Le tribunal administratif de Rabat destitue le président du conseil communal de Harhoura    Paiement mobile: 6 millions d'utilisateurs et 1,3 MMDH de transactions visés d'ici 2024    Le maintien de l'heure d'été ou son retrait dépend des résultats    À Singapour, Poutine et Abe parlent d'un traité de paix    Les Etats-Unis nomment un nouvel ambassadeur en Arabie saoudite    Journée mondiale du diabète: Plus de 2 millions de Marocains sont diabétiques    Brexit : Le projet d'accord « répond au vote des britanniques », soutient May    Italie : Salvini accueille 51 migrants en provenance du Niger    « We Could Be Heroes », le documentaire poignant de Hind Bensari primé au Canada    Le Maroc abrite la 4ème édition du Sommet Humanitaire Panafricain    Debdou célèbre le patrimoine juif marocain    Les Ateliers de l'Atlas, nouveau programme d'aide au développement de talents du MENA    Une nouvelle liste du Patrimoine culturel national    L'urgence d'un Observatoire africain pour la sécurité routière    "Les hommes meurent, mais ne tombent pas" bientôt à Rabat    Une enquête sur le recrutement de deux joueurs mineurs par l'AS Monaco    Fintech Challenge. BCP lance son programme d'innovation dédié aux startups    Kénitra: Kromberg & Schubert investit 450 millions de dirhams et promet 3.000 emplois    L'Algérie au pied du mur    Afrique du Sud : Un scandale à la sex-tape emporte le ministre de l'Intérieur    Nuit des galeries 2018 : Appel à candidature    Akhannouch : Un début prometteur pour la saison agricole    Hémodialyse : Seulement 36 centres créés en 6 ans    Assises nationales sur la protection sociale : Les recommandations des intervenants    Climat, coût du voyage, hôtels classés : Ce qui motive les Italiens à visiter le Maroc    L'accord de Skhirat: le seul cadre viable offrant une voie inclusive et durable vers la stabilisation de la Libye    Le Conseil de gouvernement reporte sa réunion    Addis-Abeba: Le Maroc appuie la réforme institutionnelle de l'UA    GFi Informatique intègre Value Pass    Arrestation de quatre personnes impliquées dans l'affaire : Saisie à Marrakech d'une importante quantité de drogue    Fiscalité des associations. Une profonde réforme s'impose    Treize bases de missiles non déclarées identifiées en Corée du Nord    Habib El Malki reçoit les membres de la commission des pétitions à la Chambre des représentants    "Le serviteur du Roi", cinquième tome des mémoires de Mohamed Seddik Maaninou    Limiter l'abandon scolaire à défaut de pouvoir l'éradiquer    Divers    C'en est trop !    La Ligue des nations, rapidement adoptée    D'Ifrane à Tokyo : Le VTT marocain en bonne voie pour se qualifier aux prochains Jeux olympiques d'été    WAC-Girard : Le divorce ?    Entre le marteau du refoulement et l'enclume du déplacement    Insolite : Une Lamborghini et un lionceau    Conférence sur l'architecture espagnole à l'Institut Cervantès de Rabat    Plaidoyer à Rabat pour la promotion des investissements étrangers dans le domaine cinématographique au Maroc    Stan Lee, légende de la bande dessinée, n'est plus    L'équipe nationale sacrée 3e au niveau mondial    L'art martial et la manière    Mondial 2022.. La main tendue de l'Iran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdellatif Maâzouz à Agadir : «Innover dans la continuité»
Publié dans Albayane le 14 - 02 - 2012


Tout en rendant hommage à son prédécesseur pour les actions accomplies dans ce département, le ministre délégué chargé des Résidents Marocains à l'Etranger, Abdellatif Maâzouz a dévoilé, samedi dernier à Agadir, les grandes lignes de sa nouvelle stratégie. Pour sa première sortie médiatique, juste après sa nomination, il y a quelques semaines le responsable gouvernemental affichait une sérénité réconfortante. «Vous savez, la problématique du phénomène migratoire est très complexe. Plusieurs parties interviennent dans le secteur, à plus d'un registre», souligne-t-il, en marge des travaux de la neuvième édition du festival d'Agadir Cinéma et Migrations. Tout en mettant l'accent sur l'approche inclusive, efficiente et performante, dans cette ébauche épineuse, il insistait, en fait, sur une meilleure coordination de tous les intervenants au service des Marocains Résidents à l'Etranger. Dans ce sens, il est question, précisa-t-il, d'encourager la spécialisation dans ce domaine, déterminer les fonctions et les missions de chaque affluent et agir dans la synergie entière, en vue de valoriser et mettre à contribution toutes les potentialités et les ressources intrinsèques. Par ailleurs, le ministre chargé des RME a indiqué, lors de ce point de presse auquel a assisté, outre les représentants des médias marocains, une flopée de cinéastes nationaux, que le gouvernement tenait à inclure les questions de l'émigration dans ses priorités, notamment le volet inhérent à la participation des RME à la gestion des affaires publiques. Dans le même ordre d'idées, Abdellatif Maâzouz a appelé toutes les compétences nationales à tirer partie de cette dynamique ambiante afin de propulser les atouts de l'évolution davantage en avant. Concernant le pari à relever dans cette perspective ascendante au niveau des migrations, il convient de réconcilier cette équation relative à l'intégration saine dans les pays d'accueil et le raffermissement du sentiment d'appartenance au pays d'origine. Tout en étant conscient de l'acuité de cette opération, le ministre délégué a rappelé les mécanismes clés de cette démarche, axés sur les aspects à caractère culturel, éducatif, religieux, administratif, social, économique et consulaire dans le but de mettre en fonction toutes les conditions idoines de sa concrétisation. A cet égard, Abellatif Maâzouz, se veut favorable à la mise en œuvre des actions d'anticipation et d'accompagnement pour atténuer les effets de la crise économique qui frappe actuellement nombre de pays d'Europe ou encore les événements politiques marquant d'autres Etats, tout en motivant la volonté d'investir chez les émigrants marocains. A ce propos, le ministre délégué n'a pas manqué non plus, de mettre en exergue l'importance prépondérante que revêtent les consulats aux plans de l'animation culturelle et l'assistance sociale pour consolider les liens identitaires avec le pays d'origine, à travers le renforcement des centres culturels au niveau des structures consulaires. Plusieurs interventions des journalistes se sont surtout focalisés sur le plan d'action adopté par le département de tutelle pour les années à venir, chose à laquelle le ministre a enchainé par la nécessité de mise sur pied d'une démarche participative concertée et édifiante de toutes les parties qui font, du reste, un travail louable.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.