Restauration : comment les professionnels comptent se réinventer pour tirer leur épingle du jeu en 2021    Vaccins anti-Covid-19 : La fièvre des «vaxxies» va bientôt atteindre le Maroc    Fonction publique : 400 postes dédiés aux personnes en situation de handicap    TPME : L'Observatoire et le Ministère de l'Industrie renforcent leur partenariat    Soutien aux TPME : AWB conforte sa position de premier contributeur    Défense aérienne : Le Maroc acquiert le fameux système de défense aérienne "Patriot"    USA: Majoritaires au Congrès, les démocrates pressés de mettre en œuvre l'agenda de Biden    L'inflation augmente de 0,7% en 2020    Hassan Baraka, le premier marocain à nager 1.600 mètres dans une eau à moins de 5 degrés    Maroc-Rwanda à 17h : qualification et confirmation en ligne de mire    Le Rallye Aïcha des Gazelles reporte sa 30eme édition    UM6P/EPFL : Vers la promotion de l'éducation digitale en Afrique    Se déplacer rapidement dans l'espace : Bientôt ce sera possible    Meknès : 6 ans de prison pour le violeur d'un enfant de 7 ans    Al Aroui : Vol d'un coffre-fort renfermant une arme à feu et de l'argent    Vaccins anti-Covid-19 : L'Afrique oubliée ? (vidéo)    Groupe C : Maroc-Rwanda / La qualification au prochain tour en ligne de mire    L'homme aux chaussettes rouges quitte DFC    Le vaccin indien arrive. El Othmani toujours dans le brouillard    La RAM achemine le vaccin anti-covid à Casablanca (photo)    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    CRI : Crise sanitaire ? Connais pas !    L'humanisme, unique héritage indestructible    BMCE Capital Asset Management certifiée ISO 9001 Version 2015    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    Joe Biden marque la rupture avec Trump à son arrivée à la Maison Blanche    La forte participation à la conférence de soutien à l'initiative d' autonomie confirme le réalisme de la vision marocaine    L'appui US au plan d' autonomie s 'inscrit dans une logique de rupture par rapport au statu quo qui entretenait la tension dans la région    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Le Maroc et Israël signent un accord pour des vols directs entre les deux pays    SM le Roi reçoit le ministre émirati des affaires étrangères et de la coopération internationale    Rallye Aïcha des Gazelles : la 30ème édition de nouveau reportée    Belhanda, buteur et passeur avec Galatasaray    Botola Pro D2: Le RAC et le TAS se neutralisent    "Le secret de la lettre " , nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le premier club de tolérance et de coexistence voit le jour à Essaouira    L'Opinion : Distorsions espagnoles    Lutte contre la corruption : des experts internationaux plaident pour une approche solide et coordonnée    SM le Roi félicite M. Faustin-Archange Touadéra    Radios privées, une «mue» bienfaitrice!    L'ONU condamne le meurtre de deux Casques bleus, dont un Marocain, en République centrafricaine    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    «Livre de chevet : les effets positif de la pandémie»    A la découverte de l'univers fantastique de Yassine Balbzioui à Rabat    Rencontre-débat avec Zainab Fasiki à l'IF de Fès    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    Activité portuaire : une croissance honorable malgré la crise    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





OL: Milan Baros est-il raciste ?
Publié dans Agadirnet le 20 - 04 - 2007

Suite au comportement de l'attaquant lyonnais face à son joueur noir Stéphane Mbia, Rennes a demandé jeudi l'intervention de la Ligue de Football Professionnel (LFP) • Lyon et son attaquant refutent toute idée de racisme dans le geste incriminé et dénoncent une polémique artificielle
Rennes a demandé jeudi l'intervention de la Ligue de Football Professionnel (LFP), «choqué» par l'attitude du lyonnais Milan Baros face à son joueur noir Stéphane Mbia mercredi. Cependant, Lyon et son attaquant ont réfuté toute idée de racisme dans le geste incriminé et dénoncé une polémique artificielle.
L'incident ne figurait pas dans le rapport de l'arbitre, mais sera «évoqué jeudi prochain» lors de la session hebdomadaire de la commission de discipline de la LFP, a annoncé jeudi son président, Jacques Riolacci. «Nous rassemblons les éléments constitutifs d'un dossier. Après, on verra si on convoque» les parties prenantes, a-t-il précisé. Les règlements de la Fédération (FFF) prévoient 6 matches de suspension ferme pour un joueur ayant adopté une attitude raciste.
La polémique est née d'un différend entre Baros et Mbia dans le rond central pendant Lyon-Rennes (0-0), match en retard de la 30e journée de L1. En première période, le Tchèque s'est pincé le nez et a agité une main devant, comme pour éventer une mauvaise odeur, en s'adressant à Mbia. L'arbitre Stéphane Lannoy a appelé les deux joueurs sans leur adresser, ni à l'un ni à l'autre, d'avertissement. Le président rennais, Frédéric de Saint-Sernin, qui s'est dit «choqué» par des «images dures et brutales», a demandé à la LFP de saisir la commission de discipline.
«Oublie-moi et fais moi de l'air». Il n'a pas affirmé qu'il se fût agi d'un acte raciste mais «quand on voit les images, on s'interroge», a dit M. de Saint-Sernin, ajoutant: «Mais s'il ne s'agit que d'un geste pour chambrer, moi ça ne me satisfait pas quand même». L'attaquant tchèque de l'OL et son club ont eux nié dans un communiqué l'intention raciste prêtée au joueur et livré leur interprétation de la scène. «Milan Baros regrette et déplore l'interprétation qui a pu être faite de son geste car il n'a en aucun cas eu l'intention d'exprimer le moindre sentiment raciste», a indiqué l'OL sur son site internet.
Pointant « le marquage pour le moins serré» de Mbia sur Baros, le club a affirmé que le joueur «a simplement voulu lui exprimer ce qu'il ne sait pas dire en français: 'oublie-moi et fais-moi de l'air' ».«Il s'excuse auprès de Stéphane Mbia si son geste l'a choqué mais il l'assure de sa sincérité et de son respect», a encore précisé le club rhodanien.
La veille, après le match, le président lyonnais Jean-Michel Aulas avait lancé: «Quand on n'a rien à dire sur un match, il faut toujours trouver d'autres choses à raconter».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.