ONU : Plus de 60 jeunes marocains participent à New York à l'initiative "Future we Want"    Compteur Coronavirus : 121 nouveaux cas positif, un seul décès en 24H    Premier League : Haaland ouvre son compteur pour City, United déjà dans le dur    Météo Maroc: les températures en baisse ce lundi    Renault met le paquet sur l'électrique en France, quid du Maroc ? (VIDEO)    Baignade dans les fontaines à Fès: ce qu'a décidé le conseil communal    À Rabat, un mouvement de contestation contre les «défaillances» du CCME le 11 août    Ammouta de retour au Wydad?    Marocains, il est temps d'économiser l'eau !    Visas Schengen: les Marocains dépités    Motsepe se félicite de la belle réussite de la WAFCON    Date limite de consommation: les autorités sanitaires redoublent de vigilance    Oualidia : pourquoi c'est une destination incontournable pour les vacances    Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara signe un décret accordant la grâce présidentielle à Laurent Gbagbo    Mer de Chine : Pékin annonce des manoeuvres près des Corées    El Jadida : Coup d'envoi du Moussem Moulay Abdellah Amghar    Rabat : La 1ère édition du « Rab'Africa Summer Festival » continue jusqu'au 14 août    Halte aux actes de vandalisme!    Amallah vois double    Mondiaux juniors: Le Marocain Benyazide remporte le bronze du 3000 m steeple    Réunion constitutive du Congrès scientifique universitaire sur les droits de l'Homme    Ukraine. Amnesty international épinglée en Ukraine    Maroc : Partis et ONG dénoncent l'agression israélienne à Gaza    Tunisie : Mise en échec de trois tentatives de migration clandestine    Covid-19 au Maroc : 121 nouvelles infections et 1 décès ce dimanche    Cyberattaque : le site web de la FSDM piraté par un hacker algérien    Festival Al Fida National de théâtre, un souffle de renouveau pour le théâtre    Hommage appuyé à cinq grandes figures du 7ème art marocain    Ligue 1 / Clermont vs PSG (0-5) : Achraf Hakimi buteur    Des plages de poésie à la Cité des Alizés...    Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation dans la bande de Gaza    Gaza: le bilan passe à 31 morts dont six enfants    Lasaad Dridi, nouvel entraîneur de l'Olympique Khouribga    Ain Leuh: Ouverture du 21è Festival national d'Ahidous    Vidéo. Eliminatoires CAN beach-soccer (Maroc-Côte d'Ivoire): La sélection ivoirienne se retire    Températures prévues pour le lundi 08 août 2022    Rabat: Le nouveau parking souterrain Bab Chellah ouvre ses portes au public    Regain de tension entre Israël et le Jihad islamique à Gaza : le Maroc préoccupé    Le chanteur français Daniel Lévi n'est plus    L'Humeur : Deux feux, deux mesures    Eté : Le bronzage, une obsession mauvaise pour la santé    Le Sénégal accuse la police canadienne d'avoir «sauvagement tabassé» une de ses diplomates    12C de l'OMC : Quels intérêts économiques pour le Maroc et l'Afrique ?    Céréales: cinq nouveaux cargos quitteront l'Ukraine dimanche    Magazine : Les Frères Jackfruit, Atlas attitude et Souss system    Gaza : Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation et appelle à éviter davantage d'escalade    Elon Musk accuse Twitter de "fraude"    La revue de presse du samedi 6 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sahara marocain : la résolution 2414 du Conseil de sécurité, une gifle pour l'Algérie
Publié dans Maroc Diplomatique le 29 - 04 - 2018

La résolution 2414 adoptée, vendredi dernier, par le Conseil de sécurité de l'ONU sur le Sahara marocain «restera dans les annales comme une grande gifle pour les autorités algériennes», a affirmé le politologue marocain Mustapha Tossa.
Cette résolution a constitué «une éclatante mise en cause de la stratégie et du rôle algérien dans cette crise régionale vieille de quarante-deux ans et une claire remise en perspective des solutions réalistes envisagées pour clore ce conflit», a écrit Tossa sur le site français «atlasinfo».
Dans un article intitulé : «La gifle onusienne pour l'Algérie sur le Sahara», le politologue a procédé à une analyse du texte de la résolution en relevant les positions exprimées sur la situation à Guerguarate et Bir Lahlou, par lesquelles «la légalité internationale vise à stopper net la fuite en avant, par +polisario+ interposé, que les autorités algériennes voudraient imprimer à la séquence à venir».
Cette résolution est porteuse d'un «message d'une froide détermination: votre stratégie d'escalade dans la région est refusée et donc dénoncée par les Nations unies», a relevé l'auteur de l'article.
Lire aussi: Sahara : Les Etats-Unis réaffirment que le plan d'autonomie est « sérieux, crédible et réaliste »
Tossa a évoqué, dans ce cadre, les démarches entreprises par SM le Roi Mohammed VI auprès de l'ONU et les efforts de la diplomatie marocaine pour alerter les grands centres de la décision mondiale sur «la pyromanie avérée et dangereusement active» menaçant le cessez-le-feu, violant le droit international et les résolutions de l'ONU, et compromettant sérieusement le processus politique.
«Lors de cette consultation diplomatique annuelle sur le Sahara, les Nations unies ont levé encore un peu plus le voile sur la responsabilité algérienne dans ce conflit», a observé à cet égard le politologue faisant remarquer que «même sans la nommer expressément, l'Algérie est au cœur de cette résolution onusienne, surtout lorsque le Conseil de sécurité demande expressément aux pays voisins, et donc à l'Algérie, +d'apporter une contribution importante au processus et de s'engager plus fortement pour progresser vers la solution politique+».
«Cette phrase met fin à un jeu d'hypocrites entretenu par les autorités algériennes depuis des décennies», a affirmé Tossa en se faisant l'écho de la lettre adressée par SM le Roi Mohammed VI au secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.
Lire aussi: Déclaration de M. Bourita sur l'adoption de la résolution du CS sur le Sahara marocain
Mustapha Tossa a relevé, à l'inverse, que la résolution onusienne n'a pas manqué de féliciter le Maroc pour sa sagesse et sa retenue dans la gestion de cette tension régionale et de reconnaître la réponse mesurée du Royaume face aux préoccupations récentes concernant la zone tampon.
La résolution 2414 apporte aussi un appui diplomatique très précieux aux solutions proposées par le Maroc pour mettre fin à cette crise, a-t-il ajouté en observant que «lorsque le Conseil de sécurité indique que le but ultime de cette démarche onusienne est de +parvenir à une solution politique réaliste, réalisable et durable basée sur le compromis+, il ne fait en réalité que décrire la physionomie politique de la solution de l'autonomie proposée par le Maroc et largement soutenue par la plupart des forums internationaux».
«Autre point important qui ne peut que réjouir la diplomatie marocaine, le fait que les Nations unies se soient imposées comme le cadre exclusif de la résolution de ce conflit en appelant les différentes parties à +parvenir à une solution politique réaliste, réalisable et durable basée sur le compromis+», a relevé également le politologue.
Lire aussi: Sahara : la Côte d'Ivoire salue devant le Conseil de sécurité les « efforts sérieux et crédibles » du Maroc
«Cette position devrait doucher les intentions et les tentatives des algériens d'imposer une solution en dehors du cadre onusien» comme elle devrait «aider la diplomatie marocaine à convaincre certains pays africains de retirer leur reconnaissance au +polisario+ et de bouter hors de l'Union africaine l'artificielle +rasd+», a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.