Sahara : José Manuel Albares réfute les élucubrations algériennes    Le parti Giorgia Meloni en tête des élections législatives en Italie    Maroc : Les militantes font leurs adieux à Aïcha Ech-Chenna, inhumée à Casablanca    À Casablanca, une foule hétéroclite pour un dernier hommage à Aïcha Ech-Channa    Transport routier : Soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    SAR le Prince Moulay Rachid préside à Témara le Grand Prix SM le Roi Mohammed VI du Concours de saut d'obstacles trois étoiles    Espagne : Des supporters pointés pour avoir entaché le match Maroc – Chili    EEAU-Allemagne: Accord pour la fourniture de GNL et de diesel sur 2 ans    L'Espagne répond à l'Algérie : Pas de changement de position sur le Sahara    Sahel: Un sursaut international s'impose face à la crise sécuritaire, selon le chef de l'ONU    Israël et le Maroc ou comment Alger façonne le « bon coupable » et la judéophobie sur le mensonge et la confusion    Tanjazz 2022: en images, la clôture de la 21e édition du festival    Vidéo. "Paroles d'Experts" avec Faïçal Tadlaoui de retour sur H24Info    Musique électronique: Dakhla vibre au rythme de « Into the Wild » de festival Oasis    Covid-19 au Maroc : 7 nouvelles infections et aucun décès ce dimanche    Compilation du meilleur de Benjamin Bouchouari avec les Verts    AG de l'ONU/Sahara: Le Bahreïn réaffirme sa position ferme en soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    Un créateur marocain derrière l'habillement de la reine Maxima des Pays-Bas    Marrakech : Clôture en apothéose du Festival Gnaoua Show    Dakhla. 5200 ha irrigués par dessalement de l'eau de mer à attribuer aux jeunes et aux investisseurs privés    Coronavirus au Maroc: 7 contaminations enregistrées ce dimanche    L'égalité des genres, principe essentiel pour le progrès    Transport routier : soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    Casablanca / L'Boulevard : Deux décennies d'existence festive    Maroc – Sénégal : Pour suivre le match des Lions U23 d'Ammouta    Anass Salah-Eddine, l'oublié de la tanière : "Je progresse..."    Sahara marocain : Alger n'a plus les moyens de ses ambitions néocoloniales au Maghreb    Mission de haut niveau de la CEDEAO au Mali: Bamako décline la date du 27 septembre    Le premier vélo électrique « Made in Morocco » à l'assaut du marché national    Attijariwafa Bank consolide ses performances    L'Iran entre révolution et contre-révolution    Aïcha Ech-Chenna n'est plus    L'émotion du père de Brahim Saadoun, après son arrivée au Maroc (VIDEO)    La chimère algérienne s'estompe!    ONU-Guerre de l'Ukraine : La chine appelle à ne pas laisser le conflit "déborder"    Bourse de Casablanca : le résumé hebdomadaire (19 au 23 septembre)    CHU Ibn Sina: 1ère base de données électronique de l'hémophilie et des maladies hémorragiques    Aïcha Chenna, ange gardien des mères célibataires, est décédée    OCP améliore son CA de 72% au S1-2022    Botola: le Tunisien Mondher Kebaier nouvel entraineur du Raja de Casablanca    Laver Cup: l'Europe repasse devant grâce à Djokovic (VIDEO)    Ligue des nations: l'Espagne dominée par la Suisse, le Portugal en profite (VIDEO)    La région Marrakech-Safi et l'OCP scellent un partenariat pour booster le développement    Rabat, Casa, Tanger, Marrakech...Températures prévues ce dimanche 25 septembre    Saad Lamjarred partage des photos de son mariage    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    Prévisions météorologiques pour ce dimanche 25 septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Diaspo #251 : Nabil Labhilil, dynamo de l'équipe de France de football pour amputés
Publié dans Yabiladi le 13 - 08 - 2022

A 11 ans, Nabil Labhilil est victime d'un accident de voiture pendant des vacances au Maroc. Après une amputation de la jambe, son ambition en ressort encore plus forte. En France, il constitue une sélection de football pour amputés, puis participe à créer la fédération européenne de cette discipline, qu'il ambitionne de promouvoir au Maroc.
Capitaine de l'équipe de France de football amputé, Nabil Labhilil est sur tous les fronts. Depuis deux ans, le joueur franco-marocain a même revendu ses deux entreprises immobilières, pour devenir éducateur de sport et se consacrer à plein temps à sa passion. Car au-delà de la performance sportive en elle-même, c'est toute une philosophie de vie que le capitaine de l'équipe s'attelle à transmettre à travers le ballon rond, surtout auprès des plus jeunes.
«Je ne travaille pas uniquement sur les techniques de jeu, mais sur un ensemble de valeurs à transmettre à travers le jeu, notamment les principes de respect, de différence, de détermination, de passion à faire ce qu'on aime… C'est très important de travailler dessus, surtout pour les jeunes en difficulté qu'on supervise, ou encore les jeunes valides ou amputés au sein des clubs», déclare-t-il à Yabiladi.
La détermination, Nabil Labhilil y a pris goût, depuis le début de son parcours dans le sport. C'est grâce à cette valeur-là qu'il a réussi à se surpasser, à gagner en confiance et surtout à relever les défis pour en faire des opportunités qui lui ont permis d'évoluer.
