Le Conseil de gouvernement adopte un projet de décret fixant les indemnités versés aux magistrats hors grade    Nomination : Chadi Chemaly à la tête du Fairmont Royal Palm Marrakech    BVC : la confiance envers les actions à un plus haut    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    Soutien des Etats-Unis «au droit d'Israël à se défendre»    Serie A: AC Milan cartonne, la Juve entretient l'espoir    RSB-RCAZ (2-0) : Lahouasseli responsable deux fois !    RCA-FUS (1-1) : Le Fath s'offre un nul in extremis !    ASFAR-MAS (3-2) : Une belle remontada face à une amère désillusion !    Conseil de gouvernement: adoption d'un projet de loi portant création de l'Agence nationale des eaux et forêts    CMC: La campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    Météo/Maroc: temps généralement stable ce jeudi 13 mai    M'diq-Fnideq: Madaëf soutient les porteurs de projets touristiques    Botola: Remontada de l'AS FAR face au MAS    Botola: le Raja accroché (1-1) par le FUS (Vidéo)    Message de Mahmoud Abbas au roi Mohammed VI    Des couleurs à retrouver pour la couture traditionnelle    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    Baccalauréat 2021: Le MEN publie les cadres de référence actualisés des examens certifiants    Agadir: la veille de l'Aid, les autorités mobilisées pour le respect des mesures préventives (Photo)    Aïd Al-Fitr au Maroc: un virologue craint un « remake » du scénario de l'Aïd Al-Adha    Lions de l'Atlas : Le Maroc affrontera le Ghana et le Burkina Faso en amical    Laâyoune: La désalinisation pour assurer l'essor de la région    Streaming musical: Spotify améliore les options de partage pour les réseaux sociaux    Aïd Al Fitr: Grâce royale au profit de 810 personnes    Le Maroc place la question palestinienne au même rang que sa cause nationale (El Otmani)    Conseil de gouvernement : adoption d'un projet de loi portant création de l'Agence nationale des eaux et forêts    «Aywad»: un hymne à la vie    Covid-19: maintien du couvre-feu de 20h à 6h durant les jours de l'aid el fitr    Le PPS condamne l'agression contre la Palestine    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 12 mai 2021 à 16H00    Journée internationale des musées : ouverture exceptionnelle et gratuite des musées affiliés à la FNM    Amrani: Modeste jusqu'au bout du pinceau    Affaire Brahim Ghali : un appel urgent exhorte la justice espagnole à mettre fin à l'impunité    Marché des changes (3-7 mai): l'écart de liquidité à son plus bas historique    D'un patrimoine immatériel à un écosystème générateur d'emplois et de richesse    Aid El Fitr 2021: voici la date de la fin du Ramadan au Maroc    CMC : la campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    UEFA: enquête disciplinaire contre le Real, le Barça et la Juve    Tan-Tan : saisie de 6,5 tonnes de chira, cinq individus interpellés (photos)    Nasser Bourita aborde les relations maroco-ivoirienne avec son homologue, Kandia Camara Kamissoko    Algérie : l'ONU de plus en plus préoccupée par la violation des droits fondamentaux    Rire en temps de pandémie, une échappatoire pour l'être humain    Franc succès du 1er Salon international virtuel de la calligraphie arabe et ses arts    Washington appelle à la "désescalade" à Al Qods-Est    Événements d'Al-Qods: des parlementaires marocains réagissent    ONU : L'économie mondiale devrait connaître une croissance de 5,4% en 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Habitations menaçant ruine : Mettre en œuvre une stratégie d'urgence
Publié dans Albayane le 14 - 06 - 2012

Le parlementaire Abdellatif Ouammou du groupe de l'Alliance socialiste à la Chambre des Conseillers a mis l'accent, mardi, sur l'urgence de traiter la problématique des habitations menaçant ruine avec toute la célérité requise tout en appelant à la mise en œuvre d'une stratégie d'urgence dédiée à ce dossier concernant aussi le devenir des différentes Médinas marocaines. Le dernier effondrement, samedi matin, d'une maison dans l'arrondissement Moulay Youssef, à Casablanca, lequel a fait trois morts et cinq blessés graves, « nous interpelle tous ».
«Tout le monde doit assumer ses responsabilités dans ce cadre pour mettre fin à ce processus, qui menace la vie des citoyens», a-t-il dit, lors de la séance des questions orales de la Chambre des Conseillers.
«L'Etat doit agir pour ne pas être accusé d'agression contre ses citoyens ou de négligence», a-t-il expliqué, proposant la mise en place d'une stratégie d'urgence pour mettre fin à cette hémorragie.
Au moment où le ministère de l'habitat, de l'urbanisme, et de la Politique de la ville parle de 114.000 maisons menaçant ruine, le Conseiller a indiqué que ce chiffre serait de 120.000 unités menaçant ruine, situées principalement dans les Médinas marocaines et dont la grande partie est à Casablanca.
Dans le cadre de cette action d'urgence, il est également nécessaire de procéder à une refonte de l'arsenal juridique de l'urbanisme pour le mettre à niveau des défis devant être désormais relevés par le pays dans le cadre de la nouvelle politique de la ville en gestation et de la réhabilitation et sauvegarde des Médinas du pays, menacées par l'usure du temps.
Les derniers effondrements, a-t-il estimé, doivent éveiller chez tout le monde le sentiment qu'il « ne faut pas consacrer le patrimoine des Médinas ». Au contraire, a-t-il dit, le temps est à l'action pour réhabiliter ce patrimoine tout en accordant au problème des unités menaçant ruine toute l'attention requise sans oublier de reloger leurs habitants.
A l'issue de ce dernier drame, S.M le Roi, Mohammed VI a donné ses Hautes instructions pour la constitution d'une commission devant procéder à un recensement exhaustif des habitations menaçant ruine. Dans le cadre de la mise en œuvre de cette décision, le gouvernement a convenu de lancer une opération de recensement de toutes les habitations menaçant ruine et d'un programme d'urgence pour reloger les occupants de ces habitations et de mobiliser les fonds nécessaires à cette opération.
Le parlementaire Ouammou a en outre exprimé ses regrets, à l'issue de la décision d'un groupe parlementaire de boycotter la séance des questions orales de mardi, suivi par d'autres groupes qui se sont retirés avant de revenir dans la salle cinq minutes plus tard. « C'est de la complicité manifeste pour bloquer le travail de la chambre des Conseillers », a-t-il commenté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.