Une délégation de députés marocains à Johannesburg pour prendre part aux travaux du Parlement panafricain    Début du sommet du G7 en Bavière – « plan Marshall » pour l'Ukraine    Températures prévues pour le lundi 27 juin 2022    Pauvreté des apprentissages : 70 % des enfants de 10 ans sont incapables de lire et comprendre un texte simple    Futsal: La sélection marocaine progresse au 10ème rang mondial    Zimbabwe. Des mesures face à l'inflation    Argan : les ambitions du Maroc déclinées dans un nouveau contrat programme    D'après le PDG d'Exxon Mobil, toutes les voitures neuves particulières vendues en 2040 seront électriques    Annulations de vols aux USA: Echange d'accusations entre les compagnies aériennes et les autorités    Le Maroc et le FMI négocient une nouvelle ligne de liquidité    Tennis : Après les championnats d'Afrique des U14 et U16...Nos garçons se qualifient pour les championnats du monde !    Madagascar. La vanille, cette précieuse épice    Kenya. De moins en moins d'adeptes aux abonnements téléphoniques    Clôture du Gnaoua Festival Tour qui a fait vibrer 120 000 festivaliers    Botola Pro D1 28ème journée/ HUSA-RCA (2-3) : Le Hassania en danger, une toute, toute, toute petite lueur d'espoir du Raja !    Summer 2022 : Les Marocains de plus en plus séduits par les destinations sans visa    Transition énergétique : Le Maroc, fournisseur majeur d'hydrogène vert d'ici 3 ans    La pastèque : Le fruit d'été aux mille et une vertus    Douleurs & ballonnements : Des automassages pour soulager son ventre    L'épidémie de la variole du singe n'est pas actuellement une urgence de portée mondiale (OMS)    Assaut contre la clôture métallique dans la province de Nador : le bilan passe à 23 morts    Magazine : Soyons fous, aimons l'art    Festival / Electro : Dakhla into the wild    Photographie : L'abstraction vue par Abdelkader Badou    Le ministère du Tourisme dément l'annulation de la gratuité du transport pour ses fonctionnaire    Ce n'est pas sur le fronton de la scène du Marrakech du rire qu'on lira « Castigat ridendo mores »    Le temps qu'il fera ce dimanche 26 juin 2022    Le président sénégalais Macky Sall salue la participation d'une forte délégation du Maroc à la célébration du Centenaire de la disparition de Cheikh El Hadj Malick Sy    Futsal : Les Lions de l'Atlas progressent au 10è rang mondial    Décès du professeur Yves Coppens: les condoléances du roi Mohammed VI    L'assaut de Melilla: l'Espagne dénonce « les mafias » et salue les sacrifices de la gendarmerie marocaine    Laâyoune: le RNI tient son congrès régional    L'Espagne annonce un nouveau plan d'aide de neuf milliards d'euros pour surmonter l'inflation    Drame de Melilla : PP et Podemos pointent le Maroc, Sánchez accuse la mafia    Assaut de migrants à Nador: 2 membres des forces de sécurité et 33 migrants à l'hôpital    Plusieurs joueurs du Raja et Wydad sanctionnés par la FRMF    Le Gnaoua Festival Tour un Succès Populaire Grandissant Porté Par Les Alizés    USA: Biden signe une loi historique pour restreindre l'accès aux armes à feu    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    African Lion : l'hôpital militaire de campagne prend soin des habitants de Taliouine    Saad Lamjarred enflamme un mariage en Egypte (VIDEO)    Yassine Esqalli : né d'une simple curiosité, le voyage de 50 mille km parcouru à...vélo    Maroc-Algérie : Omar Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU    Mme Akharbach : Les doubles standars contribuent à « antagoniser les opinions publiques »    L'international marocain Zakaria Aboukhlal signe à Toulouse    Irlande : L'histoire du Maroc présentée dans la cathédrale Christ Church de Dublin    Lutte anti-terroriste: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies "forte et fructueuse"    Droit à l'avortement: Biden fustige la décision de la Cour suprême    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nouvelle enquête du conseil supérieur de l'éducation sur le niveau scolaire des élèves
Publié dans MarocHebdo le 08 - 12 - 2021

Les conclusions de la nouvelle enquête du Conseil supérieur de l'éducation sur le niveau scolaire des élèves permettent de conforter le ministre de l'éducation nationale, Chakib Benmoussa, dans ses choix pour la réforme du secteur éducatif.
Le Conseil supérieur de l'éducation, présidé par le conseiller royal Omar Azziman, sort une nouvelle enquête sur le niveau scolaire des élèves de la 6ème année primaire et de la 3ème année du collège. Une énième enquête qui apporte certes des éléments palpables sur les compétences linguistiques et scientifiques des élèves mais comme à son habitude, le conseil ne propose aucune solution pour remédier aux lacunes enregistrées.
Cette enquête a été réalisée en 2019 soit quelques mois avant l'éclatement de la crise sanitaire qui a provoqué une aggravation importante du niveau des élèves. En effet, suite à la fermeture prolongée des écoles pendant le confinement entre mars et juin 2020 et l'instauration de l'enseignement à distance ainsi que le report de la rentrée scolaire en octobre 2021, les parents ont constaté une baisse considérable du niveau des élèves, qui s'est accentuée avec les grèves à répétition des enseignants, notamment contractuels, dont la crise pèse toujours sur la marche normale des écoles.
Qualité des enseignants
Toujours est-il, l'enquête du Conseil supérieur de l'éducation intervient dans un contexte politique tourmenté marqué par la réforme proposée par le ministre de l'éducation nationale, Chakib Benmoussa, dont certaines décisions ont suscité de vives réactions des Marocains, notamment celle relative à la limitation de l'âge de 30 ans pour se présenter aux concours d'accès à la fonction d'enseignant.
M. Benmoussa invoque pour justifier ses nouvelles conditions l'amélioration de la qualité des enseignants, principal grief relevé par le Conseil supérieur de l'éducation pour expliquer le niveau bas des élèves du primaire et du collège. Couvrant une population de plus de 36.000 élèves scolarisés dans 1.500 établissements scolaires répartis sur le territoire national, l'enquête du Conseil supérieur a porté sur l'évaluation de quatre matières (arabe, français, maths et SVT) pour les élèves de la 6ème année primaire et les mêmes matières auxquelles s'ajoute physique-chimie pour les élèves de la 3ème année du collège.
Pour les premiers, qui sont scolarisés dans l'école publique, 42% seulement ont un niveau satisfaisant en arabe, 27% en français et 24% en maths. Quand on est scolarisé dans le secteur privé, le niveau est largement supérieur. Ainsi, 65% des élèves de l'école privée sont bons en arabe, 64% en français et 52% en maths. Pour les élèves du collège, le niveau est littéralement catastrophique. Ainsi, pour le secteur public, seulement 9% des élèves ont des connaissances satisfaisantes dans les cinq matières tandis que dans le privé, le niveau augmente à 60% pour le français et 40% pour les quatre autres matières.
Les résultats de cette enquête confirment ainsi l'effondrement du collège public qui ne parvient plus à inculquer les connaissances aux élèves marocains. Si le Covid a provoqué une chute brutale du niveau scolaire, il n'en demeure pas moins que les solutions ne sont pas encore connues pour remédier à un telle situation jugée lamentable pour le pays. Ni du côté du ministère de tutelle ni du côté de ce Conseil dont le rôle est strictement consultatif.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.