Un combat pour jouer parmi les valides
Natif de Lyon en 1975, Nabil grandit à Grenoble, une ville très sportive, connue pour ses hauteurs qui attirent athlètes comme férus de randonnées. C'est ainsi que très jeune, il est porté sur différents types de sports. Mais il s'intéresse particulièrement au football. Grâce à son jeu démontrant déjà un potentiel pour une carrière prometteuse, il est repéré lors d'un tournoi et se voit proposer une formation au sein de l'US Bleuets. C'est alors que par un été de 1986, il passe ses vacances à Casablanca, région d'origine de ses parents, avant de rejoindre son club dès la rentrée.
La suite du parcours de Nabil Labhilil bascule à ce moment. Un accident de voiture lui cause une fracture grave au niveau de la jambe. Mal soignée, cette partie a dû lui être amputée. Le jeune imagine encore qu'il se remettrait sur ses deux pieds, à la fin du séjour hospitalier, mais il découvre l'amputation, à son réveil. D'un coup, il voit ses rêves de percer dans le football s'évaporer. «Le regard des autres était très difficile à gérer, les deux premières années. J'étais en fauteuil roulant, puis je suis passé à une paire de béquilles, mais le matériel de l'époque n'était pas très adapté au sport», se souvient-il.
Mais la détermination de Nabil le pousse rapidement à doubler d'effort pour trouver d'autres solutions qui lui permettront de se frayer un chemin vers le terrain. Persévérant, il apprend à jouer au football avec des béquilles, au sein d'équipes de valides. «Je n'aimais pas porter ma prothèse. Je voulais m'habituer aux mêmes entrainements que les valides, mais avec mes béquilles», nous confie-t-il. Dans le temps, le foot-amputé n'existe pas en France, encore moins une sélection fédération nationale spécifique. Le joueur se bat pour évoluer au sein des valides, ce qui lui permet de développer un jeu très fluide.
Grâce à la qualité de ses performances sur le terrain, Nabil Labhilil est repéré par l'équipe de football pour amputés de Manchester City. En 2006, il est contacté par le capitaine de l'équipe, qui lui organise un accueil en club professionnel comme il en a toujours rêvé. «J'ai fait des matchs de championnat et le capitaine m'a dit : si tous les joueurs étaient comme toi en France, ce serait magnifique», nous raconte encore le footballeur. Pour percer dans le domaine, il exprime même sa volonté d'obtenir la nationalité britannique et de jouer en équipe nationale.
Fondateur du football pour amputés en France
Aidé par les joueurs de Manchester City, Nabil est mieux encadré pour constituer lui-même une sélection nationale en France. Pressé par le temps, il a seulement quatre mois pour entraîner ses joueurs et participer à la Coupe du monde de 2007.
«J'ai commencé avec une équipe où j'étais réellement le seul footballeur. Tous les autres venaient de disciplines différentes: un judoka, un rugbyman, un surfer et trois athlètes de course. Nous avons été rapidement éliminés, mais nous avons pu gagner un match en poule, ce qui a été notre objectif principal. Cette première participation nous a donné un coup de panache pour structurer le foot amputé en France
Nabil Labhilil, capitaine de l'équipe de France de football amputé
Dans le pays, Nabil Labhilil devient un sportif de référence dans l'organisation du football pour amputés. Sa formation universitaire à Grenoble et ses qualités organisationnelles acquises dans le monde de l'entrepreneuriat lui permettent de mener à bien le projet de création d'une fédération de sport pour amputés. Beaucoup de joueurs ont exprimé leur souhait de le rejoindre. «Nous avons maintenant cinq équipes françaises, avec un vrai championnat et des séances d'entrainement, en plus de journées de travail mixte, entre joueurs valides et amputés, filles et garçons, petits et grands», nous explique-t-il.
Ambitionnant toujours de continuer à développer le domaine, Nabil participe à élaborer la plateforme de la Fédération européenne de football pour amputés, constituée désormais de 24 équipes nationales d'Europe. Il devient membre de la commission technique de la Fédération internationale, en plus d'évoluer en club au sein de l'Olympique Jouy le Moutier, dont il est le fondateur et le directeur en région parisienne.
Eclairer le chemin pour les autres jeunes en difficulté
Depuis, Nabil Labhilil voit son palmarès s'élargir. En 2018, il est vainqueur de la Coupe de France Malmarchand, élu meilleur buteur et vainqueur du Tournoi Charles Santré. En 2019, il remporte encore la Coupe de France et est élu meilleur buteur du tournoi, de même que dans le Championnat de France. En 2021, il est champion de France et occupe la cinquième place à la League des champions. En septembre prochain, il enfilera encore le maillot du Onze de France, pour participer à la Coupe du monde prévue en Turquie.
«Ma réussite personnelle et due à mon management et à mon ambition d'évoluer davantage. L'espoir pour moi est de faire passer cette discipline au circuit professionnel, puisqu'elle se joue encore en amateur.»
Nabil Labhilil
Sur le plan humanitaire, son club est très engagé à l'internationale, notamment au Maroc, où Nabil espère voir la même évolution du football pour amputés. Dans ce cadre, il travaille avec une association sportive à Rabat. A Tétouan, il œuvre non seulement pour démocratiser cette discipline, mais aussi pour accompagner les familles d'enfants autistes afin de leur donner les moyens de l'accompagnement quotidien nécessaire.
Pour faire connaître le foot amputé, le capitaine de l'équipe de France prévoit, dimanche 14 août au grand stade de Tétouan, une journée de sensibilisation, en présence de l'entraîneur de sa sélection.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.