Glovo étoffe son portefeuille de partenaires    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Relance du tourisme : Laftit fait le point avec les professionnels    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Serie A L'inter Milan accroché par Verone    Premier League: Manchester United renaît de ses cendres    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Le Maroc érige une voie express de plus de 1000 km en plein désert    Alerte météo: la canicule se poursuit dans ces villes du Maroc    La médina d'Asilah renoue avec l'art contemporain    La 2ème session du bac sera-t-elle annulée au Maroc ?    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 115 nouveaux cas, 15.194 au total    25 ans déjà pour l'Université Al Akhawayn : 6.000 lauréats et un nouveau cap stratégique    Le soutien des entreprises conditionné par la conservation d'au moins 80% des déclarés    L'Homme refuse d'être libre    Covid-19 : Privatisation, «dommage collatéral»    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Fonds Innov Invest : Un plan d'urgence pour les start-up lancé    Casablanca: un inspecteur de police et une femme interpellés pour falsification et usage de documents officiels    Le Maroc intègre la communauté andine en tant que membre observateur    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Dialogue social : Les partenaires sociaux préparent un nouveau round    Prévisions météorologiques pour la journée du vendredi 10 juillet 2020    Le nouvel ordre mondial post-Covid-19: Quel positionnement pour le Maroc?    La Covid-19 est sous contrôle, mais cela ne signifie pas que le virus a disparu    Débat en commission parlementaire sur le projet de loi relatif au ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Préparation des prochaines échéances électorales    Débat sur la réforme du Code électoral    La responsabilité de l'Algérie dans le détournement de l'aide humanitaire destinée aux camps deTindouf est patente    City se balade, Wolverhampton s'égare    Saad Dine El Otmani : Relance économique et vigilance sanitaire, maîtres-mots de la prochaine étape    Formation pour l'obtention de la licence A CAF d'entraîneur    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le Maroc rouvre partiellement ses frontières    Le trompettiste Ibrahim Maalouf relaxé en appel    Le 51ème Festival national des arts populaires aura lieu en octobre    Agadir se prépare pour relancer l'activité et accueillir les touristes nationaux    Nouvelle édition en ligne des Nuits blanches du cinéma et des droits de l'Homme    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    Ecriture jubilatoire    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    De nouveaux jalons pour l'écriture poétique proposés par Salah Boussrif    Détournement de l'aide par le polisario et l'Algérie: le Parlement européen dépose un projet de résolution    Situation en Libye: le Maroc s'inquiète    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Distinction
Publié dans Albayane le 06 - 12 - 2012

Nouzha Skalli faite Chevalier de la Légion d'Honneur
L'ancienne ministre du Développement social, de la famille et de la solidarité, Mme Nouzha Skalli, a été décorée, mardi à Rabat, des insignes de «Chevalier de la Légion d'Honneur».
La cérémonie de remise de cette distinction a été marquée par la présence des ministres de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, et de l'Habitat, de l'urbanisme et de la politique de la ville Nabil Benabdellah, de l'ambassadeur de l'Union européenne Eneko Landaburu, ainsi que de plusieurs parlementaires et de personnalités.
Dans une allocution de circonstance, l'ambassadeur de France, Charles Fries, a mis l'accent sur le parcours de Mme Skalli, couronné par plusieurs distinctions et prix, son engagement dans la vie politique et associative et son combat pour la promotion de la condition des femmes au Maroc.
Il a également évoqué son action à la tête du ministère du Développement social, de la famille et de la solidarité, au sein duquel Mme Skalli avait initié de grands chantiers ayant trait à la promotion des droits de la femme et à la parité.
Pour sa part, Mme Skalli, qui rendait un hommage aux relations d'amitié entre le Maroc et la France, s'est attardée sur les valeurs pour lesquelles elle milite notamment la tolérance, l'ouverture vers autrui, et la lutte contre l'injustice, rappelant qu'elle avait dédié, en tant qu'ancien ministre, tout son temps et ses efforts pour la protection des droits des femmes, des enfants, et des personnes âgées, handicapées et démunies.
«Je me suis battue particulièrement pour la réforme de la Moudawana, l'accès des femmes aux postes de responsabilité, et la lutte contre la violence à l'égard des femmes», a-t-elle dit, ajoutant qu'elle avait également mené un combat acharné notamment contre le travail domestique des fillettes et le mariage précoce.
Cette distinction, a-t-elle confié à la MAP, constitue «un honneur et une joie qui doivent être partagés avec tous ceux et toutes celles qui ont lutté pour faire avancer ce pays».
De son côté, M. Fries a déclaré à la MAP qu'il était «très heureux de pouvoir remettre les insignes de la légion d'honneur à Mme Nouzha Skalli, une femme au parcours tout à fait exceptionnel», qualifiant d'«absolument formidable» le combat qu'elle mène pour la promotion de la condition des femmes au Maroc.
Pour M. Landaburu, Mme Skalli représente «l'image que ce pays pouvait avoir des femmes de qualité, intelligentes, décidées, et qui sont capables de faire bouger les choses», saluant son action à la tête du ministère du Développement social, de la famille et de la solidarité.
«Il est absolument évident que son (Mme Skalli NDLR) engagement est sincère et très fort», a estimé, pour sa part, M. Sbihi, la qualifiant de «vraie militante» pour la promotion des droits politiques, économiques et sociaux des femmes.
«Elle a mené son combat en faveur des femmes il y a plusieurs décennies, c'est à dire à un moment où cette question, sans être tabou, n'était pas posée de manière insistante au sein de la société», a-t-il relevé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.