Russie : l'opposant Navalny transféré dans un camp à 200 km de Moscou    Coronavirus au Maroc : 244 nouveaux cas en 24 heures, 8 décès    La folle histoire qui lie Winston Churchill à la ville de Marrakech    Credit Bureau: «les solutions apportées par les différents intervenants ont permis de limiter l'envolée des impayés»    Le CRI de Marrakech-Safi lance une plateforme de financement en ligne pour les entrepreneurs    Lancement d' une opération d'échange de valeurs du Trésor de 450 MDH    Habib El Malki se félicite de la coopération avec le FOPREL    Syrie : Biden entre en guerre    Séisme d'Agadir : les vérités sur un drame qui transcende le temps (I)    CAN U20. L'EN éliminée par la Tunisie    Botola Pro D1. Victoire à l' arraché du HUSA    L'ovale nationale fait les frais d'" agissements frauduleux "    Session extraordinaire du Parlement le 2 mars prochain    L'Europe s'inquiète Les Etats-Unis s'estiment " en avance "    Présentation de la nouvelle stratégie du CAFRAD    "Biggie " , le géant éphémère du rap    Portrait: ElGrande Toto, un as de trèfle qui pique le cœur    Alerte météo : fortes averses orageuses et chutes de neige jusqu'au 2 mars dans plusieurs provinces    Des arrestations massives lors de manifestations en Birmanie    Les indices s'enfoncent malgré un léger reflux des taux    La Bourse de Casablanca dans le rouge du 22 au 26 février    Le Maroc peut profiter de la guerre géopolitique du Gaz européen    «Nidaa Oujda», un appel contre le discours de division    La France doit être «plus claire» et reconnaitre la souveraineté du Maroc sur le Sahara    Liga: Barcelone bat le FC Séville et enchaîne    Le FUS s'offre l'AS FAR à domicile    La sélection nationale participe au Championnat d'Afrique en Egypte    Signature d'une convention de partenariat entre la CNDP et le ministère de la Justice    Quand l'opposition dénonce la «propagande médiatique» du pouvoir algérien contre le «Hirak»    La 316 ème fortune de France s'implante à Marrakech    Voyages : voici les pays européens prêts à lancer leurs passeports vaccinaux    Le patron de l'OMS veut des mesures concrètes    Les arméniens réclament le départ du Premier ministre    Un «mini Maghreb» sans le Maroc et la Mauritanie, une idée aussi incongrue qu'irréaliste    Libye : près de 150 migrants secourus en mer Méditerranée    Le premier radiotélescope du Royaume installé à Marrakech    Delta Holding: Un CA en baisse de 15% en 2020    Présentation du beau livre «Pour une Maison de l'Histoire du Maroc»    «Tout ira bien», nouveau recueil de poèmes de Driss Meliani    Interview avec Selma Benomar, l'ambassadrice du luxe à la marocaine    Botola Pro D1 « Inwi » (8è journée): Classement    La CAF autorise la programmation des matchs internationaux en Libye    Sahara : la neutralité passive de l'Europe dessert la stabilité et l'intégration régionales, selon un média italien    Transavia, filiale low-cost d'Air France va ouvrir une nouvelle ligne vers le Maroc    Tunisie: un collectif appelle à la légalisation du cannabis    Covid-19 : les Etats-Unis autorisent un troisième vaccin    Harcèlement sexuel : de nouvelles allégations contre le gouverneur de New York Andrew Cuomo    Joaillerie : Hicham Lahlou lance sa collection « Magic Alice »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vers la conclusion d'un accord de libre-échange complet et approfondi
Maroc-Union européenne
Publié dans Albayane le 06 - 06 - 2013


Maroc-Union européenne
Le Maroc et l'Union européenne veulent renforcer davantage leur partenariat. La mise en œuvre du prochain Accord de libre-échange complet et approfondi (l'ALECA) offre un cadre de coopération plus dynamique et plus concurrentiel. Cette nouvelle forme d'intégration économique permettrait un meilleur accès au marché, combinée de meilleures visibilité et stabilité dans le monde des affaires.
La conclusion d'un accord de libre-échange complet et approfondi entre le Maroc et l'UE, dont les négociations ont démarré au début du mois de mars dernier, avance bien. Les deux parties, à savoir le Maroc et son premier partenaire économique, l'UE, sont animées de bonne volonté pour faire aboutir cet accord dans les meilleurs délais. L'ambassadeur de l'Union européenne, Ruper Joy, vient de confirmer, lors d'une conférence de presse organisée par l'EuroCham Maroc à Casablanca, l'intérêt de l'aboutissement de cet accord pour atteindre une intégration économique plus étroite. Il a dans ce sens rappelé que depuis le 1er accord commercial UE-Maroc en 1969, l'UE est devenue de loin le plus important partenaire du Royaume et le 1er investisseur étranger, notant que le commerce bilatéral a plus que doublé durant la dernière décennie grâce à la mise en œuvre de plusieurs accords : la zone de libre-échange pour les produits industriels, l'accord agricole, l'accord sur le règlement des différends ainsi que le lancement des négociations sur la pêche.
Pour sa part, Moya-Diaz, chef de la section commerciale de la délégation de l'UE auprès du Maroc a indiqué que les nouvelles négociations vont au-delà de la libéralisation des échanges commerciaux et de la suppression des droits de douane applicables aux biens, en réduisant les obstacles non tarifaires, libéralisant le commerce des services, assurant la protection de l'investissement et harmonisant les réglementations dans plusieurs domaines, notamment les marchés publics, la normalisation, les mesures sanitaires-phytosanitaires, le droit à la propriété intellectuelle ou encore la concurrence et les aides de l'Etat.
L'ALECA vise en effet, la libéralisation du commerce des services, la protection de l'investissement et l'harmonisation des réglementations dans plusieurs domaines de l'environnement commercial et économique. L'objectif de l'accord dépasse la simple circulation des biens et services. Cet instrument permettra de concrétiser le principe de l'intégration économique au marché européen dans un environnement d'affaires plus prévisible et plus stable.
La proposition faite par l'Union européenne en 2011 de lancer les négociations pour la conclusion d'accords de libre-échange avec plusieurs pays du voisinage Sud de la Méditerranée «fait partie intégrante de la politique européenne de voisinage, en cohérence avec le Partenariat de Deauville».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.