Maroc-Portugal: coopération bilatérale en matière d'énergie    Macron nomme Jean Castex nouveau premier ministre    BCP dévoile sa nouvelle organisation    Coronavirus: 319 nouveaux vendredi 3 juillet à 18 heures, 9160 guérisons au total    Fraude aux cotisations sociales : le PJD déclare Ramid et Amekraz non coupables lors une parodie de procédure    Premier League: Manchester City corrige Liverpool!    Quand les footballeurs marocains font le bonheur des clubs égyptiens    Liga: le Real Madrid creuse l'écart, Messi veut claquer la porte!    Très touchée par La pandémie l'Espagne revient a La vie    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    Tout ce qu'il faut savoir sur le Schéma directeur de la digitalisation du système judiciaire    Baccalauréat: Quelque 870 détenus passent les épreuves dans la maison d'arrêt d'Ain Sebaâ    Smartwatch de Huawei se hisse à la 2ème place au T1 2020    Le Roi félicite le Président biélorusse à l'occasion de la fête d'indépendance de son pays    L'Espagne maintiendra les frontières avec le Maroc et l'Algérie fermées par manque de réciprocité    Libération de dix humanitaires au Niger après deux semaines de captivité    Le roi Mohammed VI a écrit au président biélorusse    Facebook : Les Arabes se déchaînent sur les homosexuels    Plus de 150 Marocains rapatriés d'Egypte    Bac à Casablanca: la belle initiative du caïd de Sbata (VIDEO)    A la demande du gouvernement, RAM devra céder 20 appareils et donc réduire ses effectifs du tiers    Démission du gouvernement français: ce que l'on sait    Compétences numériques : Microsoft et LinkedIn soutiennent le retour à l'emploi    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 246 nouveaux cas, 13.215 au total    Bac au Maroc: l'épreuve d'arabe a fuité sur Facebook    Casablanca : Les épreuves du Bac sous haute sécurité sanitaire    Ouvertures des frontières: L'Espagne reste fermée aux Marocains, Algériens et Chinois    Laâyoune : Près de 12 tonnes de drogue incinérées    ONCF: 350.000 voyageurs depuis l'annonce du déconfinement    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    Un PJDiste ose : « Les Amazighs et les Juifs marocains d'Israël sont des traitres »    Mohamed Ziane écope d'une année de suspension d'exercice de la fonction    Forum Sino-Arabe : une alliance stratégique renforcée    Musées: Le ministère de la Culture appuie la FNM    Plan israélien d'annexion : le groupe arabe auprès de l'Unesco, présidé par le Maroc, vent debout contre le projet    Le CSPJ plaide pour la préservation de l'indépendance de la justice    Installation à Lima du groupe d'amitié parlementaire Pérou-Maroc    Aymane Mourid signe à Leganés jusqu'en 2024    Championnat national virtuel de muai-thaï    L'appel de la Palestine à la communauté internationale pour contrecarrer l'arbitraire israélien    Le WAC se prépare à défendre son titre    Après l'allégement des mesures de confinement, la reprise des tournages fait face à une série de difficultés    Nouvelles "mesures de résistance" en faveur du cinéma    Cinq œuvres de réalisateurs marocains subventionnées par Doha Film Institute    Driss Lachguar préside vendredi et samedi trois réunions régionales    Le beau message de Bachir Abdou à Saad Lamjarred (PHOTO)    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc veut produire un million de voitures sur ses terres en 2020
Publié dans Albayane le 28 - 04 - 2017

Le Maroc table d'ici 2020 sur une capacité de production d'un million d'unités, la réalisation d'un taux d'intégration locale de 80% des véhicules sortant du Royaume, et d'un chiffres d'affaires annuel de 10 milliards d'euros, a affirmé mercredi dernier à Tanger Automotive City, le ministre de l'Industrie, de l'investissement, du commerce et de l'économie numérique, Moulay Hafid Elalamy.
Un chiffre d'affaire annuel de 10 milliards d'euros, une capacité de production d'un million de véhicules et un taux d'intégration locale de 80% des voitures sortant du royaume à l'horizon 2020, tel est l'ambition exprimée par Moulay Hafid El Alamy pour le secteur automobile. En visite à Tanger Automotive City où se tient le 4e Salon de la sous-traitance automobile, le ministre de l'Industrie, de l'investissement, du commerce et de l'économie numérique a renouvelé sa confiance dans la solidité de l'essor de cette industrie sur laquelle le Maroc table pour devenir un hub euro-africain en la matière. «Nous sommes fiers de cette belle réussite, mais nous ne nous arrêterons pas là. Nous tablons, d'ici 2020, sur une capacité de production d'un million d'unités, contre 650.000 actuellement, la réalisation d'un taux d'intégration locale des véhicules sortant du Maroc de 80% et d'un chiffres d'affaires annuel de 10 milliards d'euros, avec à la clé la création de 160.000 emplois».
Pour ce faire, le Maroc offre aux investisseurs étrangers des avantages majeurs, dont la stabilité, la sécurité et la compétitivité pour l'emplacement de la production et la logistique pour l'export, à côté de la présence d'une main d'œuvre hautement qualifiée. Le tout a conduit à un enracinement de l'industrie qui se poursuit à une fréquence vigoureuse. «Nous avons atteint la taille critique qui attire les équipementiers de tous les continents, y compris ceux des pays asiatiques», a précisé El Alamy. Dans ce cadre, le projet de création de la « Cité Mohammed VI Tanger Tech » lancé par SM le Roi est un facteur décisif pour les investisseurs asiatiques, qui auront la possibilité de produire au Maroc et d'exporter à l'international. De plus, des événements comme le Salon de la sous-traitance automobile contribuent à assoir la réputation nationale en la matière.Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, ce salon de trois jours s'assigne pour objectif majeur d'attirer un maximum de sous-traitants pour s'installer autour des équipementiers, en vue de garantir une proximité, une réactivité et une optimisation des coûts de sous-traitance, chose qui est fondamentale dans la filière automobile.
En réaction à ces facteurs, l'essor du secteur automobile se fait remarquablement sentir. Il s'est engagé vers davantage d'intégration locale, avec le développement de son tissu d'opérateurs nationaux et la diversification de ses métiers. Depuis 2014, année de lancement du PAI, à 2016, le chiffre d'affaires à l'export du secteur a réalisé une évolution de 50%, passant de 40 milliards de dirhams à 60 milliards, avec une perspective d'exporter 100 MMDH avant 2020. Une donne confirmée par le ministre de l'Industrie, qui rajoute qu'« avec la restructuration du secteur en écosystèmes métiers, la mise en place de dispositifs d'appui et de financement adaptés et le lancement de l'écosystème Renault et du projet Peugeot, nous nous acheminons à grands pas vers la réalisation de nos objectifs pour le secteur».
A ce jour donc, et dans le cadre du déploiement du Plan d'accélération industrielle, sept écosystèmes ont été lancés dans le secteur automobile. Ils concernent les filières automobiles «câblage automobile», «intérieur véhicule et sièges», «métal et emboutissage», «batteries automobiles», «moteurs et transmission» et deux constructeurs automobiles, à savoir «Renault» et «PSA Peugeot».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.