«Le nouveau modèle de développement devrait être lié au sens de l'Histoire...»    Un 5ème Sela Park pour Aradei Capital    Tourisme : Nadia Fettah Alaoui fait de nouvelles promesses    Sévir contre «la minorité radicale» et protéger une communauté intégrée    France : Les appels au boycott des produits français ont peu d'impact    Serie A: L'AC Milan et l'AS Rome se neutralisent    «Messi est la clé de ce nouveau projet», assure le président Bartomeu    Zamalek: Bencharki en forme avant le choc face au Raja!    Port du masque : les autorités locales donnent des chiffres    Ce facteur augmenterait le risque de mourir du Covid-19    Tanger: de nouvelles mesures restrictives en vigueur à l'approche de la fête du Mawlid    Un plan d'action adapté à l'évolution de l'épidémie    L'UEM annonce la tenue de son prochain congrès    Projection en compétition officielle du Festival du film d'El Gouna    Zafer Al-Abidine, premier vampire arabe dans khatt Dam « Bloodline »    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Najlae Benmbarek: directrice de la diplomatie publique    Chili: La troisième mort de Pinochet    Hier, l'avenir était meilleur !    Khalid Ait Taleb : « Le taux d'occupation des lits dans les services de réanimation est passé de 5% au début de la pandémie à 31,3% aujourd'hui »    Une haute délégation visite les laboratoires de recherche de la Fondation MAScIR    Taroudant/Covid-19 : Nouvelles mesures préventives contre la pandémie    Le Maroc plaide pour «un système multilatéral renouvelé et plus équitable»    La semaine mondiale de l'entrepreneuriat en sa 2è édition    CFG Bank : La masse bénéficiaire ajustée des principales sociétés devrait baisser de 18,3% en 2020.    La vie est belle dans les yeux d'un homme qui aime le cinéma    "La démondialisation", thème de la 9e édition des Dialogues Stratégiques    Conférence : L'Afrique dans la pensée de Feu SM Hassan II sous le feu des projecteurs    Affaire des caricatures : Le Conseil Supérieur des Oulémas donne sa position    Caricatures du prophète : Le « Conseil des sages musulmans » veut poursuivre Charlie Hebdo en justice    Maroc Telecom, «Top Performer RSE» pour la 7e fois consécutive    Casablanca : Deux balles de sommation tirées pour neutraliser deux récidivistes    Aquaculture Coopération maroco-espagnole pour lancer des projets au niveau du littoral nord    Business Stay by Kenzi Hotels Group : Un travail en toute sérénité    Kifal auto : La startup qui roule pour les voitures d'occasion (vidéo)    Le Royaume d'Eswatini ouvre son consulat général à Laâyoune    « La Maroc artistique » vu par Bank Al-Maghrib    Zrida et Haddad testés négatifs    Le Festival Nipponia 'Ki, un pont culturel entre le Maroc et le Japon    Coupe de la CAF: Le Souverain félicite la Renaissance de Berkane    Cinéma. Le Festival Al Gouna rend hommage à said Tahgmaoui    Stigmatisation de l'Islam en France : La riposte s'organise    Les folies d'Erdogan    Marrakech accueille l'emblématique peinture, la Joconde    La RSB renaît de ses cendres    Transfert : Hicham Al Aroui débarque à l'OCS    La CAF signe un accord de partenariat avec l'ICSS    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Feu SM Mohammed V, un juste dans la mémoire collective juive (Satloff)
Publié dans MAP le 09 - 04 - 2010

Feu SM Mohammed V est un "juste dans la mémoire collective juive", a affirmé l'écrivain américain Robert Satloff, auteur d'un livre sur les Juifs en Afrique du Nord durant l'époque nazie.
Le Regretté Souverain a "protégé les Juifs et donné un soutien moral à ces populations persécutées", a indiqué Robert Satloff dans une déclaration à la MAP, en marge de la projection en avant première, jeudi soir à New York, du documentaire "Among the Righteous" (Parmi les justes), adapté du livre éponyme.
Le "Sultan a protégé et a apporté un soutien moral aux communautés juives lors d'une période très difficile et dangereuse", a-t-il poursuivi, soulignant que Feu SM Mohammed V a défié publiquement le gouvernement de Vichy, en prenant des risques "politique et stratégique".
Le défunt Souverain a ainsi déployé un "énorme parasol royal" qui a protégé les Juifs marocains de la vindicte génocidaire de l'Allemagne nazie et de ses exécutants, par procuration, le gouvernement de Vichy.
En effet, souligne Robert Satloff, dans son livre publié en 2006, le Regretté Souverain est entré publiquement en dissidence selon une note du Quai d'Orsay lorsqu'il déclare aux notables juifs invités à la Fête du Trône: "Je n'approuve nullement les nouvelles lois anti-juives et je refuse de m'associer à une mesure que je désapprouve. Je tiens à vous informer que comme par le passé, les Israélites restent sous ma protection et je refuse qu'une distinction soit faite entre mes sujets", rapporte l'écrivain.
Les juifs, des marocains à part entière, égaux en droits et devoirs aux musulmans
Car, dit-il, pour Feu SM Mohammed V "les deux (communautés) étaient ses enfants" et les "sujets juifs de Sa Majesté sont définis par leur foi et non par la race, un principe ancestral qui en fait des Marocains à part entière, égaux en droits et devoirs aux musulmans".
Pour l'écrivain, il ne fait aucun doute que le Regretté Souverain "a atténué la souffrance et les persécutions" auxquels étaient exposés les Juifs en Afrique du Nord et ailleurs. Alors pour "ces raisons dans la mémoire des communautés juives le Sultan était un juste".
De fait, le documentaire revient sur les souffrances endurées par les juifs en Afrique du nord, alors sous les lois de Vichy.
Etayé par plusieurs témoignages de Musulmans et de Juifs, ce documentaire montre le rôle joué par les populations musulmanes dans la protection de la communauté juive contre le pouvoir de Vichy ainsi que l'entente et l'esprit de tolérance et la cohabitation qui régnaient au sein des sociétés maghrébines.
Feu SM Mohammed V considérait les Juifs comme ses enfants au même titre que les Musulmans, a témoigné le Conseiller de SM le Roi, André Azoulay, rappelant à cet égard, que le regretté Souverain s'était énergiquement opposé à la distribution des étoiles jaunes à ses sujets juifs.
L'ambassadeur itinérant, Serge Berdugo, dont le père était président de la communauté juive de Meknès durant la 2ème guerre mondiale lorsque la France était sous occupation allemande, rappellera, en citant les témoignages d'anciens détenus, que dans les camps de travaux forcés en Afrique du Nord, créés et administrés par le gouvernement Vichy, les "seules lueurs d'humanité sont venues des Musulmans".
Ce film documentaire sera diffusé dans les prochains jours sur de nombreuses chaînes américaines et européennes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.