés à lutter avec abnégation pour la défense de l'unité du Royaume.
Voulant à tout prix écraser les hommes de l'armée libération du sud, les Espagnoles ont mobilisé près de 1.600 soldats et plus de 200 véhicules qui quittèrent, le 13 janvier 1958, vers 11 h, la ville de Laâyoune vers le sud-est pour regagner Gueltat-Zemmour. Un peu plus tard dans la journée, les premiers engins s'engageaient dans l'erg de Dchira, un lieu parcouru d'oueds secs et connu pour ses grandes dunes et ses fréquentes tempêtes de sables.
Les premiers véhicules n'étant pas inquiétés par l'armée de libération, le gros du convoi espagnol, rassuré alors, s'engouffre tout entier, en toute quiétude, dans les escarpements et entre les dunes de Dchira.
Bien renseignés sur ce qui se tramait par l'armée espagnole, les hommes de libération, gros connaisseurs du relief de la région, se préparaient à accueillir l'ennemi. C'est alors quand les soldats espagnols arrivent en plein milieu de l'erg, qu'un déluge de tirs s'abattra sur eux. Pris au dépourvu, les Espagnoles se désorientaient, s'affolaient et ne sachant quelle direction prendre, deviennent des cibles de choix.

Pour l'Espagne, cette bataille qui intervenait dans le sillage de l'opération Ecouvillon menée par la coalition militaire franco-espagnole contre les éléments de l'armée de libération du sud dans les environs de Smara, a été un véritable désastre.
Elle y a perdu une dizaine de soldats et laissaient aux mains des résistants marocains d'importantes munitions, du matériels de guerre et des véhicules. Douze combattants marocains sont tombés sur le champ d'honneur.
La victoire de Dchira n'a été que le début d'une série de victoires contre les forces coloniales dans le Sahara marocain, notamment dans les batailles de Rghiwa, Lamsid, Oum Lâacher et Mergala et une étape du long processus de lutte menée par le regretté SM Mohammed V pour la libération du Maroc, un processus sur lequel a persévéré Feu SM Hassan II pour la récupération des provinces du sud du Royaume.
Ces acquis ont conduit en 1958 à la récupération de Tarfaya, de Sidi Ifni en 1969 et du recouvrement des provinces du sud à la faveur de la Marche verte, couronnée par le départ du dernier soldat espagnol le 28 février 1976.
La commémoration de cette bataille est ainsi l'occasion pour le peuple marocain, de rendre hommage à la bravoure, à l'esprit de sacrifice et à l'héroïsme avec lesquels les combattants et martyrs ont fait face pour l'unité du pays.
La victoire Dchira dont le retentissement est parvenu au delà des frontières du Maroc a prouvé avec éclat la disposition constante du peuple marocain à répondre à l'appel du devoir national chaque fois que les circonstances l'exigent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.